Euphorbe des Canaries

Euphorbe des Canaries, Euphorbia canariensis sur son île d'origine aux Canaries

Botanique

N. scientifique Euphorbia canariensis
Famille Euphorbiacées
Origine Iles Canaries
Floraison été
Fleurs pourpre
Typeplante grasse
Végétationvivace
Feuillage pas de feuille
Hauteurpeut dépasser les 2 m

Planter et cultiver

Rusticité non rustique, 7°C minimum
Exposition lumineuse
Solsol minéral, drainant et profond
Acidité neutre à basique
Humidité sec, arrosage en fonction du cycle de la plante
Utilisationplante d’intérieur, véranda, terrasse en été
Plantationen pot profond, d’avril à juillet
Multiplicationbouturage, semis
Sensibilité pourriture du collet, pourriture noire sur les tiges
Euphorbe des Canaries, Euphorbia canariensis sur son île d'origine aux Canaries

Euphorbia canariensis est une plante cactiforme originaire des Iles canaries. Si l’euphorbe des canaries ressemble particulièrement à un cactus, elle en est pourtant éloignée du point de vue de la classification. Cette ressemblance est due à ce qu’on appelle la convergence de forme : les mêmes facteurs climatiques ont fait évoluer des plantes très différentes vers la même forme.

Couramment cultivée l’euphorbe des Canaries est facile de culture. Sa silhouette verticale est décorative et sa culture en pot est possible en appartement, véranda, ou encore en extérieur pendant la belle saison.

Description d’Euphorbia canariensis

Dans le commerce, l’euphorbe des Canaries de petite taille se présente sous forme de tiges carrées larges de 4 à 5 cm, à l’épiderme brunâtre. Ses côtes sont formées de bourgeons serrés et alignés portant deux épines courtes et recourbées vers l’intérieur. Les feuilles très réduites, sont présentes au niveau de l’apex lorsque la plante croit, puis tombent rapidement. C’est cette absence de feuille ainsi que la tige épaissie qui donnent l’impression d’être devant un cactus. Typique d’une euphorbe, la sève qui s’écoule de la moindre petite plaie est un latex blanc.

Lorsque l’euphorbe des Canaries grandit elle se ramifie, principalement près de la base pour former une touffe dense de tiges de 4 à 6 côtes, hautes et verdissantes. Elle peut devenir plus large que haute.

Euphorbia canariensis produit en été des fleurs de petites tailles, sans véritables pétales, mais colorées de rouge sombre, regroupées par trois. Fécondées par les insectes les fleurs produisent des fruits contenant 3 graines rondes de 2 - 3 mm environ. Les fruit sèchent et explosent pour expulser les graines.

Culture d’Euphorbia canariensis

L’euphorbe des Canaries se plait dans une terre drainante comme le terreau à cactée, ou un mélange de 1/3 de terre de jardin, 1/3 de terreau, 1/3 de sable horticole (non salé). Elle demande une exposition lumineuse derrière une fenêtre. Elle peut supporter le plein soleil en été, mais si on la sort de la maison pour la mettre directement au soleil, son épiderme sera irrémédiablement brulé. Pour éviter ce désagrément, l’euphorbe est habituée progressivement aux rayons du soleil direct, par exemple en la recouvrant d’une feuille de papier journal pendant quelques jours.

L’euphorbe des Canaries connait deux saisons :

  • Une saison de croissance d’avril à fin septembre durant laquelle elle demande un arrosage régulier, en prenant soin de laisser sécher complètement la terre entre deux arrosages. La plante ne doit jamais garder les pieds dans l’eau.

  • Une saison de repos qui correspond à l’hiver pendant laquelle les arrosages sont stoppés complètement. Durant le repos, une température comprise entre 7 et 15 ° C est préférable. Si elle est conservée en appartement, à une température plus élevée, la terre peut être légèrement humectée une à deux fois durant l’hiver.

Comment multiplier Euphorbia canariensis ?

  • Par bouture au mois de mai : une branche est prélevée avec un couteau, en coupant à l’endroit le plus étroit. Les plaies produisent une grande quantité de latex, que l’on fait coaguler tout simplement avec de l’eau. On laisse les boutures sécher au moins une semaine à l’air avant de les placer verticalement dans du sable humide à 25 - 30 °C.

  • Par semis au printemps.

Espèces et variétés de Euphorbia

En tout plus de 2000 espèces dans ce genre dont des herbacées vivaces et annuelles, des arbustes, et de nombreuses succulentes

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Euphorbe des bois, Euphorbe de Robb, Euphorbia amygdaloïdes subsp robbiae Euphorbe des bois, Euphorbe de Robb, Euphorbia amygdaloïdes subsp robbiae

Euphorbia amygdaloïdes subsp robbiae, ou Euphorbia amygdaloïdes var robbiae, l'euphorbe de Robb, est une plante vivace au beau feuillage persistant appartenant à la famille des Euphorbiacées....

Euphorbe de Martin, Euphorbia x martinii Euphorbe de Martin, Euphorbia x martinii

Euphorbia x martinii, l'euphorbe de Martin est une plante vivace rustique appartenant à la famille des Euphorbiacées. L'euphorbe de Martin est un hybride naturel entre Euphorbia amygdaloides,...

Euphorbe à résine, Euphorbe resinifère, Euphorbia resinifera Euphorbe à résine, Euphorbe resinifère, Euphorbia resinifera

Euphorbia resinifera, l'euphorbe à résine est une plante arbustive de la famille des Euphorbiacées. Dans cette famille très hétérogène, l'euphorbe à résine est une plante cactiforme originaire du...

Euphorbe à taupes, Euphorbe des jardins, Euphorbe épurge, Euphorbia lathyris Euphorbe à taupes, Euphorbe des jardins, Euphorbe épurge, Euphorbia lathyris

Distribuée en Europe, Asie, et même sur le continent Africain, l'euphorbe à taupe, Euphorbia lathyris est une représentante herbacée bisannuelle de la famille des Euphorbiacées. Le statut de cette...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Juba le berbere (Paris île de France )
    Je suis très triste de ne pas voir le nom de juba 2 qui est à l'origine de la découverte de cette plante(roi kabyle et berbere d'Algérie )
    Répondre à Juba le berbere
    Le 19/10/2015 à 18:19