Laitue vireuse, Laitue sauvage, Laitue fétide

Laitue vireuse, Laitue sauvage, Laitue fétide, Lactuca virosa

Botanique

Nom latin  : Lactuca virosa
Origine  : Europe, sud-ouest de l'Asie, Afrique du nord
Période de floraison : juillet, août
Couleur des fleurs  : jaune
Type de plante : plante médicinale
Type de végétation : plante sauvage, adventice
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 50 à 200 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, -20 °C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : moyen et drainant
Acidité du sol  : basique
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : friche, chemin, terrain vague
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : par les graines uniquement

Lactuca virosa, la laitue sauvage, ou laitue vireuse est une plante sauvage, parfois adventice, appartenant à la famille des Astéracées, tout comme les salsifis ou les marguerites. La laitue vireuse est assez largement distribuée en France, mais aussi en Asie du sud-ouest, en Afrique du nord, et même à Madère. Lactuca virosa, ou peut-être plus précisément une variété de cette espèce, était cultivée pour les effets médicamenteux de son latex, le lactucarium, ce qui explique sans doute cette large distribution.

Description de la laitue vireuse

Lactuca virosa développe une racine pivotante importante, et une rosette basale de feuilles qui s’élance  ensuite en haute hampe florale (jusqu’à 2 m).Ses feuilles sont assez larges,  souvent profondément divisées,  ondulées et bordées de dents assez piquantes. Elles sont pourvues de cils épineux sur les nervures. Les hautes inflorescences en panicule portent des capitules étroits de fleurs ligulées jaunes pâles. Les graines  sont des akènes noirâtre à violacées, longs de 4 à 5 mm, généralement pourvu de poils  très courts (mais pas toujours), à leur extrémité.

Le lactucarium  et son usage médicinal

Toutes les parties fraiches de la plante contiennent du latex, une sève blanche, appelée lactucarium chez les laitues. Chez la laitue sauvage, le lactucarium est très abondant, il perle dès qu’on effleure la plante. C’est à la base un mécanisme pour limiter l’appétit des prédateurs de laitue, insectes ou limaces, par exemple.

Le lactucarium  chez l’espèce Lactuca virosa  a des propriétés calmantes et sédatives assez importantes que certains comparent à celles des Opiacées. Cependant il ne contient pas d’alcaloïdes. C’est une plante médicinale, autrefois utilisée comme antitussif, et calmante, mais non sans effets secondaires : elle est considérée comme vénéneuse. N’oublions pas que la laitue sauvage a sélectionné cette sève pour se défendre des prédateurs.

Le cycle de vie de La laitue vireuse

Lactuca virosa est une plante annuelle à bisannuelle. Une partie des graines germe avant l’hiver, développent une rosette de feuilles basses, et passe l’hiver sous cette forme , pour  développer une grande tige florale en juin de l’année suivante.  L’autre partie des graines attend le printemps pour germer et finaliser leur cycle plante-graine en une seule saison.

Une laitue vireuse fleurie atteint 60 à 200 cm de hauteur, en fonction de ses conditions de vie : présence en eau, nutriments, cycle annuel ou bisannuelle

Ecologie de Lactuca virosa

La laitue vireuse aime les situations chaudes et ensoleillées, elle est thermophile. Elle croît sur les bords des chemins, friches, les terrains vagues, ou en lisière de forêts sur un sol peu humifère et assez sec à tendance basique, de type argilo-calcaire. Elle ne dédaigne pas les sols enrichis en azote, rudéralisés.

Espèces et variétés de Lactuca

  • Lactuca sativa, la laitue cultivée par les maraichers, parfois évadée des jardins
  • Lactuca saligna, la laitue à feuilles de saule
  • Lactuca scariola, ou Lactuca serriola, la laitue scariole, probable ancêtre de la laitue cultivée
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Vos trucs pour la culture de la laitue Vos trucs pour la culture de la laitue

Retrouvez tous nos trucs pour la culture de la laitue... Quand les salades sont encore petites (jeunes) je mets une bouteille en plastique coupée en haut et en bas dans la terre autour de la...

La rocaille, une évocation sauvage La rocaille, une évocation sauvage

Le jardin de rocaille est une évocation reconstituée de la nature sauvage comme on la trouve en montagne dans les pentes caillouteuses, où les plantes colonisent le moindre interstice entre les...

La flore sauvage des rues La flore sauvage des rues

Faisant fi du béton, les plantes sauvages profitent de la moindre brèche dans le paysage urbain pour se faufiler et redonner vie à la grisaille environnante. Qui sont ces plantes ? Pourquoi le...

La myrtille, un fruit sauvage apprivoisé La myrtille, un fruit sauvage apprivoisé

Arbuste habitué des landes montagneuse, le myrtillier commun a donné naissance, après hybridation américaine, au myrtillier à gros fruits (Vaccinium corymbosum), facile à cultiver dans nos jardins....

Vos commentairesAjouter un commentaire