Aquifoliacées / Aquifoliaceae

Houx, Ilex

Les Aquifoliaceae représentent une famille d’arbre ou arbuste au feuillage persistant ou caduc appartenant à l’ordre des Célastrales. Ce sont des plantes dicotylédones. Si peu de genres s’inscrivent dans cette famille, les espèces y sont nombreuses et assez connues des jardiniers. La famille des Aquifoliacées regorge d’admirables arbres petits ou moyens et d’arbustes, solides et ornementaux, de croissance lente. Ils produisent un bois de qualité.

Les plantes populaires : les houx, comme Ilex aquafolia, le houx commun

Place de la famille parmi les autres et distribution

Les Aquifoliacées sont proches des Célastracées (Fusain Euonymus). Le genre Phelline de la famille des Phéllinacées était autrefois d’ailleurs inclus parmi les Aquifoliacées, mais a rejoint l’ordre des Astérales.

Les Aquifoliacées sont largement distribuées sur tous les continents, en climat tempéré comme en climat tropical et subtropical. Ils sont cependant peu répandus en Australie.

Caractères généraux des Aquifoliacées

Les Aquifoliacées sont des plantes arbustives ou arborées, au feuillage coriace, persistant (Ilex aquilefolia, Ilex crenata) ou caduc (Ilex verticillata, ilex serrata). Les feuilles sont presque toujours alternes, pourvues de stipules qui tombent rapidement.

Les fleurs sont blanchâtres et petites, assez insignifiantes. Elles sont parfois sexuées, et certaines espèces sont même dioïques. Les fleurs régulières comprennent le plus souvent 4 pétales et 4 sépales (parfois 6), et 4 étamines. Les ovaires, supères, se transforment de petites drupes charnues à 4 (ou 6) graines, rouges, noires, jaunes.  

Les plantes appartenant à la famille des Aquifoliacées

Cette famille est réduite à 2 genres

  • le genre Nephopanthus comprenant 2 espèces. Ex : Nemopanthus mucronatus, le némopanthus mucroné ou faux houx
  • le genre Ilex qui comprend environ 400 espèces de Houx.

Utilisation des Aquifoliacées

La principale utilisation des houx est l’ornement des jardins. Attention cependant lors de l’achat, lorsque les espèces sont dioïques, seuls les plants femelles sont porteurs des baies si décoratives. Certaines variétés horticoles, à défaut d’avoir des fleurs bisexuées, portent les 2 sexes et sont donc capables de fructifier sans partenaire sexuel.

Ilex aquilefolia, le houx commun, est le houx indigène de nos bois, au beau feuillage vert sombre très épineux que l’on associe à l’esprit de noël. Il est donc complètement adapté à notre climat. Le houx commun existe en de nombreuses formes horticoles, au port pyramidal ou pleureur, panaché, aux fruits rouges, orange ou jaunes, piquant ou non…

Ses baies sont émétiques, mais servent tout de même à faire une liqueur.

Ses feuilles séchées sont diurétiques.

Son bois très dense, lisse et presque blanc est utilisé en sculpture.

Son écore interne contient une glu collante.

Autres espèces décoratives

Ilex cornuta, le houx cornu, asiatique est une forme aux feuilles pourvues de quelques grosses dents épineuses, ce qui lui donne un air cornu. Il est également utilisé en médecine traditionnelle.

Ilex crenata, le houx japonais est petit et ressemble au buis. Il forme des buissons très compacts aux très petites feuilles persistantes. Il peut servir à faire de l’art topiaire. Le buis s’en différencie par ses feuilles opposées. De nombreux cultivars de Ilex crenata existent, différents dans leur port ou la forme de leurs feuilles, panachés, etc..

Ilex verticillata, le houx verticillé originaire d’Amérique du Nord est appréciable pour sa très abondante fructification rouge vif ou jaune, d’autant mieux mise en valeur en hiver que son feuillage est caduc.

Ilex opaca ‘Steward’s Silver Crown’, est le meilleur houx panaché en petit arbre et aux rameaux très décoratifs.

Ilex serrata est un houx japonais au feuillage caduc qui prend une belle teinte jaune à l’automne.

Autre usage

Ilex paraguariensis, est utilisé pour faire du maté ou le thé paraguayen.

Nos fiches de culture

Ilex

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le bambou, une plante facile à vivre Le bambou, une plante facile à vivre

Muriel NEGRE, présidente et propriétaire de LA BAMBOUSERAIE nous présente les bambous et nous conseille sur leur culture. La bambouseraie est un parc très ancien construit en 1956 par Eugène Mazel,...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante, l'ortie regorge pourtant de trésors...