Coréopsis

Coréopsis

Botanique

Nom latin  : Coreopsis
Origine  : Etat-Unis, Méxique
Période de floraison : de mai à septembre
Couleur des fleurs  : jaune, orangé, rouge, brun
Type de plante : fleur
Type de végétation : annuelle, vivace selon les espèces
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : de 20 cm à 1m20 selon les espèces

Planter et cultiver

Rusticité  : très bonne
Exposition  : soleil
Type de sol : bien drainé, ordinaire, sablonneux
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : prairies fleuries, rocailles, massifs, fleurs coupées
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis en place au printemps, division des touffes en mars.
Taille : rabattez la touffe en septembre après la floraison pour lui conserver son port compact
Maladies et ravageurs : limaces et escargots

Le genre Coreopsis comporte une petite centaine d’espèces distribuées pour la plupart en Amérique du Nord. Si seulement quelques espèces annuelles ou vivaces sont cultivées en jardin d’agrément, elles sont cependant diversifiées en nombreuses variétés horticoles. Les coréopsis sont en effet très appréciés pour leur gaîté et leur caractère généreux. Ce sont des plantes particulièrement florifères et faciles à vivre. Ils sont irremplaçables pour habiller rapidement les surfaces des jeunes jardins pas assez ombragés, les zones sèches et graveleuses, ou tout simplement pour composer les massifs. Ils fleurissent en été alors que le foisonnement printanier s’apaise et peu de plantes sont capables de les rivaliser en durée de floraison. 

Les coréopsis font partie de la famille des Astéracées. Leurs fleurs sont composées en larges capitules plats (en forme de marguerite) comportant un minimum de 8 fleurs ligulées. Certains sont annuels, d’autres sont vivaces à vie brève, et d’autres espèces encore sont des plantes vivaces fiables, de longue durée. Beaucoup de coréopsis sont capables de se ressemer spontanément, ce qui permet de les maintenir sans grand travail des années durant dans le jardin. Tous nécessitent une exposition ensoleillée une bonne partie de la journée. Certaines espèces sont des plantes pour sols secs, mais pas toutes !

Les coréopsis sont des plantes favorables à la biodiversité du jardin : non seulement les fleurs sont mellifères et nourricières pour une grande diversité d’insectes, mais les graines sont également attractives et utiles pour les oiseaux.

Coréopsis annuels

Les coréopsis annuels sont utilisés en semis direct pour combler les trous entre les vivaces, mais germent volontiers aussi en mélange dans les prairies fleuries. Ils offrent une abondante et longue floraison continue.   Dans les jardinières, ils se repiquent en motte, appréciables pour remplacer au pied levé les plantes printanières épuisées.

Coréopsis tinctoria : coréopsis des teinturiers, coréopsis élégant ou calliopsis

La forme sauvage du coréopsis élégant est haute (90 cm), mais les sélections horticoles sont plus mesurées et disponibles en couleurs variées. Le coréopsis des teinturiers est d’autant plus populaire qu’il suffit de le semer clair en mai, directement sur une terre plus ou moins travaillée pour obtenir une floraison continue de juillet à septembre. Le semis peut bien sûr aussi être forcé en mars/avril, puis repiqué en place pour une floraison plus précoce.

  • Coreopsis tinctoria ‘Mahogany Midget’, aux capitules entièrement rouge foncé
  • Coreopsis tinctoria ‘Uptick Cream and Red’, aux ligules crème et bordeaux.
  • Coreopsis tinctoria ‘Gold Star’, moitié jaune, moitié rouge

Coréopsis basalis, le Coréopsis de Drummond

Plante généralement plus compacte (haute de 30 à 60 cm) et velue, il s’utilise de la même manière que le coréopsis des teinturiers.

  • Coreopsis basalis ‘Cherry Pie’, à l’incroyable coloris rouge cerise

Les coréopsis vivaces

Ils peuvent être divisés en 2 sortes : les coréopsis rhizomateux, caducs, qui sont des plantes de longue durée tant qu’elles disposent des conditions requises, et les coréopsis en touffe, semi-persistants, à vie plus courte, mais explosifs en couleur, forme et quantité de fleurs.

Espèces de coréopsis rhizomateux

Coreopsis verticillata, coréopsis verticillé ou coréopsis à feuilles de fougères

Corolles rondes, petites et simples, associées à un feuillage délicat, le coréopsis verticillé est une très belle plante vivace fiable, toute en finesse. Le coréopsis verticillé existe de plus en une belle diversité de coloris, jaune doux, rouge foncé, crème… il ne dépasse généralement pas les 60 cm en hauteur.

  • Coreopsis verticillata ‘Zagreb’ est une excellente forme naine jaune vif.
  • Coreopsis verticillata ‘Red Rubis’ fleurit en rouge tirant sur le rose
  • Coreopsis verticillata ‘Moonbeam’, présentent de lumineuses petites fleurs crémeuses
  • Coreopsis verticillata ‘Red Satin’, est rouge sombre
  • Coreopsis verticillata ‘Route 66’, portent des fleurs crème striées de rouge sombre

Coreopsis rosea, le coréopsis rose

Le coréopsis rose est l’exception du genre : non seulement il est naturellement rose, mais contrairement à la plupart des autres espèces du genre, il a besoin d’un sol frais à humide toute l’année. Il se plaît donc particulièrement en sol argileux. C’est une plante vivace d’une grande délicatesse aux feuilles filiformes.

  • Coreopsis rosea ‘American Dream’, rose pâle et naine, 40 cm
  • Coreopsis rosea ‘Bloomsation Dragon’, rose profond
  • Coreopsis rosea ‘Tahitian Sunset’, rose orangé
  • Coreopsis rosea Mango Punch, couleur abricot, très lumineux
  • Coreopsis rosea ‘Sweet Dreams’,    rose pâle/rose foncé

Coréopsis tripteris Coréopsis trifolié ou grand coréopsis

Grandes fleurs et hautes tiges, jusqu’à 2,50 m, ce coréopsis géant n’a rien à envier au rudbeckia géant. Sa floraison automnale arbore des disques bruns entourés de ligules jaune pâle au bout arrondi, parfumés à l’anis. Il supporte les sols humides ou secs. Il est capable de se montrer parfois un peu envahissant, particulièrement adapté aux zones du jardin moins entretenues.

  • Coreopsis tripteris ‘Gold Standard’, de 2 m de haut et qui ne s’affale pas
  • Coreopsis tripteris ‘Flower Tower’, haut de 2,50 m et de bonne tenue également

Coréopsis palustris

Coreopsis palustris (des marais) est une haute plante rhizomateuse, pas réellement reconnue en tant qu’espèce par les botanistes, mais bien présente en horticulture. Par rapport aux autres coréopsis, il est notamment plus tolérant à l’ombre partielle et surtout aux terrains mal drainés. La variété Coreopsis palustris ‘Summer Sunshine’ a été plusieurs fois primée : ses marguerites sont caractérisées par un cœur sombre et de larges ligules jaune profond. Il est extrêmement florifère.

Coréopsis auriculata, coréopsis piloselle, coréopsis auriculé

Le coréopsis auriculé présente des feuilles basales plus larges et velues, et des inflorescences jaune orangé sur les plantes botaniques. Son rhizome lui permet de s’étendre assez rapidement.

  • Coreopsis auriculata f. nana ou ‘Elfin Gold’, est une excellente une forme naine.
  • Coreopsis auriculata ‘Snowberry’, est bicolore, blanc et rouge.
  • Coreopsis auriculata ‘Zamphir’ montre des marguerites jaunes aux étonnantes ligules tubulaires sur un feuillage compact bleuté.
  • Coreopsis auriculata ‘Superba’, est une plante basse avec des fleurs aux ligules tubulaires jaune-orangé.

Coréopsis poussant en touffe dense

La touffe très dense de feuillage semi-persistant s’élargit de 10 à 20 cm au plus. Les touffes de rosettes basales étant serrées, ces plantes sont plus sensibles à l’humidité dans le feuillage et dans la terre, surtout lorsque’ elles s’élargissent. Elles sont cependant très faciles à réussir, mais devront être régulièrement divisées.

Coreopsis grandiflora, le coréopsis à grandes fleurs

Coreopsis grandiflora fleurit tout le long de l’été jusqu’en automne, presque toujours en jaune vif. Bien qu’il ne vive que 2 ou 3 ans, rapidement épuisé par sa floraison ininterrompue, il se ressème souvent abondamment, parsemant le jardin de soleils jaunes de façon heureuse et naturelle. Il est excellent pour le jardin informel.

  • Coreopsis grandiflora ‘Baby Sun’ est une forme très compacte et ronde, en dôme, aux ligules jaune vif avec une petite tache rouge.
  • Coreopsis grandiflora ‘Sunkiss’ portent des fleurs simples, mais ondulées et bicolores.
  • Coreopsis grandiflora ‘Sunray’ se couvre de capitules jaunes semi-doubles.
  • Coreopsis grandiflora ‘Sunfire’ est une autre variété jaune, plus double encore.
  • Coreopsis grandiflora ‘Presto’, est court et jaune, semi-double, ils se ressèment très facilement.
  • Coreopsis grandiflora ‘Solanna’, est d’un beau jaune crémeux.

Coreopsis lanceolata, le coréopsis à feuilles lancéolées

C’est une plante vivace couramment cultivée qui ressemble à Coreopsis grandiflora, bien qu’un peu moins haute et légèrement moins florifère, mais en revanche, il vit un peu plus longtemps. Il se ressème volontiers et peut produire de belles colonies.

Coreopssis lanceolata ‘Baby Gold’ a des ligules à moitié rouge sombre, moitié jaune

Les coréopsis hybrides

Et si nous mélangions tout ? L’annuelle Coreopsis tinctora apporte de la diversité, du mélange dans les jaunes et rouges. Coreopsis rosea permet d’élargir la palette de couleur vers le rose. Les parentées en C. lanceolata et C. grandiflora apportent la grande taille des fleurs et la floribondité. C. auricula a un feuillage intéressant… Et surtout, outre les nouvelles formes et coloris, ces hybridations complexes tendent aujourd’hui à acquérir des plantes à la durée de vie plus fiable.   Il est toujours conseillé cependant de les diviser tous les 2 ans ou 3 ans. La plupart sont stériles ou presque et, sauf exception, et ne se ressème pas.

  • Coreopsis grandiflora ‘Early Sunrise’ est un monochrome jaune et double, hybride de grandiflora et de C. lancéolata.
  • Coreopsis x ‘Autumn Blush’ issus de C. auricula, est un admirable hybride crémeux au centre rouge rosé.

Lorsque les croisements se complexifient, ils sont classés en séries :

  • Série coréopsis ‘Big Bang’, qui regroupe des plantes d’une cinquantaine de centimètres, très florifères, car grainant très peu.
    • Coreopsis x Big bang ‘Cosmic Eye’, bordeaux marginé de jaune pâle
    • Coreopsis x Big Bang ‘Star Cluster’, un coréopsis original très blanc marqué d’une touche de violet
    • Coreopsis x Big Bang ‘Mull Moon’, jaune pâle très doux
    • Coreopsis x Big Bang ‘Mercury Rising’, couleur magenta
  • Série coréopsis ‘Ka-Pow’, plus compacts et plus précoces que Big Bang. Cette série offre de plus une meilleure résistance aux maladies fongiques.
    • Coreopsis x Ka pow ‘Ivory’, est entièrement blanc.
  • Série coréopsis ‘Li l Bang’, offre des cultivars teintés de rose.
    • Coreopsis x Li'l Ban ‘Starlight Tickseed’, arborent de toniques marguerites aux ligules pointues d’une teinte crémeuse réveillée d’un coup de pinceau pourpre.

Beaucoup de ces nouveaux hybrides complexes de coréopsis sont malheureusement encore peu répandus, d’ailleurs brevetés. Mais cette belle diversité élargit grandement le champs des possibilités en terme d’association de couleurs. Ils s’écartent du jaune tout en acquérant une résistance à l’oïdium ou autres faiblesses que présentent les espèces d’origines, qui étaient dèja plutôt faciles à réussir. Les sélections tendent égalent à obtenir des plantes vivaces plus fiables, qui vivent longtemps. L’inflorescence souvent un peu chiffonnée du Coréopsis grandiflora fait place à des marguerites bien dessinée. Ces coréopsis deviennent donc des plantes vivaces incontournables, idéales pour les massifs construits, aux associations de couleurs très travaillées, d’autant que l’aspect envahissant des semis spontanés a disparu.

Espèces et variétés de Coreopsis

Le genre comprend plus de 100 espèces

  • Coreopsis « grandiflora » vivace à fleurs doubles de bonne tenue en bouquet,
  • Coreopsis « tinctoria » capitule jaune vif avec disque rouge sombre central,
  • Coreopsis « Midget » cultivar nain à capitule acajou et centre jaune.
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Nadia Leitans
    Un vrai régal au jardin, c'est coréopsis... les miens sont des "oeils de jeune fille"
    Répondre à Nadia Leitans
    Le 13/08/2012 à 08:38