Crinole de Powell

La crinole de Powell est de culture facile, vigoureuse et rustique. Cette plante bulbeuse met du temps à s’installer mais offre chaque année une belle et généreuse floraison automnale.

Crinole de Powell, Crinum x powelli, Crinum bulbispermum x Crinum moorei

Botanique

N. scientifique Crinum x powellii
Synonyme Crinum bulbispermum x Crinum moorei
Famille Amaryllidacées
Origine horticole
Floraison fin d'été, automne
Fleurs rose clair
Typeplante à fleur herbacée
Végétationbulbe vivace
Feuillage caduc en région froide
Hauteur80 à 120 cm
Toxicitésève toxique, parfois allergisante

Planter et cultiver

Rusticité assez rustique, jusqu'à -12 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Solsol riche et drainant
Acidité neutre
Humidité frais
Utilisationmassif
Plantationautomne
Multiplicationséparation des bulbes
Crinole de Powell, Crinum x powelli, Crinum bulbispermum x Crinum moorei

Crinum x powellii, est une crinole ou crinum hybride entre 2 espèces sud-africaines, Crinum bulbispermum et Crinum moorei. Autant les crinums botaniques sont plutôt considérés comme difficile à cultiver, autant Crinum x Powellii est de culture facile. Vigoureux et rustique, cet hybride qui date du 19e siècle, s’est répandu dans les jardins. Cette plante bulbeuse met quelques années à s’installer puis offre chaque année une belle et généreuse floraison automnale.

Description de la crinole de Powell

Crinum x powelli possède un gros bulbe qui peut faire jusqu’à 15 cm de diamètre. La plante se divise et rejette, et peut donc atteindre un développement conséquent. Ses feuilles d’un coloris vert vif, en forme de ruban, montrent des nervures parallèles. Elles mesurent de 80 à 120 cm de longueur. Elles sont disposées en verticille, autour d’un axe central. C’est une manière d’ailleurs de différencier les crinums de l’Amaryllis belladona, dont les fleurs sont semblables, car ce dernier à des feuilles distiques, sur 2 rangs.

Les feuilles très engainantes, forme presque une tige, un cou qui persiste au sommet du bulbe en hiver.

Une tige florale émerge vers la fin de l’été, haute de 60 à 120 cm et porte jusqu’à 10 grandes fleurs en forme de lis trompette. Les fleurs montrent 6 grands pétales et de longues étamines qui dépassent de la corolle.

L’enracinement du Crinum x powellii est important et très profond.

Quelques variétés de Crinum x powellii

  • Crinum x powellii ‘Roseum’ montre des fleurs d’un rose plus soutenu et plus ouvertes
  • Crinum x powellii ‘Cecil Houddyshel’ est plus florifère
  • Crinum x powellii ‘Claude Davis‘ aux fleurs rose foncé
  • Crinum x powellii ‘Album’ aux grandes fleurs blanches très ouvertes

Comment le cultiver ?

Crinum powellii est particulièrement tolérant sur ses conditions de culture. Il préfère les sols drainants mais supporte les sols lourds et argileux. Il aime le plein soleil, mais fleurit et croit à mi-ombre. Ce qui est par contre impératif, c’est de le laisser s’installer en profondeur, et de lui enrichir sa terre. Il est installé au jardin en automne, assez profondément, mais de telle sorte que le cou du bulbe dépasse légèrement du niveau de ma terre. On peut enrichir le trou de plantation en profondeur avec du fumier ou du compost. Un paillage la première année protège la plante pas encore bien reprise. Puis on évite de bouger ce crinum pendant des années.

Les longues feuilles sortent au printemps, et quand le bulbe est suffisamment gros et bien installé, il fleurira et se divisera. Un plant de Crinum x powellii bien enraciné fait jusqu’à 8 petits bulbes latéraux par an. De même, il est parfois capable de produire 2 floraisons en une année.

L’un de ses parents vivait en sol humide, sans en demander autant, Crinum x powellii aime mieux que la terre reste fraiche. Dans les régions plus sèches, un paillage d’été offre une fraicheur bienvenue.

Comment reproduire le crinum ?

Cet hybride ne produit pas de graines, le seul moyen de le propager est de diviser la souche, en récupérant les petits bulbes latéraux, juste après la période de floraison, en automne. La division n’est pas très facile : il vaut mieux déraciner entièrement la plante pour couper proprement et repiquer de suite tous les morceaux. On ne fera cette opération que rarement puisque la plante préfère ne pas être dérangées, et ne demande pas à divisée régulièrement, comme les narcisses par exemple. Un petit bulbe de division peut prendre 2 à 3 ans avant de fleurir.

Espèces et variétés de Crinum

Le genre comprend 130 espèces souvent en région chaude mais peu sont cultivées

  • Crinum americanum la crinole américaine
  • Crinum asiaticum la crinole asiatique

Plusieurs variétés de Crinum x powellii : ‘Roseum’, ‘Cecil Houdyshel’, ‘Claude Davis’, ’Album’

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
La Crinole de Powell, une vivace bulbeuse adaptée à la sécheresse La Crinole de Powell, une vivace bulbeuse adaptée à la sécheresse

Jean François Schwob nous présente dans cette vidéo une plante aussi méconnue que splendide, le Crinum powellii. Facile de culture, adaptée à la sécheresse, cette plante apportera de l'originalité...

Crinum asiatique, Grand crinum, Crinum lis, Crinum asiaticum Crinum asiatique, Grand crinum, Crinum lis, Crinum asiaticum

Crinum asiaticum, le grand crinum est une très belle plante bulbeuse, originaire des régions tropicales et subtropicales asiatiques. Cette espèce à grand développement, de culture aisée et d'allure...

Lis des marais, Lis des mangroves, Crinum géant, Crinum pedunculatum Lis des marais, Lis des mangroves, Crinum géant, Crinum pedunculatum

Crinum pedunculatum, le lis ou crinum des marais est une espèce de plante bulbeuse subtropicale, appartenant à la famille des Amaryllidacées. Crinum pedunculatum est originaire de l'est du sud de[...]

Perce-neige, Galanthus nivalis Perce-neige, Galanthus nivalis

Comme un petit bijou fleurissant au coeur de l'hiver, le perce-neige à la délicate inflorescence blanche saura apporter une touche de gaieté au jardin pendant les grises journées. Délicatesse de...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Djamel Juan Pablo Ramirez
    En algerie on les appelle "amarylis" pour les roses et le "lys" pour les blanches, et les"les lys royales" pour les rouges et panaches
    Répondre à Djamel Juan Pablo Ramirez
    Le 10/08/2013 à 12:39