Orpin de Siebold

Orpin de Siebold, Sedum sieboldii

Botanique

Nom latin  : Sedum sieboldii
Famille  : Crassulacées
Origine  : Japon
Période de floraison : fin d’été
Couleur des fleurs  : rose
Type de plante : plante grasse, succulente
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 20cm

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, -19° C
Exposition  : lumineuse à mi-ombre
Type de sol : sol minéral, drainant et pauvre
Acidité du sol  : neutre à basique
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : potée, jardin, mur, rocaille
Plantation, rempotage : avril à juillet
Méthode de multiplication : bouturage, division

 

Sedum sieboldii, le sédum de Siebold, appartient à la famille des Crassulacées. C’est une plante succulente, originaire des côtes Japonaises de l’océan pacifique. Cette plante grasse est adaptée aux conditions de sécheresses et supportent les embruns.

L’orpin de Siebold est une vivace encore souvent cultivée comme plante d’intérieur, bien qu’elle supporte parfaitement les hivers froids, abritée de la pluie. Elle est de plus en plus proposée pour agrémenter les jardins, dans les rocailles, sur les murets. Son port retombant et sa résistance à la sécheresse en font aussi une plante idéale pour les potées.

Description de l’orpin de Siebold

Sedum sieboldii se présente sous forme d’une touffe de tiges jaillissant d’une souche centrale. Chaque tige mesure jusqu’à 25 cm. Les feuilles sont réunies par 3, réparties très régulièrement tout le long de la fine tige. Elles sont presque rondes, bleu-vert, au bord cerclé d’un trait rouge. L’épiderme de la plante est bleuté car recouvert de cire bleu, appelée pruine. On évite de trop toucher le sédum car cela efface la pruine. Les fines tiges non ramifiées, s’allongent au cours de la saison et à partir du mois d’aout, produisent de nombreuses petites fleurs roses en étoile, regroupées aux extrémités. Les tiges alourdies ont un joli port retombant.

Culture de Sedum sieboldii

Cette plante succulente est vraiment de culture facile. Ses tiges démarrent de la souche au printemps, se développent durant tout l’été, fleurissent et puis se dessèchent. Seule la partie souterraine de la plante subsiste en hiver, c’est sa période de repos végétatif. Cependant, conservée à l’intérieur, elle peut garder ses tiges plus longtemps, il vaut mieux alors les tailler au printemps à 2 cm de la base, avant le début de la nouvelle croissance.

Sedum sieboldii, aime une terre drainante et relativement pauvre. N’importe quelle terre de jardin lui convient sauf si elle est trop argileuse. Dans ce cas un apport de sable en améliorera la texture et le drainage. Il pousse dans très peu de terre car ses racines sont peu développées. Il est très rustique, s’il est gardé à l’abri de l’humidité en hiver. Sedum sieboldii ne craint pas les manques d’eau, mais par contre, il ne supporte pas l’eau qui stagne autour des racines.

Les transplantions et rempotages se font au mieux d’avril à juillet. La plante n’est pas arrosée alors pendant une semaine, le temps que les petites plaies sur les racines cicatrisent.

Le sédum de Siebold montre ses plus belles couleurs en plein soleil, mais supporte la mi- ombre. Il faut savoir que plus la plante sera ensoleillée, plus elle sera dense et belle : les entrenœuds entre les feuilles seront plus courts et les feuilles plus épaisses et plus colorées.

Les arrosages sont réguliers, d’avril à septembre, en laissant sécher légèrement la terre entre 2 arrosages. Ils sont suspendus à partir d’octobre pour la saison de repos hivernal.

L’hiver, la plante peut être laissée dehors si elle est protégée de la pluie, sinon puisqu’elle n’a plus de feuille, elle peut être rangée au frais, au garage ou à la cave, et ressortie au printemps. Elle peut être aussi rentrée à l’intérieur de la maison en septembre, devant une fenêtre, où elle conservera ses feuilles. La plante vie une quinzaine d’année dans de bonnes conditions.

Comment multiplier Sedum sieboldii ?

Par division : les souches sont coupées proprement en plusieurs morceaux au printemps avant le redémarrage des nouvelles tiges. C’est encore éventuellement possible jusqu’en juillet mais cela abime le beau feuillage. Après le rempotage, on attend une semaine avant le premier arrosage.

Par bouture de tiges simplement posées sur du sable humide, jusqu’à ce qu’elles montrent quelques racines.

Espèces et variétés de Sedum

plus de 400 espèces succulentes annuelles vivaces ou arbustives dans ce genre
Sedum sieboldii ‘Mediovariegta’ à feuilles maculées d’une tache centrale crème

Nos fiches
Lire aussi
Le sédum des jardins Le sédum des jardins

Laurent OLLIVIER des jardins d'OLLIVIER nous présente le sédum des jardins Les sédums sont des plantes estivales par excellence puisque leur période de floraison s'étale du mois d'août jusqu'aux...

La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

Vos commentairesAjouter un commentaire