Houx commun

Ilex aquifolium le houx commun est notre arbre persistant indigène. Il est beau et sans entretien : port compact éventuellement modelable, magnifique feuillage très soigné et graphique, baies jaunes ou rouges en hiver... Autant de qualités qui compensent son côté piquant.

Houx commun au feuillage panaché

Botanique

N. scientifique Ilex aquifolium
Famille Aquifoliacées
Origine Europe
Floraison mai, juin
Fleurs blanc
Typearbuste, petit arbre
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteur2 à 10 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique, jusqu'à -19 °C
Exposition mi-ombre, ombre claire
Sollimoneux, argileux, riche en matière organique
Acidité acide à légèrement basique
Humidité normal à frais
Utilisationmassif, haie, isolé, art topiaire
Plantationprintemps
Multiplicationmarcottage
Houx commun au feuillage panaché

Ilex aquifolium, le houx commun, est un arbre au feuillage persistant de petite taille appartenant à la famille des Aquifoliacées. Espèce indigène, le houx commun est distribué partout en France, poussant en lisière forestière, dans les bois ou au milieu des haies bocagères. Ses branches garnies de baies rouges étaient une décoration traditionnelle de Noël. Bien que piquant, le houx commun est un arbre excellent pour le jardin ornemental : fiable, sans maladie et non débordant, car sa croissance est lente. De remarquables variétés horticoles généralement plus compactes existent.

Description du houx commun

Ilex aquifolium fait un arbuste ou petit arbre haut de 2 à 10 m, très rarement 20 m (un spécimen de 18 m de haut existe en forêt du Val-d’Oise). Il est de croissance lente avec une longévité de quelques siècles. Ses jeunes rameaux sont verts et pubescents ; il porte des feuilles alternes, courtement pétiolées, très coriaces et superbement luisantes sur le dessus, de forme lancéolée, avec une marge ondulée et épineuse.

Les fleurs sont réunies en bouquet et se développent à l’aisselle des feuilles des branches de l’année précédente.

Ce sont de petites fleurs de 1 cm, unisexuées, régulières, blanchâtres, assez insignifiantes, mais odorantes. Ilex aquifolium peut être monoïque (porter les 2 sexes) ou dioïque selon les individus. Ainsi une variété horticole dioïque mâle ne portera jamais de baies.

Les fleurs s’épanouissent en mai-juin. Elles sont mellifères et pollinisées par les insectes. Les fleurs femelles fécondées donnent naissance à des drupes rondes, rouge vif, contenant 4 graines.

Le houx commun se marcotte parfois naturellement.

Variétés horticoles de houx commun

  • Ilex aquifolium 'Madame Briot' est un houx panaché aux feuilles marginées de jaune de manière très contrastée, avec des baies rouges et une forme pyramidale.

  • Ilex aquifolium 'Aureomarginata', est un houx panaché colonnaire aux feuilles marginées de blanc, fructifère.

  • Ilex quilefolium 'Ingramii' est panaché différemment, plutôt par pointillés avec de jeunes pousses roses.

  • Ilex aquifolium 'Ferox Aurea' et Ilex aquifolia 'Ferox argentea' : non seulement ces variétés sont panachées de jaune ou de blanc, mais en plus, leurs feuilles sont irrégulièrement épineuses sur le dessus, donnant un effet étonnant de feuillage en ébullition.

  • Ilex aquifolium 'Bacciflava' est un ancien et beau cultivar, dense et pyramidal, moins épineux, mais surtout illuminé par ses baies de couleur jaune.

  • Ilex aquifolium 'J.C. VanToll' est bien vert avec de grandes feuilles luisantes, bombées et pratiquement dépourvues d’épines. Il fructifie correctement.

  • Ilex aquifolium 'Myrtifolia', est un cultivar mâle (sans baies rouges), mais avec un beau port, facilement modelable de plus, compact, aux feuilles allongées moins épineuses.

  • Ilex aquifolium 'Handsworth New Silver' porte des feuilles marginées de blanc, au dessin particulièrement graphique, car elles sont longues, plates et très régulières.

  • Ilex aquifolium 'Hascombensis', est une forme naine et panachée à petites feuilles

Comment cultiver le houx commun ?

Ilex aquifolium est une espèce d’ombre claire ou de mi-ombre. Il est très tolérant sur la nature du sol, se montrant en tant que plante indigène, particulièrement robuste et résistant. Il est parfaitement indiqué sur l’argile lourde, mais aussi pour végétaliser des sols excessivement acides. Il craint seulement le calcaire, et ne devient résistant à la sécheresse que lorsqu’il est bien enraciné ; il croît plus vite en sol fertile.

C’est un arbuste facile à contenter, mais il préfère être transplanté à la bonne saison (en début d’automne). Par contre, comme le houx est sensible à la perturbation des racines, il est plus favorable de planter une plante jeune et petite qu’un individu déjà grand.

Le houx commun fait une haie persistante impénétrable peut-être longue à mettre en place, mais qui ne grandit pas trop rapidement ensuite. D’ailleurs, certaines variétés, parfois hybrides (Ilex x meserveae) sont sélectionnées pour faire ces haies persistantes : ‘Alaska’, ‘Blue Prince’..

Le houx commun est excellent en haie mixte ou il offre son beau feuillage persistant tout en étant attirant pour la faune locale : insectes sur les fleurs et oiseaux qui se nourrissent des baies en hiver.

C’est aussi un superbe petit arbre sans entretien à utiliser en massif. Malgré ses feuilles assez grandes, le houx commun peut être modelé en art topiaire. Il convient à de petits jardins ; sa croissance est lente.

Faut-il tailler le houx commun ?

Ilex aquilefolium montre généralement un port naturel pyramidal et n’en a donc pas besoin tant qu’il ne prend pas trop de volume. S’il devient trop encombrant, ce houx réagit cependant très bien à la taille.

Le cas du jeune houx : lorsqu’il est jeune, il est parfois conseillé de faire une taille douce des bouts de branches au printemps pour l’aider à se densifier. Cette taille peut-être utile aussi pour rééquilibrer l’arbuste si besoin.

La taille sera faite de préférence au sécateur plutôt qu’au taille-haie qui coupe indifféremment au milieu des feuilles persistantes, ce qui donne un rendu plutôt laid. Au taille-haie, il faudra agir juste avant l’apparition des nouvelles pousses qui cacheront assez vite les feuilles incomplètes.

Sur un houx mature : la taille du houx empêche généralement la floraison donc la fructification qui se développe sur le bois de l’année précédente. Pour la même raison, les branches décoratives à boules rouges seront récoltées avec circonspection.

Comment multiplier le houx commun ?

Les variétés ne sont reproduites fidèlement que par bouturage ou marcottage.

Le bouturage n’est pas forcément couronné de succès : il est fait à partir de bois presque mûr en août, à partir de boutures à talon. Il faut attendre au moins une année avant de repiquer les boutures.

Le marcottage consiste à enterrer un tronçon de branche basse pour qu’il s’enracine. Il faut compter une année pour qu’il s’enracine, on sectionne alors la branche en amont de la marcotte, puis on attend encore une année avant de transplanter cette marcotte.

Les graines débarrassées de la chair rouge sont semées dehors en automne : elles nécessitent une ou plusieurs saisons froides avant de germer.

Le houx commun est donc long à croître et long à multiplier.

Espèces et variétés de Ilex

  • Ilex crenata, houx crénelé japonais
  • Ilex x altaclarensis, houx altaclerensis
  • ilex cassine, houx cassine, non épineux
  • Ilex verticillata, houx verticillé, espèce caduque très fructifère
  • Ilex cornuta, le houx cornu
  • Ilex vomitria, à petites feuilles et non piquant
  • ilex serrata, houx au feuillage caduc jaunissant à l’automne
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Houx crénelé, Houx japonais, Ilex crenata Houx crénelé, Houx japonais, Ilex crenata

Ilex crenata, appelé houx japonais ou houx crénelé, est un arbuste au feuillage persistant de la famille des Aquifoliacées. Bien qu'il soit qualifié de houx japonais, le houx crénelé est[...]

Houx, Ilex Houx, Ilex

Les nombreuses variétés de houx aux feuillages luisants et parfois panachés permettent toutes sortes d'utilisations. En ornement au fond d'un massif, en haie défensives, en potées décoratives ou...

Chêne vert, Yeuse, Chêne faux houx, Quercus ilex Chêne vert, Yeuse, Chêne faux houx, Quercus ilex

Le chêne vert, yeuse ou faux houx, Quercus ilex, est un arbre appartenant à la famille des Fagacées, tout comme les hêtres et les châtaigniers. Le chêne vert est l'espèce[...]

Osmanthe à feuilles variables, Osmanthe faux-houx, Osmanthus heterophyllus 'Tricolor' Osmanthe à feuilles variables, Osmanthe faux-houx, Osmanthus heterophyllus 'Tricolor'

Osmanthus heterophyllus 'Tricolor' est une variété très séduisante de l'osmanthe à feuilles variables, ou osmanthe faux-houx. Osmanthus heterophyllus est originaire du Japon et de Taiwan. Il fait...

Vos commentairesAjouter un commentaire