Cloche des fées de Canton, Disporum de Canton

Disporum cantoniense, Cloche des fées de Canton, Disporum de Canton

Botanique

N. scientifique Disporum cantoniense
Famille Liliacées
Origine Asie, Chine, Vietnam, Népal, Inde…
Floraison avril, mai
Fleurs blanc à pourpre
Typeplante ornementale
Végétationvivace
Feuillage semi-persistant
Hauteur0,80 à 1,20 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -26 °C
Exposition mi-ombre à ombre très claire
Soldrainant, humifère
Acidité neutre à acide
Humidité frais
Utilisationmassif, potée
Plantationprintemps
Multiplicationdivisions, semis
Disporum cantoniense, Cloche des fées de Canton, Disporum de Canton

Disporum cantoniense, la cloche des fées de Canton, est une plante vivace appartenant à la famille des Liliacées ou Colchicacées selon les classifications. Disporum cantoniense est largement distribué en Asie, de la Chine jusqu’en Inde, ce qui en fait une espèce assez variable. Elle croît en marge forestière, parfois en très haute altitude. Parmi les cloches des fées cultivées, le disporum de Canton est peut-être l’une des espèces les plus vigoureuses : elle est grande et assez facile à maintenir.

Description de la cloche des fées de Canton

Disporum cantoniense est une plante à rhizome épais, mais qui ne produit pas de stolons. Ses tiges sont hautes de 50 cm à 120 cm. Elles s’accroissent d’abord verticalement avec une croissance apicale courbée, très harmonieuse, puis se déroulent en se ramifiant régulièrement. Ses feuilles alternes sont lancéolées, longues de 5 à 11 cm, assez étroites, mises en en relief par des nervures parallèles.

Les boutons de fleurs se développent presque en même temps que les feuilles, à l’apex des tiges et à l’aisselle des feuilles les plus hautes. Elles sont groupées par 3 à 7, pendantes comme des pendeloques. Leurs 6 tépales très allongés qui s’ouvrent peu leur donnent une forme de clochette étroite. Très variables en couleur, elles peuvent être blanches, vertes, roses à pourpres. 

Autofertiles, ces fleurs donnent naissance à de jolies baies bleutées qui renferment quelques grosses graines.

Disporum cantoniense maintient un feuillage persistant si l’hiver n’est pas trop froid, mais de nouvelles pousses prennent la relève chaque année

Quelques cultivars de Disporum cantoniense

  • Disporum cantoniense « Aureovariegata », panaché de diverses nuances de verts et fleurs blanches.
  • Disporum cantoniense « Moonlight », une descendance du précédent, robuste, compacte, et panachée de blanc, rosissant en automne. Les fleurs sont blanches.
  • Disporum cantoniense CDHM 14604, une forme aux grosses fleurs pourpres, malheureusement trop peu courante. Les formes aux fleurs roses sont parfois suivies de « Red Form ».

Disporum ‘Green Giant “ne semble pas être vraiment une variété de Disporum cantoniense.

Disporum ‘Night Heron’ n’est à priori pas une forme de D. cantoniense, mais provient plutôt de l’espèce Disporum longistylum.

Comment cultiver Disporum cantoniense ?

La cloche des fées de Canton nécessite un sol à tendance acide qui reste frais toute l’année. Disporum cantoniense se plait dans une terre humifère, dans un terreau bien riche ou en limon argileux. Les terres trop compactes, calcaires, ou saturées d’eau en hiver peuvent en revanche être un problème.

Disporum cantoniense est installé au jardin de préférence au printemps au démarrage des nouvelles pousses, ce qui permet aux racines épaisses de s’enfoncer dans leur nouveau sol. L’exposition doit être mi-ombre ou en ombre claire.

Les jeunes pousses qui démarrent trop tôt en mars peuvent subir les dégâts du gel, on leur évite donc un emplacement qui se réchauffe trop vite au printemps, ou on leur offre une exposition protégée par la fronde d’un arbre ou par un mur.

Chaque printemps, lorsque les nouvelles tiges bourgeonnent, les anciennes sont coupées. On peut en profiter pour nourrir ce Disporum d’un compostage de surface où d’engrais à libération lente.

La cloche des fées s’utilise en massif un peu ombragé où elle peut se naturalise, mais également en grosse potée sur une terrasse protégée du soleil aux heures les plus chaudes. Elle sera alors arrosée très régulièrement tout l’été.

Commet multiplier Disporum cantoniense ?

  • Par division au printemps
  • Par semis dès graines fraiches dès l’automne.

Espèces et variétés de Disporum

Une trentaine d’espèces

  • Disporum uniflorum, cloche des Fées à fleurs jaunes
  • Disporum sessile, la cloche des fées du Japon
  • Disporum trachycarpum, la goutte d’or
  • Disporum longistylum, une espèce proche
  • Disporum cantoniense, aux fleurs roses
  • Disporum maculatum, aux remarquables fleurs tachetées
  • Disporum viridescens, aux fleurs ouvertes
  • Disporum hookeri, une plante plus haute
  • Disporum smithii, aux clochettes blanches
  • Disporum trabeculatum, une forte plante très ramifiée
  • Disporum smilacinum, le disporum petit lis
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Cloche des fées, Disporum à long style, Disporum longistylum Cloche des fées, Disporum à long style, Disporum longistylum

Disporum longistylum, le disporum à long style est une plante vivace nommée communément cloche des fées, proche des sceaux de Salomon, appartenant à famille des Liliacées ou Colchicacées. Il est[...]

Cloche des fées de Shandong, Disporum petit lis, Disporum smilacinum Cloche des fées de Shandong, Disporum petit lis, Disporum smilacinum

Disporum smilacinum, la cloche des fées de Shandong, ou disporum petit lis, est une plante vivace appartenant à la famille des Liliacées ou Colchicacées. Il est croît sur les pentes[...]

Cloche des fées du Japon, Disporum sessile Cloche des fées du Japon, Disporum sessile

Disporum sessile, la cloche des fées du Japon est une plante vivace appartenant à la famille des Liliacées ou Colchicacées, selon les classifications. Cette cloche des fées est présente au[...]

Cloche des fées de Corée, Cloche des Fées à fleurs jaunes, Disporum uniflorum Cloche des fées de Corée, Cloche des Fées à fleurs jaunes, Disporum uniflorum

La cloche des fées de Corée est une superbe plante peu courante de floraison printanière jaune pâle.

Vos commentairesAjouter un commentaire