Plante tortue, Pied d'éléphant

Plante tortue, Pied d'éléphant, Dioscorea elephantipes
Plante tortue, Pied d'éléphant, Dioscorea elephantipes

Botanique

Nom latin  : Dioscorea elephantipes
Synonymes  : Testudinaria elephantipes
Famille  : Dioscoréacées
Origine  : Afrique du sud
Période de floraison : variable : selon sa période de végétation
Couleur des fleurs  : jaunes et petites
Type de plante : plante à caudex, caudiciforme ou pachycaule
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : liane volubile qui disparaît en saison sèche
Hauteur : tiges volubiles jusque 1m de long

Planter et cultiver

Rusticité  : 5° C minimum, supporte des températures très chaudes
Exposition  : lumineuse, derrière une fenêtre
Type de sol : sol drainant et profond : terre de jardin +sable
Acidité du sol  : neutre à basique, ne craint pas le calcaire
Humidité du sol  : sec, arrosage en fonction du cycle de la plante
Utilisation : plante d'intérieur, véranda
Plantation, rempotage : en pot profond, avant la reprise de la végétation
Méthode de multiplication : semis uniquement

Dioscorea elephantipes, encore appelé pied d’éléphant ou plante tortue est une plante semi-désertique originaire d’Afrique du sud. Elle possède un organe de réserve pour pallier aux pénuries d’eau : le caudex. Celui-ci grossit lentement et peut atteindre 1 mètre de diamètre. Son écorce épaisse présente des sillons profonds, dessinant des écailles, ce qui le fait ressembler à une carapace de tortue.

Du caudex du Dioscorea elephantipes, émergent des lianes longues et ramifiées, volubiles portant des feuilles en forme de cœur d’un joli vert. L’ensemble est très esthétique.

La plante, dans son milieu d’origine est tributaire des apports d’eau : sa stratégie de survie est de se mettre en dormance lorsqu’ elle a trop soif. La plante tortue alterne donc périodes de végétation, où elle produit sa liane volubile qui croit et fleurit rapidement, et périodes de repos, pendant laquelle il ne reste que le caudex.

Chez vous, cette pachycaule un peu capricieuse, alternera ces deux périodes selon son envie : généralement elle conserve un rythme austral, celui de l’Afrique du sud, donc il n’est pas rare qu’elle se mette au repos en été, et redémarre à l’automne.

Il faut la maintenir dans un sol drainant : un mélange de terre de jardin/sable de rivière/terreau, et faire en sorte qu’elle ne baigne jamais dans une soucoupe d’eau. L’idéal est de lui offrir un cache-pot beaucoup plus profond que le pot et de combler la base avec des cailloux. Ainsi elle peut avoir une réserve d’eau à disposition, sans que son pot trempe dedans : ses racines plongeront alors vers le font du cache-pot.

Le Dioscorea aime une situation lumineuse ; il sera bien en serre ou véranda, mais on peut le garder des années dans la maison près d’une fenêtre.

L’arrosage, léger, est conseillé une fois par semaine lorsqu’elle a des feuilles, mais doit être stoppé quand la liane fane. A ce moment on coupe la tige près du caudex, et on attend un mois ou deux.

Que faire si mon Dioscorea elephantipes est trop long à redémarrer ?

On peut tenter un arrosage qui induira la levée de la dormance.

Le saviez-vous ?

Cette plante, faisant partie des ignames (patates douces), elle était consommée cuite autrefois en Afrique australe.

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Michel frevin (Bourgogne)
    Pourriez vous m'indiquer si vous avez entendu parler d'allergie au: Testudinara "DIOSCORÉA" elephantipens ? à l'avance merci .
    Répondre à Michel frevin
    Le 04/02/2017 à 09:47
  • Fopa Kuete Gabin (Cameroun)
    C'est une plante très utilisée dans l'ouest du Cameroun (Afrique). Elle est très riche en amidon
    Répondre à Fopa Kuete Gabin
    Le 14/03/2014 à 16:37