A LA UNE »
Pudding de chia

Tamaris de printemps à petites fleurs

Tamarix parviflora, le tamaris à petites fleurs est un tamaris de printemps d’une grande finesse, aussi bien de fleurs que de feuillage : sa floraison rose est vaporeuse, retombante. Facile de culture et tolérant à la taille, il s’utilise en haie ou en petit arbre isolé.

Tamaris de printemps à petites fleurs, Tamarix parviflora

Botanique

N. scientifique Tamarix parviflora
Famille Tamaricacées
Origine Europe de l'Est, Asie Mineure
Floraison avril, mai
Fleurs rose tendre
Typearbuste ornemental
Végétationarborée
Feuillage caduc
Hauteur2,5 à 4 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -18 °C
Exposition ensoleillée
Soltrès tolérant
Acidité acide à neutre
Humidité sec à frais, il peut être inondé ponctuellement
UtilisationArbustes groupés, isolé en haute-tige, bord de mer
Plantationautomne, printemps
Multiplicationbouture, semis
Tamaris de printemps à petites fleurs, Tamarix parviflora

Tamarix parviflora, le tamaris à petites fleurs est un petit arbre ou un arbuste appartenant à la famille des Tamaricacées. Il est originaire, du sud-est de l’Europe, présent dans les Balkans et autour de la mer Égée. Malléable à souhait, le tamaris à petites fleurs fait une excellente plante ornementale : sa floraison printanière est un nuage plumeux rose tandis que son feuillage devient orangé en automne.

Description du Tamaris parviflora

Tamarix parviflora est un arbuste à tiges multiples que l’on peut faire monter en tronc unique. Il développe une multitude de branches puis de tiges fines et souples brun pourpre portant des feuilles alternes, vert vif, en écaille et appliquées à la tige, un peu à la manière de certains conifères.

Les fleurs naissent sur les rameaux de l’année antérieurs. Elles ont disposées tout du long de ces branches, rassemblées en innombrables petites inflorescences, longues de 4 cm et épaisses de 1/2 cm. Les fleurs, larges de 3 mm, montrent 4 pétales roses et 4 étamines.

Cette floraison particulièrement vaporeuse est assez massive pour faire ployer les rameaux et donner un effet pleureur.

Ces fleurs nectarifères sont pollinisées par les insectes et produisent ensuite des fruits et des graines.

L’enracinement de ce tamaris est d’une part superficiel, ce qui lui permet de maintenir un sol instable, mais aussi très profond avec une racine pivotante qui cherche l’humidité en profondeur, qui le rend assez résistant à la sécheresse.

Comment cultiver le tamaris de printemps à petites fleurs ?

Tamaris parviflora est rustique jusqu’à -18 °C il demande une exposition ensoleillée pour bien fleurir. Il est résistant au vent, aux embruns, supporte la pauvreté du sol et même le dessèchement superficiel du sol dans la mesure où de l’eau lui est disponible en profondeur. Il a donc besoin d’un sol profond pour pouvoir y enfoncer sa racine pivotante. Il peut pousser dans une terre calcaire, argileuse, limoneuse ou sablonneuse, d’acide à basique. Il est donc très tolérant, mais il ne supportera la sécheresse méditerranéenne qu’aux alentours d’un cours d’eau.

Il sera transplanté de préférence de novembre à mars, dans une fosse profonde.

Le tamaris à petites fleurs se développe assez vite une fois bien repris, mais il n’aime pas être transplanté lorsqu’il est plus grand, du fait de sa puissante racine pivotante. Il est donc préférable de choisir de planter de jeunes plantes plutôt que de gros sujets. Même des boutures peuvent rapidement dépasser en développement des tamaris en pot trop grands.

Comment tailler le tamaris à petites fleurs ?

Utilisé en haie, notamment très apprécié en bord de mer, ce tamaris de printemps sera taillé bien bas tous les ans juste après la floraison soit vers le mois de juin : en effet, les fleurs apparaissent sur le bois de l’année antérieure, donc les jeunes et vigoureuses branches qui se développeront après cette taille seront magnifiquement florifères l’année suivante.

Pour le mener en petit arbre semi-pleureur, Tamarix parviflora est planté dans un endroit bien dégagé. On dégagera une tige principale qui fera un tronc unique, et enfin on le laisse développer un houppier bien large, qui peut être rajeuni et étoffé par une taille au 2/3 des branches florifères tous les 2 ou 3 ans. Ainsi les longues branches s’alourdissent sous les fleurs pour prendre le port pleureur.

Espèces et variétés de Tamarix

une cinquantaine d’espèces dans ce genre

  • Tamarix gallica, le tamaris français
  • Tamaris ramosissima, le tamaris d’été
  • Tamarix tetrandra, tamaris de printemps
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Tamaris, Tamarix Tamaris, Tamarix

L'intérêt du tamaris réside dans sa floraison abondante. Les nombreuses fleurs sont généralement de couleur rose plus ou moins foncé. Petites, elles sont regroupées en grappes, ressemblants à de...

Tamaris d'été, Tamarix ramosissima Tamaris d'été, Tamarix ramosissima

Le tamaris d'été, Tamarix racemosa est un petit arbuste très robuste, avec une floraison estivale vaporeuse utile pour les abeilles en zone aride. Il est facile à cultiver, accepte les[...]

Clématites à petites fleurs Clématites à petites fleurs

Beaucoup plus vigoureuse que sa cousine à grandes fleurs, la clématite à petites fleurs est un feu follet enchanteur. Elle habille les haies libres et sauvages, les portails et les[...]

Orme de Chine, Ulmus parviflora Orme de Chine, Ulmus parviflora

Ulmus parviflora, ou Ulmus chinensis, l'orme de Chine, est un arbre de petit à moyen développement appartenant à la famille des Ulmacées. Ulmus parviflora est originaire d'Asie, en particulier du[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire