Bambou carré

Bambou carré, Chimonobambusa quadrangularis

Botanique

N. scientifique Chimonobambusa quadrangularis
Origine Chine, introduit en Europe au 19ème siècle
Floraison 2 types, grégaire et sporadique. Le premier est très rare survient après plusieurs années et tous les bambous de la même lignée fleurissent et peuvent en mourir. Le second n’affecte pas la croissance, il y a seulement apparition de quelques fleurs éparses
Fleurs sans intérêt et le bambou se porte mieux sans ses fleurs car elles affaiblissent la souche
Typebambous qui fait ses pousses à l’automne, moyennement traçant
Végétationluxuriant. Port érigé avec des nœuds proéminents. Tiges noires dans le jeune âge qui deviennent vertes avec le temps. Chaumes carrés, rugueux et irréguliers. Ces deux derniers aspects s’estompent avec l’âge
Feuillage persistant
Hauteur3-5m, diamètre des chaumes de 20-30 mm
Toxicitécomme tous les bambous, ses turions ont du cyanure. Ne pas les consommer cru

Planter et cultiver

Rusticité résiste à -15°C mais son feuillage endommagé à -10°C
Exposition moins exigeant en lumière que les autres bambous. Se plait en demi-ombre, zone protégée. Affectionne les endroits abrités et frais
Solsol riche, humifère, bien drainé. Sol profond
Acidité légèrement acide. Surtout pas le calcaire, plante calcifuge
Humidité bonne rétention en eau, terrain avec une bonne disponibilité en eau. Craint les sols hygromorphes
Utilisationtouffe isolée, massif, plantes d’intérieur et de patios (lumière minimum de 1800 lux et hygrométrie≥50%)
Plantationdans substrat bien drainant, riche en compost
MultiplicationÉclatement de touffe, couper la motte en 2 ou 4 éclats suivant son diamètre. La multiplication de rhizome est plus délicate
Taillebambous qui se prête bien à la taille. Si vous le taillez, cela favorisera sa ramification et le rendra plus compact
Sensibilité peu de parasite mais attention aux pucerons classiques et aux acariens (Schizotetranychus celarius)
Bambou carré, Chimonobambusa quadrangularis

Le genre Chimonobambusa fait partie des phanérogames, angiospermes, monocotylédones, famille des poacées, sous famille des bambusoidées. C’est donc une herbe avec des chaumes ligneux et persistants.

Les Chimonobambusa sont très différents des autres genres de bambous que l’on rencontrent dans le commerce. On peut aussi les appeler, Qiongzhuea ou Tretragonocalamus. Ce sont des petits et moyens bambous, classés moyennement traçants, de toute façon, bien moins envahissants que l’autre genre très répandu, celui des Phyllostachys. Les Chimonobambusa ont des jeunes pousses comestibles et de très bonne qualité culinaire.

Notre bambou n’atteint pas les dimensions des Phyllostachys mais présente de nombreux attraits pour un jardin avec ambiance zen. Sa silhouette étroite s’étalageant en cascades de feuilles longues, étroites, groupées en bouquets serrés et remontants, lui confère une touche exotique incomparable. Il a un caractère unique, ses chaumes carrés. D’ailleurs, il est bien défini par son nom latin (quadrangularis). Ses petites racines aériennes lui donnent un aspect épineux très original. Tous ces aspects botaniques lui confèrent des qualités ornementales originales.

L’espece Chimonobambusa quadrangularis est très élégante et diffère de ses confrères par sa taille plus haute. Elle peut atteindre 5 mètres. Il est moyennement traçant. De ce fait, il est fort recommandé d’utiliser à la plantation, une barrière anti-rhizome, la bar 70 (plaque de polypropylène de 70 cm de large).

Le Chimonobambusa quadrangularis peut avoir un comportement très spécial. Si par exemple, vous le planter au printemps, il pourrait faire de nouvelles pousses à cette saison, ou bien encore s’il souffre du gel l’hiver précédent, il peut compenser les pertes subies par une sortie de turions au printemps suivant. Dans certains cas assez rares, il a été observé qu’il pouvait inverser complètement son cycle.

Il montre, comme ses confrères une grande capacité d’adaptation. À la différence des autres plantes, les bambous peuvent amplement nous surprendre par leur changement radical de comportement et le Chimonobambusa quadrangularis en est bien la preuve.

Prenons un cultivar pour montrer la grande diversité de ces bambous : Chimonobambusa quadrangularis « Tatejima » aussi appelé « suow ». Chaumes jaunes avec stries vertes alternées et aucun chaume n’est tout à fait semblable. Ses feuilles sont plus claires, d’où un charme de plus.

Autoécologie

Avant de le choisir, il faudra bien étudier l’emplacement dans votre jardin car il a une faible rusticité. Ceci est du à son origine, une aire naturelle située dans des vallées bien protégées et dans des zones de faible altitude. Il se situe entre les bambous tropicaux (Bambusa, Dendrocalamus…) et les bambous de climat tempéré (Phyllostachys, Pseudosasa…).

Bien que peu rustique, il s’acclimate très bien et s’il se trouve dans une zone protégée d’un jardin, il va s’endurcir. L’expérience a été faite de mettre en culture en pleine terre des plants de Chimonobambusa venant de l’Algarve (sud du Portugal), et de les planter en Galice (Espagne). Les premières années, ils ont souffert des gelées et donnaient l’impression de ne pas être adaptés à cette région mais après quelques années, ils sont devenus plus résistants. Ils prospèrent maintenant très bien en Galice.

Ce qui le rend gélif, c’est sa croissance particulière car il fait ses pousses en milieu ou fin de l’été comme la plupart des bambous tropicaux. Lorsque ses pousses sortent, elles ne sont pas assez lignifiées, et c’est pour cela qu’elles ne résistent pas bien á l’hiver. Elles peuvent souffrir principalement avec les gelées d’automne.

Nous pouvons classer les Chimonobambusa en 2 groupes :

  • Ceux qui émettent leurs pousses en fin d’été (Chimonobambusa marmorea, Chimonobambusa  quadrangularis)
  • Ceux qui émettent leurs pousses au printemps (Chimonobambusa tumidissinoda)

Ce critère de rusticité ne doit pas pour autant affoler les néophytes car dans tout jardin, il y a une place pour une variété de bambou. Il faudra lui réserver une place de choix dans votre jardin. Dans une zone bien abritée, on peut y installer un Ch.quadrangularis.

Entretien et culture

Bien préparer le terrain pour ameublir le sol avec un bon apport de matière organique. Terrain qui doit avoir de bonnes réserves en eau mais bien drainant. Exposition bien protégée surtout si on le plante au dessus de la Loire ou en altitude. La meilleure localisation est la côte méditerranéenne. Il va très bien en pot et jardinière avec protection en hiver. Bon résultat en utilisation intérieure (penser à la lumière et l’humidité).

Pour mettre en valeur ses traits particuliers et décoratifs, utilisé le en touffe isolée.

Pour mettre en valeur son port exotique, le planter en massif.

Si vous voulez le multiplier, cela se fera par voie asexuée, c'est-à-dire par mottage ou division de touffe. Prévoir cette opération quand le terrain est humide et températures douces.

De plus, une fois les mottes prélevées, cela vous fera un éclaircissage de votre bosquet de bambous. Vous pouvez reboucher les trous des mottes par du fumier apporté à l’automne. Si vous ne prélevez pas de mottes, éclaircir en éliminant les vieux chaumes et faire un mulching.

L’entretien est important les premières années de la plantation (désherbage et arrosage). Ensuite, les bambous demandent moins d’entretien. Par exemple, on peut arroser moins fréquemment, voir se passer de l’arrosage dans de bonnes conditions climatiques.

Cette variété de bambou se taille très bien et vous pouvez ainsi lui donner une forme particulière ou réduire son développement. La taille a pour effet d’intensifier son feuillage.

Espèces et variétés de Chimonobambusa

Le genre comprend 37 espèces
Chimonobambusa quadrangularis « Tatejema », cultivar intéressant par ses chaumes aux dominantes jaunes et striés de vert

Lire aussi
Fabriquer soi-même son carré potager Fabriquer soi-même son carré potager

Très tendance, le carré potager permet de cultiver quelques légumes en hauteur au jardin ou même sur une terrasse. Nous vous proposons ici de le fabriquer vous-même de manière éphémère[...]

Bambou géant, Bambou asper, Dendrocalamus asper Bambou géant, Bambou asper, Dendrocalamus asper

Dendrocalamus asper, appelé aussi parfois Bambusa aspera, le bambou asper est un bambou géant, une plante arborescente appartenant pourtant à la famille des graminées, les Poacées. Son origine,...

Fargesia robusta 'Campbell', un bambou non traçant Fargesia robusta 'Campbell', un bambou non traçant

Marc-Henri Doyon des pépinières Végétal 85, nous présente un bambou non traçant : le bambou Fargesia robusta 'Campbell'.

Bambou du Mexique, Otatea acuminata Bambou du Mexique, Otatea acuminata

Otatea acuminata, le bambou du Mexique, est une graminée ornementale subtropicale qui appartient à la famille des Poacées. Ce bambou est originaire des plaines chaudes et humides du Mexique....

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Roland (Hautes pyrénées)
    Je souhaite planter des bambous en mettant en place une forme carrée au travers de laquelle ils vont se développer comme ils le font en CHINE. Quelle est la variété de bambou à acheter ?
    Répondre à Roland
    Le 14/11/2020 à 10:03