Fausse capilaire, Doradille

Fausse capilaire, Doradille, Asplenium trichomanes

Botanique

Nom latin  : Asplenium trichomanes
Famille  : Aspleniacées
Origine  : Régions tempérées et subarctiques
Période de floraison : Juillet pour les spores
Couleur des fleurs  : Spores bruns
Type de plante : Fougère
Type de végétation : Vivace
Type de feuillage  : Persistant
Hauteur : de 5 à 15 cm de haut
Toxicité : Non toxique

Planter et cultiver

Rusticité  : Très résistante au froid, jusqu'à -30°C
Exposition  : Mi-ombre, lumière filtrée
Type de sol : Sols humifères, bien drainés de sable grossier, toujours un peu humides
Acidité du sol  : Plutôt acide pour l'espèce type et calcaire pour les sous-espèces
Humidité du sol  : Pas gorgé d’eau, drainé ou non, s’accommode bien des sols secs
Utilisation : Dans les rochers, murets ou en rocaille
Plantation, rempotage : A l'automne ou au printemps de préférence. Evitez de la planter lorsqu'il fait trop chaud, elle peut vite décliner.
Méthode de multiplication : La division de souches fonctionne assez bien, mais pour cette plante gracile la meilleure option est le semis des spores. Il faut attendre qu'ils soient à maturité (vers juillet et parfois jusqu'à septembre) et que la température avoisine les 15°C.
Taille : Aucune, sauf parfois les frondes qui ont brunies.
Maladies et ravageurs : Elle ne risque rien, si ce n'est parfois quelques cochenilles mais cela reste très rare.

Les Asplenium, célèbre genre de fougères qui s'appelait encore récemment Phyllitis ou Ceterach, comprennent entre 650 et 700 espèces. Avec tant de représentants, on les retrouve partout à la surface du globe, hormis en Antarctique. Les feuilles sont généralement pennées mais quelques espèces, comme Asplenium nidus ou Asplenium scolopendrium, ont la particularité de les avoir entières, ce qui les distingue de la plupart des fougères.

Asplenium trichomanes, petite et délicate, a les feuilles pennées, vert moyen, mates, lancéolées et étroites. Les pinnules, sont oblongues, courtement pétiolées et ont leurs extrémités arrondies. Les frondes ne dépassent pas 20 cm de long (et sont même souvent plus courtes) et portées par un pétiole brun foncé à noir, légèrement brillant. L'axe médian est de la même couleur, se démarquant très joliment du feuillage vert tendre. Elles gardent cette couleur jusqu'en décembre avant de brunir un peu.

Les rhizomes de la fausse capillaire sont épais et peuvent donner de nombreuses feuilles formant des touffes parfois très compactes.

La culture de cet Asplenium n'est pas difficile pour peu qu'on ne la place pas en plein soleil. Elle s'accommode de tous les sols, tant qu'ils ne sont pas trop gorgés d'eau, trop secs ou trop compacts. A l'inverse de beaucoup de fougères, elle les supporte aussi légèrement calcaires. Un mélange simple de terre de jardin, terreau et sable ou graviers à parts égales convient parfaitement.

Dans la nature, on la trouve bien sûr dans les interstices de murs ou de roches ombragés, mais également sur les couches d'humus et les souches d'arbres ou même dans des grottes.

Où et avec quoi planter mon Asplenium ?

Avant tout, il faut éviter de la planter en massif où elle a peu de chance de survivre avec la concurrence d'autres plantes. Petite et délicate, elle sera bien plus en "sécurité" et surtout mise en valeur dans des fissures de rochers ou dans des murets de pierres sèches. A vrai dire elle est très belle toute seule avec ses congénères. Quelques Asplenium trichomanes ponctuant un vieux mur moussu sont du plus bel effet.

Si vous choisissez un des deux cultivars, traitez-le de la même façon mais en faisant encore plus attention à la concurrence. Leur silhouette originale impose qu'on les place au premier plan. 

Si toutefois vous vouliez la mêler à d'autres plantes, choisissez des cyclamens, par exemple Cyclamen coum, ou des saxifrages et des bulbes qui aiment les expositions ombragées. On peut ainsi choisir des crocus à floraison automnale comme Crocus banaticus ou Crocus speciosus 'Albus'. Parmi les saxifrages on choisira Saxifraga cebennensis, à la corolle blanche et ronde, Saxifraga cuneifolia à la floraison étoilée formant des nuages légers, Saxifraga longifolia, monocarpique aux feuilles très allongées ou encore Saxifraga stellaris aux fleurs blanches étoilées, délicates et profondément découpées. Ces associations réussissent toujours.

On peut aussi mêler l'Asplenium à d'autres fougères délicates comme Cryptogramma crispa ou Currania dryopteris (seulement sur les murs sinon sa croissance est trop forte).

Histoire et étymologie

Asplenium, vient de asplenon en latin et en grec, qui lui même vient de splèno, « la rate » en grec. Ce nom désignait une fougère réputée efficace contre les maladies de la rate et que l'on utilisait comme remède pour soigner ces problèmes.

En grec, trichomanes désigne une fougère indéterminée. On notera que trichos (toujours en grec) signifie « poil ».

Le saviez-vous ?

L'Asplenium trichomanes est dite saxicole, c'est à dire qui pousse et habite sur les rochers ou tout support minéral.

Chose assez rare pour des cultivars, chez A. trichomanes 'Incisum' et A. trichomanes 'Ramo Cristatum' les plants issus de semis reproduisent fidèlement les caractéristiques de la plante mère.

Espèces et variétés de Asplenium

Le genre comprend plus de 700 espèces
On trouve fréquemment une sous-espèce, ssp. quadrivalens. Les pinnules (folioles) ont des extrémités carrées et sont plus rapprochées que sur l'espèce type. Deux autres variétés existent :
Asplenium trichomanes 'Incisum', aux pennes dont les bords sont profondément découpés ; ce cultivar est également plus petit et plus frêle mais pousse tout aussi vite.
Asplenium trichomanes 'Ramo Cristatum', dont les frondes forment une fourche sur leur dernier tiers et finissent à leur apex avec plusieurs extrémités.
On trouve enfin plusieurs hybrides issus de l'espèce type : Asplenium x alternifolium, la doradille d'Allemagne (issue de son croisement avec A. septentrionale) et Asplenium adulterinum (issue de son croisement avec Asplenium viride).

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Amanite tue-mouche, Fausse-oronge, Amanita muscaria Amanite tue-mouche, Fausse-oronge, Amanita muscaria

convexe, rouge à verrues blanches, 4 à 20 cmReprésentation familière de notre imaginaire collectif, chapeau rouge ponctué de flocons blancs protégeant un lutin adossé à son pied soyeux, l'Amanite...

Gyromitre, Fausse morille, Gyromitra esculenta Gyromitre, Fausse morille, Gyromitra esculenta

en forme de cervelleChapeau brun plissé à aspect de Morille, odeur agréable, nom d'espèce attractif, « esculenta », excellent. Tout amène à récolter et déguster la Gyromitre, champignon hélàs...

Amanite panthère, Fausse Golmotte, Amanita pantherina Amanite panthère, Fausse Golmotte, Amanita pantherina

hémisphérique puis concave, brun à beige-brunSombre, élégante, dangereuse, silhouette tapie dans les sous-bois : Amanita pantherina, l’Amanite panthère, champignon basidiomycète de la famille...

Fausse rose de Jéricho, Mousse de résurrection, Plante dinosaure, Fleur de pierre, Sélaginelle reviviscente, Selaginella lepidophylla Fausse rose de Jéricho, Mousse de résurrection, Plante dinosaure, Fleur de pierre, Selaginella lepidophylla

Selaginella lepidophylla, la fausse rose de Jéricho ou plante dinosaure est une plante vivace sans fleurs, appartenant à la famille des Lycopodiacées, apparentée aux fougères. Les sélaginelles sont...

Vos commentairesAjouter un commentaire