Marguerite du Cap, Souci pluvial, Dimorphotéca

Marguerite du Cap aux fleurs jaunes, Dimorphotéca

Botanique

N. scientifique Osteospermum
Origine Afrique du sud
Floraison de mai aux gelées
Fleurs variées
Typefleur
Végétation vivace selon les variétés, cultivé en annuelle
Feuillage persistant
Hauteurde 30 à 60 cm

Planter et cultiver

Rusticité moyennement rustique, selon les variétés, planter à l'abri
Exposition soleil
Solléger, terre ordinaire
Acidité neutre
Humidité normal
Utilisationmassif, rocaille, bordure, couvre-sol
Plantationprintemps
Multiplicationsemis en mars, bouturage au été
Sensibilité les pucerons, le mildiou
Marguerite du Cap aux fleurs jaunes, Dimorphotéca
Ostéospermum en cascade sur de la roche
Dimorphotéca
Dans mon jardin dans le Nord Cotentin

Les marguerites du Cap sont des plantes vivaces (bien que cultivées comme des annuelles en régions froides), qui comme leur nom l'indique, ressemblent fortement aux marguerites, mais sans en être. Selon les variétés (et elles sont nombreuses), leur taille varient entre 30 et 60 cm. Les tiges souples se dressent et s'étalent, formant des touffes, voire des tapis pouvant atteindre 1 mètre à 1 mètre cinquante de large. Les nombreuses feuilles sont parfois simples et ovales, parfois découpées, et de couleur verte plus ou moins soutenue.

Les multiples fleurs apparaissent aux printemps. Ce sont de petit capitules qui, en fonction des variétés et des hybrides, se teintent de différentes couleurs, pales ou intenses : blanc, rose, jaune, orange, violet,... elles sont parfois bicolores ! Prenez donc le temps de les découvrir avant de faire votre choix !

Quelle utilisation pour les marguerite du Cap ?

L'effet « bouquet » des marguerites du Cap convient parfaitement aux jardinières et aux potées mais sont également des fleurs de choix pour embellir un massif, marquer une bordure ou créer un couvre-sol multicolore. N'hésitez pas à les associer à d'autres fleurs de soleil comme les verveines, les lantanas ou les immortelles.

Culture et entretien

Dès le mois de mars, démarrez les semis de marguerites du Cap au chaud puis repiquez les jeunes plants en godets, que vous protégerez des gelées. A partir de la mi-mai, installez-les en place, en distançant les pieds de 30 cm. Les marguerites du Cap ont besoin de soleil et de chaleur. Choisissez donc une situation bien exposée et surtout bannissez les sols lourds et froids ; elles se contentent de peu mais craignent toutefois les excès d'humidité. Pour une culture en potées ou en jardinières, sachez qu'un terreau trop riche risque d'entrainer un fort développement  du feuillage, et ce, au détriment de celui des fleurs.

Une fois installées et si elles se plaisent, les marguerites du Cap s'étalent très largement pour vous gratifier d'un merveilleux tapis de fleurs, pendant tout l'été voire plus !

Au cours de l'été, coupez les fleurs fanées, afin d'encourager la venue de nouvelles et apportez un peu d'eau en cas de sécheresse.

Annuelle ou vivace ?

Les marguerites du Cap sont des plantes vivaces mais peu rustiques (- 5°C). C'est pour cela que la plus part du temps, dans les régions froides, elles sont cultivées comme des annuelles et arrachées en novembre. Les cultures en pots peuvent toutefois passer l'hiver à l'abri. Sous un climat plus clément, installez un paillis au pied pour protéger la plante d'éventuels pics de froid.

En pots ou en peine terre, si vous souhaitez conserver les marguerites du Cap, pensez à les rabattre à l'entrée de l'hiver.

Espèces et variétés de Osteospermum

Le genre comprend environ 70 espèces
- Osteospermum 'Buttermilk' aux fleurs jaunes clairs, dressées
- Osteospermum 'Whirligig' aux pétales blancs, enroulés en forme de spatule, cœur bleu foncé
- Osteospermum Jamboana™ a un port dense qui fait de lui une plante adaptée aux petits jardins ou aux jardinières
- Osteospermum jucundum : fleurs mauve rosé

Lire aussi
Comment hiverner un osteospermum en pot ? Comment hiverner un osteospermum en pot ?

Originaire d'Afrique du Sud la Marguerite du Cap, n'est pas une plante rustique, elle ne pourra rester au jardin en hiver que dans les régions où le gel ne sévit[...]

Souci d'eau, Populage, Caltha palustris Souci d'eau, Populage, Caltha palustris

Illuminant les zones peu profondes du bassin de sa floraison dorée très précoce, le souci des marais est une plante facile à cultiver. Une floraison lumineuse Le souci des marais (Caltha...

Souci, Calendula officinalis Souci, Calendula officinalis

Portant mal son nom, le souci est une plante à la couleur fort gaie qui, bien loin d'attirer les problèmes, repousse les parasites au potager et soulage les petit problèmes[...]

Tagète de Lemmon, Souci arbustif, Tagetes lemmonii Tagète de Lemmon, Souci arbustif, Tagetes lemmonii

Tagetes lemmonii, le tagète de Lemmon appartient à la grande famille des Astéracées, caractérisées par un capitule de fleurs regroupées en marguerite. D'autres tagètes, tels que l'oeillet dinde ou...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Steflaciotat (Bouche du rhones )
    Alors que rien ou presque ne pousse sur mon terrain les Dimorphotéca elles s'épanouissent a profusion. Elle se ressèment seules ou reste en place d'une année sur l'autre.
    Répondre à Steflaciotat
    Le 06/04/2019 à 14:00
  • Emilie (Yvelines)
    J'ai rempoté des marguerites (osteospermum) dans des jardinières mi-avril mais depuis qq temps elles ne fleurissent plus, pourquoi ?
    Répondre à Emilie
    Le 27/05/2015 à 07:46
  • Nathalie57 (Moselle)
    A ce qui paraît le Dimorphotéca est une plante très facile cependant pourquoi je n'arrive pas à en faire pousser ? J'ai déjà semé pleins de paquets ces dernières années sans aucun résultat. Les osteospermum est ce la meme chose que dimorphotéca ?
    Répondre à Nathalie57
    Le 21/02/2015 à 14:37
    Henri (Languedoc-roussillon)
    Le dimorphotéca ou Osteospermum a besoin de chaleur et de soleil pour s'épanouir ainsi que d'une terre drainante (terreau + gravier)
    Répondre à Henri
    Le 09/04/2015 à 20:56