Eléagnus panaché Maculata Aurea, Chalef piquant panaché

Eléagnus panaché Maculata Aurea, Chalef piquant panaché, Elaeagnus pungens 'Maculata Aurea'
Eléagnus panaché Maculata Aurea, Chalef piquant panaché, Elaeagnus pungens 'Maculata Aurea'

Botanique

Nom latin  : Elaeagnus pungens 'Maculata Aurea'
Synonyme  : Elaeagnus pungens 'Maculata'
Famille  : Éléagnacée
Origine  : horticole
Période de floraison : automne
Couleur des fleurs  : crème
Type de plante : arbuste ornemental
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 2 à 3 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, jusqu'à -17 °C
Exposition  : ensoleillée à ombragée
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : acide à moyennement basique
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : haie, isolé, bord de mer, confiture
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : bouture, semis

Elaeagnus pungens, dont l’orthographe est souvent simplifié en Eleagnus pungens est un arbuste appelé Chalef épineux ou éléagnus épineux, il appartient à la famille des Elaéagnacées. Cet arbuste est originaire de Chine et du Japon.

Le cultivar panaché Elaeagnus pungens ‘Maculata Aurea’ illumine une haie ou un bosquet sombre avec son feuillage maculé de jaune vif. C’est une espèce facile et une variété attrayante pour les terrains difficiles, pauvres, ou secs. En outre, il est efficace pour maintenir et retenir la terre dans les pentes.

Description de l’éléagnus panaché 'Maculata Aurea'

Elaeagnus pungens ‘Maculata Aurea’ laissé à son libre développement produit un arbuste régulier de forme conique arrondie, plus large que haut. Son feuillage persistant est dense, régulièrement disposé sur de longues branches qui se courbent doucement vers le bas. Il peut croître sur 3 à 4 m en tous sens. Dans un bosquet ou un massif, ou encore intégré à une haie persistante, l’éléagnus pungens ‘Maculata Aurea ‘ entrelace ses longues branches entre les autres, pour obtenir son quota de lumière. Il peut aussi être palissé sur un support, ou bien taillé selon les besoins. Ainsi une haie sombre persistante, par exemple de laurier cerise se retrouve agréablement égayée par cet arbuste panaché, réparti ponctuellement.

Les feuilles au très court pétiole, sont ovales, longues de 4 à 10 cm, alternes, lisses, au rebord ondulé. Toute la plante est recouverte de minuscules écailles argentées. Les jeunes feuilles sortent donc grises et luisantes, puis perdant leurs écailles, montrent un limbe coriace, lisse, maculé irrégulièrement de jaune très vif et de vert clair en leur centre. A l’aisselle des feuilles, démarrent les ramifications, qui soit arrêtent leur développement à 1 ou 2 cm et deviennent une épine, soit donnent un nouveaux rameaux feuillé.

Les fleurs automnales sont insignifiantes, pendantes, de moins d’1 cm de longueur, mais elles dégagent un agréable parfum de gardénia. Elles produisent des fruits rougeâtres, qui sont comestibles mais sans grand intérêt gustatif. Cependant, ils nourrissent les oiseaux du jardin.

Planter un éléagnus panaché Maculata Aurea

Elaeagnus pungens ‘Maculata’ est l’arbuste idéal pour les terrains difficiles, en exposition ensoleillée à mi-ombre. Très tolérant sur la nature de sol, il souffre cependant de chlorose en sol trop calcaire et supporte mal les sols très humides. Une fois bien enraciné, il supporte bien la sécheresse.

L’éléagnus panaché ‘Maculata aurea’ est implanté au jardin en automne ou au printemps après les fortes gelées. Il est rustique jusqu’à -17 °C. La croissance de cette forme panachée est un peu plus lente et l’arbuste reste un peu plus petit que la forme verte naturelle, mais même serrées entre d’autres plantes, les branches du chalef épineux doré trouveront le chemin de la lumière, et émergeront avec leurs feuilles lumineuses, magnifiques en hiver.

Taille et élagage de l’éléagnus panaché Maculata Aurea

  • La forme libre est belle naturellement, elle ne demande aucune taille, à moins que l’arbuste ne se déséquilibre, ou pour enlever les éventuelles branches non panachées qui se développent. Elle est cependant plutôt à réserver pour les grands jardins, elle est joliment mise en valeur en isolé.
  • En isolé, l’arbuste peut être aussi conservé compact par une taille régulière.
  • En haie, Elaeagnus pungens peut être taillé une fois par an, au printemps.

Espèces et variétés de Elaeagnus

Environ 45 espèces dans ce genre, caduques ou persistantes

  • Elaeagnus multiflora, le goumi
  • Elaeagnus angustifolia, l’olive d’hiver
  • Elaeagnus x  ebbingei, Chalef de Ebbing
  • Elaeagnus pungens ‘Variégata’, ses feuilles vertes présentent une marge crème
Nos fiches
Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire