A LA UNE »
Cyprès ou thuya ?

Drimys de Winter, Cannelle de Magellan

Drimys de Winter, Cannelle de Magellan, Drimys winteri

Botanique

N. scientifique Drimys winteri
Synonyme Drimys granatensis
Famille Wintéracées
Origine Chine, Yunnan, Tibet
Floraison avril, mai
Fleurs blanc
Typepetit arbre pour climat doux
Végétationarbustive
Feuillage persistant
Hauteur4 à 12 m en culture, 25 m dans son milieu d'origine

Planter et cultiver

Rusticité rustique, -10 °C
Exposition ombre claire mi-ombre
Solhumifère, profond et fertile
Acidité acide à neutre
Humidité frais à humide
Utilisationisolé, fond de massif, sous-bois, plante aromatique, médicinale, mellifère
Plantationautomne, printemps
Multiplicationbouture, marcottage, semis
Drimys de Winter, Cannelle de Magellan, Drimys winteri

Drimys winteri, appelé cannelle de Magellan ou drimys de Winter, est un arbre persistant appartenant à la famille des Winteriacées. Cette famille, apparentée aux magnolias, est considérée comme particulièrement primitive, c’est certainement la plus proche de l’ancêtre commun des plantes à fleurs. Drimys winteri est donc l’une des plantes à fleurs les plus ancestrales, d’ailleurs son bois est dépourvu de vaisseaux conducteurs de sèves. Il est originaire d’Amérique du Sud, issu des forêts tropicales de montagne, croissant aux abords des cours d’eau ou en zone humide. Outre son intérêt botanique, le drimys de Winter est une charmante plante ornementale, solide, mais un peu frileuse.

Description du drimys de Winter

Drimys winteri est dans son pays d’origine un arbre de forme cylindrique, haut d’une vingtaine de mètres pourvu d’un tronc épais jusqu’à 1 m de diamètre. En culture cependant, sa croissance se limite entre 4 et 12 m avec une silhouette plus ramassée. Ses branches sont lisses et rougeâtres, son écorce lisse est aromatique, riche en huile essentielle, elle dégage un parfum de cannelle.

Les feuilles de la cannelle de Magellan sont alternes, simples, oblongues, longues de 12 à 20 cm. Leur limbe coriace est vert sombre, lustré sur le dessus, mais plus clair et recouvert d’une cire au revers.

Les fleurs s’épanouissent généralement d’avril à mai en climat tempéré, sur le bout des branches. Elles sont regroupées en cimes délicates, portées par de longs pédicelles. Les fleurs du drimys de Winter sont larges de 3 cm, en forme d’étoiles. Les pétales sont disposés en spirales et en nombre indéfini (le plus souvent entre 7 et 14). Elles sont blanches à jaune crémeux, mellifères et autofécondes. S’ensuivent les fruits : de petites baies ovoïdes bleutées, mures en hiver, qui renferment des graines de 3 mm.

Drimys winteri var. andina est une charmante forme naine, particulièrement adaptée au jardin, car elle n’excède pas 1,80 m en tous sens.

Comment cultiver le drimys de Winter ?

Drimys winteri est un arbuste rustique jusqu’à -10 °C, voire peut-être -12 °C, une fois bien installé. Il a besoin d’une exposition mi-ombre ou d’ombre claire, par exemple ombragée par un arbre plus haut, mais pas trop en dessous de celui-ci. En France métropolitaine, on lui octroie une situation protégée des vents glacés en hiver, pour éviter que ses boutons de fleurs ne soient brulés par le gel. Il est planté en automne, en climat méditerranéen, ou au printemps dès qu’il approche de sa limite de zone de rusticité. Le drimys de Winter montre une croissance relativement rapide, même s’il demande plusieurs années avant d’être capable de fleurir.

Il accepte tout sol acide à neutre, mais profond, car il doit rester au frais en été, même un sol argileux, du moment que celui-ci ne soit pas excessivement compact. La fosse de plantation sera profonde et enrichie de compost ou terreau de feuilles.

Attention, n’ayant pas de vaisseaux conducteurs de sèves, comme les plantes supérieures, le drimys est beaucoup plus sensible au manque d’eau au moment de la reprise. Sa souche sera arrosée chaque semaine jusqu’à ce qu’il montre des signes évidents de réenracinement, soit durant tout l’été. S’il a soif, ses rameaux s’affaissent irrémédiablement et seules les nouvelles croissances reprendront la bonne forme.

Comment multiplier la cannelle de Magellan ?

Semis : les graines ne germent que si elles sont fraiches, avec un taux de germination atteignant les 30 % seulement. Débarrassées de leur pulpe et semées en hiver, elles germent au printemps avec la lente augmentation des températures. Les plantules ne seront repiquées individuellement qu’au printemps suivant.

Les boutures semi-aoutées (semi-lignifiées) se font à l’étouffée. Les marcottes sont possibles également.

Espèces et variétés de Drimys

une centaine espèces d’arbres et arbustes dans ce genre

  • Drimys aromatica, poivre de Tasmanie
  • Drimys andina, drimys canelle nain
Lire aussi
Queue de rat doré, Cleistocactus winteri Queue de rat doré, Cleistocactus winteri

Cleistocactus winteri, ou Hildewintera aureispina est un joli cactus en forme de cierge retombant, originaire de Bolivie appelé queue de rat. Appartenant à la famille des Cactacées, cette plante...

De la cannelle contre les fourmis De la cannelle contre les fourmis

Pour éviter que les fourmis n'entrent dans la maison, saupoudrer de la cannelle sur leurs trajets.

Fuchsia de Magellan, Fuchsia magellanica Fuchsia de Magellan, Fuchsia magellanica

Fuchsia magellanica, le fuchsia de Magellan, est un petit arbuste appartenant à la famille des Onagracées. Fuchsia magellanica est originaire d'Amérique du Sud, présent en marge forestière ou en...

La cannelle au jardin La cannelle au jardin

Utilisée comme épice en cuisine ainsi que comme plante médicinale dans de nombreux pays orientaux, la cannelle possède de multiples propriétés qui ont été de nos jours démontrées. Cette plante[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire