Chardon africain pourpre, Verkheya pourpre

Chardon africain pourpre, Verkheya pourpre, Berkheya purpurea
Chardon africain pourpre, Verkheya pourpre, Berkheya purpurea

Botanique

Nom latin  : Berkheya purpurea
Origine  : Afrique du Sud
Période de floraison : juin à septembre
Couleur des fleurs  : blanc-rose et pourpre
Type de plante : plante herbacée, chardon ornemental
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 0,60 à 0,90 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, jusqu'à -15 °C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : drainant
Acidité du sol  : moyennement acide à moyennement basique
Humidité du sol  : normal à sec, résistant à la sécheresse
Utilisation : rocaille, talus, jardin sec
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis 

Berkheya purpurea, le berkheya pourpre, ou chardon africain (ou sud-africain) pourpre, est une plante vivace appartenant à la famille des Astéracées. Le genre Berkheya regroupe environ 70 espèces d’origine africaine, dont plus d’une seraient susceptibles de devenir d’attrayantes plantes ornementales. Berkheya purpurea est le seul qui commence à être cultivé en France. Le chardon pourpre d’Afrique croît en très haute altitude dans les montagnes d’Afrique du Sud, ce qui le rend tout à fait rustique. C’est une étonnante plante de floraison estivale.

Description du chardon pourpre d’Afrique du Sud

Berkheya purpurea, lors de son stade rosette basale (au printemps) ressemble au chardon des champs, avec des feuilles un peu plus larges peut-être, et plus grandes. Elles mesurent jusqu’à 20 cm de long, sont vertes et luisantes au-dessus, duveteuses et blanches au revers, bordées d’épines, mais pas trop agressives au toucher.

La tige florale, rigide et épaisse, se développe courant juin. Les feuilles caulinaires sont soudées à leurs bases : ainsi, la tige semble ailée et d’autant plus grosse. Elle monte de 50 à 100 cm et porte plusieurs inflorescences sur des ramifications latérales courtes. Le chardon africain pourpre produit des inflorescences très larges, de 8 à 10 cm de diamètre : de belles marguerites aux ligules extérieures larges et arrondies, blanc à lilas et un large cœur de fleurs fertiles pourpres, très attractives pour les butineurs. Comme chez les tournesols, les fleurons sont inclinés sur le côté pour protéger les graines des rayons du soleil.

Le barkheya pourpre développe une longue racine pivotante. Il lui faut plusieurs années pour donner toute sa mesure, soit multiplier son nombre de rosettes et produire alors une cinquantaine de fleurs. 

Comment cultiver le chardon pourpre africain ?

Berkheya purpurea est assez facile à cultiver. Il demande une exposition ensoleillée, et un sol drainant de moyennement acide à moyennement basique, bien enrichi en matière organique. Il est installé en pleine terre au printemps, en mélangeant une bonne part de terreau au sol, puis sera arrosé environ une fois par semaine ensuite.

Le chardon pourpre bien installé devient résistant à la sécheresse, mais demande des apports d’eau réguliers durant le printemps et l’été pour fleurir abondamment. Dans son pays natal, il pousse au bord des cours d’eau. Par contre, le sol drainant est indiqué pour le rendre plus rustique en hiver. Il supporte alors des températures avoisinant les -15 °C.

Chaque automne, ses tiges défleuries sont coupées. En devenant mature, le chardon pourpre d’Afrique devient caduc, il disparait en hiver et réapparait en mai. Il peut être intéressant de le jalonner ou de lui mettre une belle étiquette nominative, car à son démarrage, il ressemble tant à un chardon indésirable, qu’il pourrait être désherbé en tant que tel.

Sur une terre nue, des semis spontanés peuvent apparaitre, mais sans excès.

Comment multiplier le berkheya pourpre ?

Les larges pieds peuvent être éventuellement divisés au printemps, mais le semis est assez facile. Les graines, longues et fines sont déposées sur un substrat de semis bien humide. Elles germent entre 12 et 20 °C, en 8 jours à trois semaines. Les jeunes plantes sont installées en pot individuel dès que possible, et transplantées en place en juin ou au printemps suivant. Si vous disposez de nombreuses graines, le semis direct sur une terre bien travaillée en avril-mai peut être une bonne option.

Espèces et variétés de Berkheya

Environ 70 espèces dans ce genre

  • Berkheya multituga, un berkheya jaune, probablement aussi rustique
  • Berkheya cirsiifolia, aux grands capitules blancs à cœur jaune
Lire aussi
La structure d'une fleur La structure d'une fleur

Comportant une énorme diversité de formes, de coloris, de parfums et de tailles, les fleurs ont pourtant toutes la même structure leur permettant d'abriter les organes sexuels et donc de produire...

A quoi sert une fleur ? A quoi sert une fleur ?

Qu'elles possèdent une exubérante beauté ou qu'elles soient très discrètes, les fleurs ont toutes la même fonction : celle d'abriter les organes reproducteurs de certaines plantes ayant évolué au...

L'eau de fleur d'oranger L'eau de fleur d'oranger

Merveilleuse fragrance se développant dans les pâtisseries ou les entremets, l'eau de fleurs d'oranger n'a pas son pareil pour sublimer les recettes de sa note toute en fraîcheur et en subtilité....

La fleur de sel n'est pas une fleur La fleur de sel n'est pas une fleur

On pourrait aisément imaginer une délicate fleur faite de cristaux de sel à la manière des flocons de neige... Mais cette image n'est valable que dans le monde de la poésie car la réalité est toute...

Vos commentairesAjouter un commentaire