Tulipe

Tulipes avec fleurs de lys en sous-bois
Tulipes avec fleurs de lys en sous-bois

Botanique

Nom latin  : Tulipa
Famille  : Liliacées
Origine  : Asie centrale, autour de la mer noire
Période de floraison : de février à mai
Couleur des fleurs  : rouge, jaune, blanc, rose, violet, orange, noir, bleu
Type de plante : fleur
Type de végétation : bulbe
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : de 10 cm à 70 cm
Toxicité : attention en cas d'ingestion

Planter et cultiver

Rusticité  : -10°C, rustique
Exposition  : plein soleil, mi-ombre, à l'abri du vent
Type de sol : léger, sableux, drainé, riche
Acidité du sol  : légèrement acide à basique
Humidité du sol  : normal
Utilisation : bordure, massif, rocaille pour les plus petites variétés, jardinière, fleurs coupées
Plantation, rempotage : septembre à octobre
Méthode de multiplication : semis, division des bulbes
Maladies et ravageurs : limaces, virus, pourriture grise

Les tulipes sont des plantes à bulbes appartenant à la grande famille des Liliacées. Le genre Tulipa comprend une centaine d’espèces distribuées en Europe, de l’Asie occidentale à l’Asie centrale et en Afrique du Nord. Ce genre est représenté aussi par des milliers de cultivars et hybrides, sélectionnés depuis qu’elles ont été introduites en Occident par Charles de l’Écluse au 16e siècle. Ce botaniste a d’ailleurs donné son nom à la tulipe botanique Tulipa clusiana.

Les tulipes connaissent un immense succès auprès des jardiniers, même amateurs ; elles sont si simples à utiliser : plantées en automne, elles apportent couleurs et variétés au printemps. Elles sont utilisées en pot, auge, massif… mais comprendre leur cycle, leur croissance et leurs besoins permet d’éviter quelques déceptions.

Planter les bulbes de tulipes

Les tulipes apprécient un sol relativement drainant qui leur évite la pourriture. Il leur faut du soleil pendant leur cycle de croissance, ce qui correspond aux parterres ensoleillés en hiver et au printemps puisque leur cycle est terminé en mai. Cela peut être une exposition en parterre sud-est à sud-ouest, mais aussi sous les arbres et les arbustes caducs qui laissent passer les rayons du soleil d’hiver tout en drainant le sol avec leur réseau de racines.

Les bulbes des tulipes de jardin sont plantés au mieux, de mi-octobre à mi-novembre, début décembre au plus tard. Les tulipes botaniques, plus précoces, peuvent être plantées dès septembre. Les bulbes sont installés dans une terre ameublie, à une profondeur qui fait trois fois minimum la hauteur du bulbe. Ils seront ainsi sous au moins 2 hauteurs de bulbe de terre.

Pour gérer aisément les massifs de tulipes, ces bulbes peuvent être placés dans des paniers prévus à cet effet. Ils facilitent le ramassage des bulbes quand ils sont au repos. Par contre, si les tulipes sont botaniques et qu’il y a une nette tendance à la naturalisation, mieux vaut les laisser en place. Certaines sont même capables de se naturaliser dans la pelouse.

Tulipes de jardins ou Tulipes botaniques ?

4 siècles de sélection séparent les tulipes botaniques des tulipes de jardins sous toutes leurs formes. Elles ne s’utilisent pas de la même manière.

Les tulipes botaniques 

Les tulipes botaniques, les espèces sauvages issues de la nature, sont adorables, petites et précoces. Leurs bulbes sont très petits par rapport à ceux des tulipes de jardin. Certaines ne dépassent parfois pas 12 cm de hauteur en cours de floraison et ont leurs feuilles étalées produisant un bel écrin pour les fleurs vives. D’autres sont plus dressées, fines et racées, mais rarement hautes de plus de 40 cm.

Elles sont pour la plupart adaptées à la culture aux auges, potées, rocailles, talus, dans les racines d’un arbre caduc, ou tout sol graveleux très drainant, mais quelques espèces dont Tulipa sprengeri, Tulipa sylvestris et Tulipa tarda supportent davantage les sols plus frais.

L’avantage des tulipes botaniques, c’est que lorsque les conditions leur conviennent, elles se naturalisent : c’est-à-dire qu’elles se multiplient et refleurissent d’année en année. Elles créent avec le temps des tableaux fantastiques.

Ce sont souvent des plantes plutôt montagnardes et xérophytes, parfois sylvestres, qui profitent de la saison froide et humide de l’hiver pour faire un rapide et précoce cycle de croissance. Seules quelques espèces sont courantes dans le commerce, les autres, rares, seront des plantes de collection. Il est bon de se renseigner sur les besoins spécifiques d’une espèce donnée pour l’installer dans le jardin de la meilleure manière possible.

Les feuilles des tulipes botaniques émergent en hiver, puis elles fleurissent très tôt, avant que les autres plantes ne leur fassent concurrence. Elles disparaissent ensuite, en repos sous terre, non sans avoir produit quelques bulbes secondaires. Certaines tulipes botaniques, autofécondes, sont capables de produire des graines et de se ressemer spontanément.

Les tulipes de jardins

Les bulbes des cultivars horticoles sont nourris, gonflés à bloc, traités au froid pour leur faire faire leur induction florale et ainsi vous apporter la plus belle floraison possible au printemps suivant.

Si vous leur donnez les bonnes conditions, soit un sol drainant, enrichi d’un peu de terreau et du soleil au moins la moitié de la journée, vous réussirez toujours vos parterres de tulipes ce premier printemps. Mais si vous voulez ce même résultat chaque année, il vous faudra considérer vos tulipes comme annuelles et les renouveler chaque année.

En effet, les tulipes de jardins que l’on laisse en place ont une tendance à s’amenuiser d’année en année. Les bulbes se divisent en bulbilles, puis ceux qui restent florifères font des fleurs tout aussi charmantes, mais plus petites. De plus, dans les régions où les hivers sont trop doux, l’induction florale n’a pas lieu, donc ces tulipes ne fleuriront plus.

Pour maintenir au mieux ses tulipes de jardins durant plusieurs années il faut :

  • Laisser les feuilles terminer leur cycle après la floraison, même quand elles ressemblent à de grandes oreilles d’âne jaunissantes (prévoir des plantes-écrans). Il est bon même de leur apporter un peu d’engrais et d’eau à la fin de la floraison.

  • Couper les fleurs défleuries, pour éviter que le bulbe ne s’use à produire des graines.

  • Sortir les bulbes de terre lorsque les feuilles sont jaunes, puis les entreposer dans un filet à l’ombre à 18-20 °C (garage ou cave), pour les repiquer en octobre. Ceci a l’avantage de pouvoir restructurer ses massifs chaque année. Dans les climats qui ne sont pas assez froids, l’induction florale est mise en place par un passage au plus froid du réfrigérateur pendant 4 à 6 semaines avant la plantation (en septembre).

Comment choisir ses bulbes de tulipes ?

Dans les magasins, observez bien les bulbes et n’achetez que des bulbes sains, ni trop desséchés, ni moisis, ni tachés. Par correspondance, la qualité est très souvent au rendez-vous, mais si elle est douteuse, n’hésitez pas à faire une réclamation par mail avec photo.

Il est évident que vous choisirez vos tulipes en fonction de leur couleur et leur forme. Mais pour associer plusieurs coloris et inventez vos massifs, d’autres critères doivent être pris en compte : associez si possible des tulipes qui fleurissent en même temps (hâtives, mi-saison ou tardives) et tenir compte également de la hauteur et de la taille de la fleur, car si les différences sont trop importantes ou pas assez, le résultat peut être décevant. C’est pourquoi les mélanges tout faits, bien conçus, sont intéressants.

D’autres parts, vous pouvez choisir ce qu’il vous plait si vous les plantez en groupe uniforme : une variété à la fois, plantée serrée (un bulbe tous les 10 cm environ). Elles font ainsi une tache de couleur gaie et très facile à associer au sein d’autres plantes. Dans un massif informel, l’effet est plus naturel, si les bulbes sont espacés de façon irrégulière : une technique consiste à les laisser tomber ou les lancer doucement et à les planter précisément là où ils sont.

Un peu d'histoire

Tulipe était la fille de Protée (Dieu marin qui changeait de forme à volonté et prédisait l'avenir). Elle fut convoitée par Vertumne, Dieu de l'automne, aux attributs de jardinier, or elle restait insensible à ses assiduités. Vexé de son infortune, Vertumne se changea en chassa et traqua Tulipe jusqu'au fond des bois. Pour la sauver, Diane, soeur d'Apollon (dite la vierge blanche), changea la jeune fille en fleur qui s'épanouit au printemps. Depuis ce temps, chaque année au moment de la plantation, l'automne ouvre son coeur à la Tulipe.

La Tulipe est originaire d'Orient ou le Sultan Suleiman I eut un véritable coup de foudre pour cette fleur sensuelle et gracieuse. Elle sera ensuite expédiée à Vienne, en Hollande puis dans toute l'Europe.

De la famille des Liliacées, la Tulipe compte de nombreuses espèces toutes originaires des régions montagneuses de l'hémisphère nord européen et asiatique.

La Tulipe est sans aucun doute le bulbe à fleurs le plus populaire. Des millions de Tulipes sont cultivées dont la majorité provient de Hollande.

Espèces et variétés de Tulipa

125 espèces et plus de 5600 variétés, de quoi satisfaire tout le monde. Elles sont regroupées en 15 familles :

  1. Simple hâtive
  2. Double hâtive
  3. Triomphe à la tenue élégante, fleurs simples
  4. Hybrides de Darwin aux grandes fleurs simples
  5. Simple tardive
  6. Fleur de Lis aux pétales effilées
  7. Frangées aux pétales dentelées
  8. Viridiflora aux pétales verdâtres
  9. Rembrandt aux fleurs flammées
  10. Perroquet aux grosses fleurs étonnantes
  11. Double tardives
  12. Hybrides de Kaufmanniana fleurs multicolores
  13. Hybrides de Fosteriana aux feuilles tachetées
  14. Hybrides de Greigii bicolore et feuilles veinées
  15. Divers dont les botaniques

Pluriflore produit de 3 à 5 fleurs

Nos fiches
Lire aussi
Histoire de la tulipe Histoire de la tulipe

Pendant des siècles la tulipe est  restée un joyau secret de Perse. Puis, des jardins de Constantinople, la fleur des sultans séduisit  toutes les cours d'Europe dont celle du Roi Soleil avant de...

Tulipe, la star du printemps Tulipe, la star du printemps

Plus de 5 600 variétés de Tulipes sont répertoriées dans le registre officiel international des noms de Tulipes édités par l’association des horticulteurs hollandais. La dernière en date : la...

La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

Vos commentairesAjouter un commentaire