Viticulture et bio

Culture du vin bio dans le sud de la France
Culture du vin bio dans le sud de la France

Le vin bio a le vent en poupe. Considéré comme plus naturel et meilleur en goût,  il a ses adeptes et ses détracteurs. Voyons ce qu'est vraiment ce vin et en quoi il se différencie du vin conventionnel.

Qu'est-ce-qu'un vin bio ?

Un vin bio est un breuvage obtenu à partir de raisins produits sous les normes de l'agriculture biologique. Seul 1,5 % du vignoble français est concerné par ce mode de production soit un peu plus de 1500 viticulteurs, la plupart du temps passionnés et acharnés car ils n'ont pas choisi la solution de facilité !

En viticulture bio, les insecticides, fongicides et engrais chimiques sont proscrits selon le cahier des charges de l'agriculture biologique (règlement européen CEE 2092/91).

Le désherbage est manuel à moins que le vigneron ne choisisse de conserver les 'mauvaises herbes' qui constituent une bonne protection du sol contre l'érosion et l'évaporation et attirent au passage nombre d'insectes pollinisateurs. Certains préfèrent toutefois cultiver des engrais verts aux pieds des ceps de vigne pour limiter la présence de 'mauvaises herbes' tout en enrichissant le sol.

La terre ne peut être fertilisée que par des engrais naturels comme le compost ou le fumier.

Des contrôles annuels sont effectués pour que le viticulteur ait le droit de noter la mention "vin issu de raisins de l'agriculture biologique" sur ses bouteilles.

La lutte biologique est utilisée pour lutter contre parasites et maladies. Un équilibre se met alors en place dans le vignoble entre prédateurs et parasites, évitant l'emploi de produits chimiques interdits. Seuls le souffre et la bouillie bordelaise sont autorisés en viticulture bio pour prévenir et lutter contre les maladies cryptogamiques.

Un vigneron adepte de la production bio est donc courageux car il doit mettre toute son énergie dans l'exploitation tout en courant le risque de perdre toute sa récolte si les conditions météorologiques favorisent la propagation de maladies.

Procédés de vinification en bio

Un vin bio, contrairement à un vin naturel, peut subir de nombreuses techniques et être élaboré avec l'aide de nombreux additifs tout comme les vins traditionnels. Là encore, la qualité du vin dépendra de la maîtrise du vigneron et de ses choix.

Du côté des techniques : auto enrichissement par évaporation, auto enrichissement par osmose inverse, fermentation alcoolique spontanée et microfiltration tangentielle sont acceptées pour l'élaboration des vins bio.

Quant à la liste d'additifs, elle comprend plus de 30 possibilités dont la fameuse colle de poisson, la crème de tartre, le sucre, ou l'albumine d’œuf...

Concernant les sulfites tant décriés car cause d'allergies et de maux de tête, ils sont eux aussi bel et bien autorisés à raison de 100mg/l dans un rouge sec contre 150mg/l dans le même rouge conventionnel et peuvent atteindre une concentration de 370mg/l dans un vin liquoreux contre 400mg/l dans le même vin en conventionnel. L'écart n'est donc pas très important...

Certains vignerons proposent toutefois des vins contenant très peu d'additifs et de sulfites afin de révéler le goût de leur terroir qui doit être limpide et offrir une certaine délicatesse des tanins sans excès !

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire