Araucariacées / Araucariaceae

Désespoir des singes, Araucaria araucana

Les Araucariacées sont une famille primitive de conifère : des arbres gymnospermes dicotylédones, appartenant à l’ordre des Pinales. Des espèces d’Araucariacées fossiles dans des forêts pétrifiées montrent que cette famille était déjà présente au temps des dinosaures (jurassique). Les espèces contemporaines sont relictuelles d’une grande diversité qui était à son apogée pendant le crétacé. Elles sont aujourd’hui peu nombreuses et résident dans quelques niches écologiques aujourd’hui fragiles, chacune rare et souvent en danger d’extinction dans leur milieu naturel. Leur culture en tant que plante ornementale a le mérite au moins de les garder vivantes dans les jardins, parcs ou jardins botaniques.

Les plantes populaires : Araucaria araucaria, le désespoir su Singe ; Wollemia nobilis, le pin wollemi ; Araucaria excelsa, le conifère d'intérieur

Place de la famille parmi les autres et distribution

les Araucariaceae sont proches des Podocarpaceae (ex Podocarpus). On les estime apparentés de plus loin aux Pinacées.

Les Araucariacées croissent en climat tempéré et tropical de l’hémisphère sud. Ils sont distribués de façon restreinte, souvent très localisé et donc endémique, en Indonésie, Malaisie, Nouvelle-Guinée, Philippines, Australie, Nouvelle-Zélande, Sud-ouest des îles du Pacifique et Amérique du Sud.

Caractères généraux des Araucariaceae

Les Araucariacées sont le plus souvent de très grands arbres au tronc rectiligne et épais, au feuillage persistant. Leur silhouette est relativement cylindrique. Ils présentent 2 types de tiges, celles dressées, de croissance verticale qui donnent le ou les troncs, et celle de croissance latérale, qui évoluent en branches. Leurs branches sont souvent verticillées : généralement  3 à 7 ramifications par tour, ce qui leur donne une silhouette caractéristique.

Les feuilles sont des aiguilles, fines ou aplaties, mais sont également parfois grandes, de forme plus large et plus ou moins recourbée, coriaces et aux nervures parallèles. Elles sont disposées en rang ou en spirale autour des rameaux.

Ces conifères, dioïques ou monoïques, fleurissent au sein de gros cônes sexués. Les cônes mâles sont cylindriques et retombants. Les cônes femelles sont ovoïdes et poussent à l’extrémité des rameaux. La graine reste souvent adhérente à son écaille lorsque le cône se désagrège. Les cônes des Araucariacées sont particulièrement gros : par exemple, celui d’Araucaria bidwillii pèse 5 kg en moyenne.

Les plantes appartenant à la famille des Araucariaceae

Les Araucariacées comptent 41 espèces d’arbres répartis en seulement 3 genres. Ce sont souvent des arbres dominants, car très hauts.

  • genre Araucaria : 19 espèces, dont les 2/3 sont originaires de Nouvelle-Calédonie où ils sont appelés pins colonnaires. La plus haute espèce est Araucaria hunsteinii, en Nouvelle-Guinée, dont la hauteur atteindrait 89 m.

  • genre Agathis : 21 espèces de conifères parfois très imposants. Ex Agathis labillardieri, haut de 60 m. Leurs graines ne portent qu’une aile. Leurs troncs sont parfois très épais : le plus épais des Agathis australis arbore un tronc qui fait presque 5 m de diamètre.

  • genre Wollemia, avec l’unique espèce, le pin de Wollemi Wollemia nobilis, découvert tardivement et en grand danger d’extinction et qui fait l’objet d’un plan commercial pour le rendre plus fréquent, ne serait-ce qu’en culture.

Utilisation des Araucariaceae

Les Araucariacées sont fascinantes par leur caractère primitif et leur démesure ; plusieurs espèces sont cultivées en tant que plantes ornementales. Parfois leurs grosses graines peuvent être consommées, mais ces arbres peuvent attendre 30 ans avant leur première fructification. Leur résine est également intéressante et la plupart ont un bois précieux et de qualité, mais peu renouvelable. On peut donc dire que leur croissance et leur production n’est pas à l’échelle de notre vie humaine et que pour les maintenir vivants, il faut éviter les exploiter si ce n’est comme plante ornementale, en multipliant le nombre d’individus existants.

Araucaria araucaria est un conifère à la silhouette un peu primitive très caractéristique pouvant atteindre les 50 m de hauteur. Il réussit en climat tempéré puisqu’il résiste jusqu’à -15 °C, tant que son sol n’est pas calcaire. Les Indiens Araucanos en consommaient les graines.

Araucaria excelsa est un conifère cultivé comme plante d’intérieur.

D’autres Araucaria sont parfois cultivés : Araucaria heterophylla, le pin de Norfolk, Araucaria cunninghamii, le Pin de Hoop.

Nos fiches de culture

Araucaria

Wollemia

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...