Phlomis de Russel

Phlomis de Russel, Phlomis russeliana

Botanique

Nom latin  : Phlomis russeliana
Origine  : Turquie
Période de floraison : juin à août
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : herbacées
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 0,80 à 0,90 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, - 20 °C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : assez tolérant, survit même en sol lourd
Acidité du sol  : légèrement acide à légèrement basique  
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : massif, couvre-sol
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : division, bouturage, semis

Phlomis russeliana, le phlomis de Russel, est une belle plante vivace appartenant à la grande famille des Lamiacées. Le phlomis de Russel, étroitement distribué, est originaire de la Turquie. Il croît en lisière ou clairière de massif forestier d’arbres caducs ou de conifères, parfois jusqu’en moyenne montagne. Cette origine montagnarde lui octroie une excellente rusticité.

Phlomis russeliana est l’un des phlomis les plus faciles à réussir en culture. Outre sa silhouette originale, cette plante est un couvre-sol irréprochable : un beau et large feuillage persistant est si couvrant qu’aucune adventice ne peut s’y développer.

Description de Phlomis russeliana

Le phlomis de Russel est caractérisé pas ses larges feuilles cordées, vertes et veloutées, qui sont disposées en rosette basale. Les feuilles sont longues de 20 à 40 cm, larges de 12 à20 cm, bien étalées. Elles forment un couvre-sol dense qui reste beau en hiver, qui évite donc la formation de croute de battance sur la terre nue et ne laisse aucune adventice s’immiscer. Une fois la plante bien établie, elle produit de nouvelles rosettes latérales, et s’étale peu à peu. Une plante de 5 à 6 ans couvre 1 à 2 min 2 s de surface.

Les tiges florales se développent vers la fin du printemps pour fleurir de juin à septembre. Elles sont hautes de 90 cm maximum, droites et étagées, tels des candélabres. Elles sont rigides, et fleurissent sur plusieurs verticilles en nid d’abeille, mis en valeur par les feuilles caulinaires cordiformes plaquées contre la tige. Les tiges florales groupées forment une structure remarquable, graphique et transparente, qui restent décoratives jusqu’au printemps.

Les fleurs s’épanouissent du centre vers l’extérieur, elles sont zygomorphes, de 2 à 3 cm de longueur. Leur lèvre supérieure est jaune crème, tandis que l’inférieure est jaune vif. Elles sont mellifères, souvent visitées par les abeilles et les bourdons. Elles produisent de grosses graines brunes.

La variété horticole Phlomis russeliana ‘Mosaic’  montre un feuillage extravagant : les feuilles sont marbrées et éclaboussées de jaune évoluant en couleur crème.

Comment planter le phlomis de Russel ?

Phlomis russeliana est un peu lent à s’installer, mais facile à cultiver. Il est rustique jusqu’à -20 °C. Considéré comme une plante résistante à la sécheresse, à partir du moment où il est bien enraciné ; il accepte également les sols lourds et argileux. Il se montre donc tolérant pour la nature du sol, tant que celui-ci n’est ni trop acide, ni trop calcaire. Phlomis russeliana se maintient également en sol pauvre, mais sa croissance et ses feuilles seront plus importantes avec un apport de matière organique. Il se plait en plein soleil comme en mi- ombre, mais peut montrer de la difficulté à fleurir en ombre claire.

Le phlomis de Russel est planté de préférence au printemps dans les régions où les hivers sont froids, ou en automne, dans les régions ou situations plus arides. La reprise sera aidée par un apport de terreau ou de compost mélangé à la terre du jardin, puis le phlomis sera arrosé régulièrement le printemps et l’été suivant. Il faut parfois attendre 2 années avant de le voir bien fleurir et commencer à s’étaler, signe qu’il est enfin établi.

Entretien du Phlomis de Russel

Excellente plante pour jardinier paresseux, il ne demande presque aucun entretien : pas de désherbage, les anciennes feuilles sont couvertes par les nouvelles et se décomposent à l’abri de la vue. Seules les vieilles hampes florales sont éliminées, très facilement d’ailleurs, après l’hiver au moins d’avril.

Multiplier Phlomis russeliana

Division au printemps. Sur les plantes bien étalées, de grosses divisions en périphérie sont prélevées avec une bonne profondeur de terre, puis repiquées aussitôt en place.

Des morceaux de tiges peuvent être bouturés en été, maintenus à l’ombre et dans une terre humidifiée.

Les graines sont semées en pot, à l’automne avant la fin de l’hiver, maintenu à l’extérieur. Le semis doit connaitre une période de froid pour germer au printemps. Les plantules sont lentes à se développer. Il arrive que l’on aperçoive quelques semis spontanés si les graines atterrissent sur la terre nue. Il vaut mieux dans ce cas les récupérer pour les élever en pépinière.

Espèces et variétés de Phlomis

Une centaine d’espèces de vivaces dans ce taxon, parfois arbustive

  • Phlomis grandiflora, sauge de Jérusalem
  • Phlomis fructicosa, forme arbustive et large
  • Phlomis lanata, feuilles laineuses et aromatiques
  • Phlomis italica, petit arbuste aux fleurs roses
  • Phlomis tuberosa, le Phlomis tubéreux
  • Phlomis russeliana ‘Mosaic’, au feuillage panaché
Nos fiches
Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire