Pourpier de rocaille, Calandrinia en ombelle

Calandrinia umbellata ou Montopsia umbellata est une sorte de pourpier de rocaille, facile à cultiver. C’est une plante succulente florifère et lumineuse qui croît volontiers en sol pauvre et assez sec, idéale pour les potées ou les auges.

Pourpier de rocaille, Calandrinia en ombelle, Calandrinia umbellata

Botanique

N. scientifique Calandrinia umbellata
Synonymes Montiopsis umbellata, Talinum umbellatum
Famille Portulacacées
Origine toute région au climat tempéré chaud
Floraison juin à septembre
Fleurs rose violacé
Typeplante succulente
Végétationbisannuelle, vivace de vie brève
Feuillage caduc
Hauteur10 à 30 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -12 °C
Exposition ensoleillée, mi-ombre
Soldrainant et assez pauvre
Acidité légèrement acide à neutre
Humidité normal à sec
Utilisationjardinière, auge, rocaille
Plantationprintemps
Multiplicationsemis
Pourpier de rocaille, Calandrinia en ombelle, Calandrinia umbellata

Calandrinia umbellata ou Montopsia umbellata, appelé par les anglophones le pourpier de rocaille est une plante succulente vivace, mais de vie brève, appartenant à la famille des Portulacées ou des Montiacées. Elle est originaire d’Amérique du Sud, présente en moyenne et haute montagne, notamment au Chili et en Argentine, protégée par la neige en hiver. Calandrinia umbellata fait une superbe plante fleurie pour les zones sèches et rocailleuses, les auges ou les jardinières.

Description de Calandrinia umbellata

Calandrinia umbellata est une petite plante grasse assez variable. 

Elle forme une petite plante à quelques tiges épaisses de 8/10 mm, hautes d’environ 10 cm, portant une multitude de feuilles linéaires succulentes, parfois quasiment cylindriques, longues de 2 à 5 cm et larges de 2 mm, glabres à soyeuses. Pendant l’hiver, la plante perd ses feuilles : la plante est au repos ; à peine voit-on un hypocotyle entouré de soies qui persiste au ras de la terre.

À partir de juin, une hampe florale commence à se développer à partir de chaque bourgeon apical, imposant de produire 2 ramifications de tige feuillées juste au-dessous, qui vont ensuite évoluer eux aussi en floraison, etc.. Chaque petite plante produit donc plusieurs hampes hautes de 20 à 35 centimètres, raides, mais de diamètre extrêmement fin, ce qui rend les fleurs particulièrement gracieuses et aériennes.

Les fleurs naissent en haut des inflorescences disposées en cimes. Elles sont larges de 2 cm, à 5 larges pétales soyeux d’une chatoyante teinte rose violacé. Elles s’épanouissent chacune 2 jours, mais l’après-midi seulement et se renouvellent, éparpillées sur l’ensemble de la plante durant juillet et août.

Fécondées, ces fleurs fanent proprement et produisent de minuscules fruits sphériques contenant de petites graines noires.

Comment cultiver le pourpier de rocaille ?

Candrinia umbellata apprécie un sol à tendance minérale, gravier, sol argilo-sablonneux, rocaille... bien drainé et pas trop riche. Il supporte les oublis d’arrosage sans frémir, mais donne le meilleur de lui-même avec des apports d’eau à chaque fois que le sol semble asséché. Il supporte les fortes chaleurs.

Il est facile d’en obtenir une superbe floraison lumineuse et durable tant que la terre reste drainée. Cependant, la plante doit être hivernée un peu abritée, non pas du froid, mais des pluies.

Calandrinia umbellata est vendu parfois en mai comme plante fleurie pour jardinière, idéale pour les jardiniers oublieux ou pour les jardinières très ensoleillées qui surchauffent.

On peut l’obtenir cependant aussi par semis.

Comment semer Calandrinia ou Montopsia umbellata ?

Les graines récoltées ou achetées germeront plus facilement si elles sont semées en automne, ou en janvier, afin de connaître le froid de l’hiver. Après cette vernalisation, les plantules apparaitront lorsque les températures atteignent 15 à 20 °C. Rapidement menés, les Calandrinia umbellata sont parfois capables de fleurir l’année de leur semis, cependant, laisser la petite plante se développer tranquillement évite cette floraison la première année et permet, après hivernage de la petite souche sans feuilles bien au sec, de développer une large plante qui fleurit beaucoup et plus tôt l’année suivante.

Espèces et variétés de Calandrinia

  • Calandrinia caespitosa, aux fleurs orange
  • Calandrinia colchaguensi, feuilles plus plates et fleurs roses
  • Calandrinia acaulis, rosette plate et fleurs blanches
  • Calandrinia grandiflora, une plante plus haute
Lire aussi
Claytone de Cuba, Pourpier d'hiver, Claytonia perfoliée, Claytonia perfoliata Claytone de Cuba, Pourpier d'hiver, Claytonia perfoliée, Claytonia perfoliata

Claytonia perfoliata, la claytone de Cuba ou pourpier d'hiver, est une petite plante annuelle, aux feuilles légèrement succulentes, appartenant à la famille des Portulacées, comme le pourpier...

Ornithogale en ombelle, Dame de 11 heures, Ornithogalum umbellatum Ornithogale en ombelle, Dame de 11 heures, Ornithogalum umbellatum

L'ornithogale en ombelle est une bulbeuse de petite taille qui nous charme de ses fleurs étoilées blanches. C'est une plante très intéressante pour les jardins au naturel.

Délosperma congestionné, Pourpier congestionné, Delosperma congestum Délosperma congestionné, Pourpier congestionné, Delosperma congestum

Delospermum congestum, encore appelé pourpier congestionné, est une charmante petite plante grasse, originaire des zones arides et montagneuses d'Afrique du sud. Le pourpier congestionné fait...

Polypore en ombelle, Poule-des-bois, Liévrot, Polypore fidèle, Dendropolyporus umbellatus Polypore en ombelle, Poule-des-bois, Liévrot, Polypore fidèle, Dendropolyporus umbellatus

Parmi les Polypores comestibles de France il en est un remarquable : Le Polypore en ombelle, Dendropolyporus umbellatus, expose sur un pied fort un bouquet de petits chapeaux !

Vos commentairesAjouter un commentaire