Fougère Bambou, Coniogramme du Mont Emei

Fougère Bambou, Coniogramme du Mont Emei, Coniogramme emeiensis

La fougère bambou du Mont Emeï, est une extraordinaire plante de zone ombragée, associant la luxuriance d’un feuillage frais et une culture sans grande difficulté.

Botanique

Nom latin Coniogramme emeiensis
Synonyme Coniogramme crenatoserrata
Famille Pteridacées
Origine Chine, Sichuan
Floraison été-automne
Fleurs plante sans fleurs
Typefougère, plante cultivée pour son feuillage
Végétationvivace
Feuillage caduc
Hauteur90 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique, -12 °C
Exposition mi-ombre, ombre claire
Solsol humifère
Acidité acide à neutre
Humidité sol normal à frais
Utilisationjardin de gravier, muret, rocaille, pot
Plantationprintemps, automne
Multiplicationsemis de spores, division
Fougère Bambou, Coniogramme du Mont Emei, Coniogramme emeiensis
» Proposer une photo

Conigramme emeiensis, la fougère bambou du Mont Emeï, est une très belle plante vivace herbacée appartenant à la famille des Ptéridacées. Elle est originaire du Sichuan, en Chine, où elle se développe au bord des chemins, en clairière, ou sous la ramure un peu ouverte d’arbres caducs. Bien qu’encore peu présente en culture, la fougère bambou est une extraordinaire plante de zone ombragée, associant la luxuriance d’un feuillage frais et une culture sans grande difficulté. Cette grande fougère se cultive en pleine terre ou en pot.

Description de la fougère bambou du mont Emeï

Coniogramme emeiensis est une plante assez haute, dont les frondes dressées peuvent atteindre 60 à 90 cm ; elle peut même s’élever jusqu’à 1,50 m dans sa région d’origine. Elle se développe et s’élargit grâce à un rhizome peu écailleux, rampant à fleur de terre. Chaque fronde est isolée, et les différentes frondes sont plus ou moins serrées sur ce rhizome. Le pétiole est dressé (d’où l’aspect bambou) puis s’arque légèrement alors que le limbe se déploie, large de 30 cm et long de 40 à 60, en se rétrécissant. Il est penné 2 à 3 fois vers le bas de la feuille, à pointe parfois trifoliée, puis penné une fois vers le bout. Les segments du limbe sont larges et planes, au bout arrondi, d’une belle teinte vert émeraude, plutôt brillant, striés de bandes plus claires : vert tendre, crème, ou parfois jaunes. Ces feuilles naturellement panachées sont très ornementales. Il existe une forme nommée en variété : Coniogramme emeiensis ‘Golden Zebra’, dont les stries sur les feuilles brillantes sont en jaunes, plus claires et mieux marquées.

La reproduction sexuée de la fougère bambou est assurée par les spores alignés sur les nervures au revers des feuilles.

Cette fougère est caduque sauf s’il ne gèle pas.

Comment cultiver et utiliser les fougères bambou du mont Emeï ?

Coniogramme omeienis est rustique jusqu’à -12 °C. Cette fougère bambou se développe avec une croissance modérée, en ombre claire ou à mi-ombre dans une terre humifère, assez riche en débris végétaux (feuilles). Elle préfère une terre qui reste fraîche toute l’année, mais peut supporter quelques courtes périodes sèches en été, une fois bien installée. Elle est adaptée au sous-sol forestier de pH acide à neutre, naturellement drainé par les racines des arbres

Coniogramme emeiiensis se transplante au mieux à partir de plante en pot de septembre à avril. Sa motte doit être bien humidifiée par trempage (1 heure), puis installée dans le sol dans une terre affinée et mélangée avec un peu de terreau. Son rhizome doit courir au niveau du sol, mais il peut être couvert par un paillage de feuilles.

La fougère bambou sera arrosée à l’eau de pluie durant son premier été. Chaque automne, ses tiges dépérissent, elles seront coupées puis amassées en paillage sur la souche.

La fougère bambou fait merveille associée à d’autres plantes d’ombre, à des bulbes printaniers (ses frondes se développent tardivement) mais aussi dans un jardin de mousse ou tout simplement, en grand pot, qui met parfaitement en valeur ses frondes dressées.

Comment multiplier Conigramme emeiensis ?

Coniogramme emeiensis se propage par semis de spores en été ou par division de larges pieds en automne ou au printemps

Le saviez-vous ?

En Chine, le tubercule riche en amidon et les jeunes pousses de feuilles enroulées sont considérés comme comestibles, utilisés en légumes.

Espèces et variétés de Coniogramme

25 à 30 espèces de fougères dans ce genre

  • Coniogramme japonica, aux folioles plus effilées
  • Coniogramme intermedia, une fougère bambou aux étranges frondes effilées
  • Coniogramme fraxinea, coniogramme à feuilles de frêne
  • Coniogramme serrulata, haute de 1 m
  • Coniogramme emeiensis, la fougère bambou du mont Emeï produit avec le temps un beau et ample couvre-sol d’ombre. Luxuriantes et exotiques, ses grandes frondes graphiques sont magnifiques ; facile à cultiver, la plante se développe assez rapidement.
Lire aussi
Le bambou, une plante facile à vivre Le bambou, une plante facile à vivre

Muriel NEGRE, présidente et propriétaire de LA BAMBOUSERAIE nous présente les bambous et nous conseille sur leur culture. La bambouseraie est un parc très ancien construit en 1956 par Eugène Mazel,...

Le Lucky bambou Le Lucky bambou

Devenu un objet de décoration à part entière s'intégrant parfaitement dans les intérieurs modernes et épurés contemporain, le Lucky bambou trouvera sa place chez vous. Souvent offert par des amis...

Le bambou, ami ou ennemi ? Le bambou, ami ou ennemi ?

Les plantes sélectionnées pour un aménagement paysager n’échappent pas aux phénomènes de mode. Cependant, comme pour toutes les nouveautés, il est important d’avoir un minimum de...

Le purin de fougère, répulsif et antiparasitaires Le purin de fougère, répulsif et antiparasitaires

La fougère a des propriétés répulsives et antiparasitaires avérées. Utilisée autrefois comme litière dans les bergeries pour éviter les invasions de puces et de tiques, elle sert aujourd'hui au...

Vos commentairesAjouter un commentaire