Mirabellier, Prunier à mirabelles

Mirabellier, Prunier à mirabelles, Prunus domestica ssp. syriaca

Le mirabellier est un prunier fruitier rustique, solide et productif. Ses prunes dorées ou parfois rouges sont petites, mais savoureuses, utilisées en cuisine comme en fruit frais. Ce prunier se ressème assez fidèlement à partir du noyau de mirabelle, mais un arbre greffé produit bien plus  vite.

Botanique

Nom latin Prunus domestica ssp. syriaca
Famille Rosacées
Origine Europe, Asie
Floraison mars, avril
Couleur des fleurs blanc
Typepetit arbre
Végétationarbustive
Feuillage caduc
Hauteur4 à 10 m

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -24 °C
Exposition ensoleillée à mi-ombre
Solassez tolérant/selon le porte-greffe
Acidité moyennement acide à basique
Humidité normal sans humidité excessive
Utilisationverger, bord de potager, bord de massif
Plantationde novembre à mars
Multiplicationgreffe, semis
Mirabellier, Prunier à mirabelles, Prunus domestica ssp. syriaca
» Proposer une photo

Le mirabellier est un type de prunier fruitier cultivé, issu de la sous-espèce Prunus domestica subsp. syriaca. Prunus domestica subsp. syriaca est un petit arbre caduc et très rustique appartenant à la famille des Rosacées. Les mirabelliers, ces pruniers domestiques à petits fruits, proviennent d’une ou plusieurs souches d’espèces sauvages, un peu différentes selon leur origine géographique. Rapportés d’orient, ils sont largement cultivés depuis des siècles pour leurs fruits savoureux : les mirabelles. Les mirabelliers, encore proches de leur génétique d’origine, se ressèment volontiers, et même parfois de façon spontanée. Mais les mirabelles sont aussi cultivées et sélectionnées depuis longtemps.

Description du prunier à mirabelles

Le mirabellier est un arbre de petite taille, généralement haute de 4 à 6 m, parfois 10 et large d’environ 4/5 m. Il forme un tronc unique et généralement court, car conduit en godet.

Les feuilles du mirabellier sont alternes, lancéolées et finement dentées. Les fleurs blanches et à 5 pétales s’épanouissent en mars avril. Elles sont fécondées par les insectes, notamment par les abeilles et les bourdons que l’on entend alors bourdonner allègrement. Les prunes mirabelles, rondes et épaisses de 2 à 3 cm, sont recouvertes d’une pruine nacrée ; elles sont charnues et riches de saveurs. Les fruits sont mûrs d’août à septembre.

La mirabelle est vraiment excellente en fruit frais : sucrées et acidulées à la fois. Sa chair assez dense permet de faire aussi de remarquables pâtisseries ou confitures.

Les différentes Mirabelles

Ainsi 2 types de mirabelles sont principalement connues en France.

  • Mirabelle de Metz, Petite Mirabelle, Mirabelle abricotée… qui mesure environ 2 cm. C’est une ancienne souche à l’origine imprécise plutôt adaptée aux préparations culinaires ou pour faire de l’alcool de prune. Les tartes ou les confitures sont souvent meilleures avec ces fruits un peu plus acides. Il en existe plusieurs sortes (clones ou cultivars) avec des fruits plus ou moins blanc, jaune, vert…

  • Mirabelle de Nancy ou grosse mirabelle, mesurant environ 3 cm, sans doute d’origine orientale, mais introduite depuis le 15e siècle, 2 fois plus grosse, dorée, avec une saveur excellente. C’est la plus répandue, puisqu’elle représente 80 % des arbres cultivés en Alsace, dont le climat continental lui convient particulièrement. Elle est consommée en fruits frais, conserves, usages culinaires et eau de vie. Il peut exister plusieurs variétés parmi les mirabelles de Nancy, dont les meilleures sont multipliées par greffage.

Variétés particulières de Mirabelle de Nancy :

  • Mirabelle ‘Belle de Nancy’, jaune parfois poudrée de rose sur un côté, est une excellente variété de mirabelle de Nancy.

  • Mirabelle ‘Ruby’, de type mirabelle de Nancy, est une obtention anglaise récente idéale pour les petits jardins, car ce mirabellier est colonnaire, ne dépassant par 1,50 d’épaisseur. Ses prunes sont rouges et excellentes à consommer fraiches.

Comment cultiver un mirabellier ?

Le prunier mirabelle apprécie un climat pas trop brûlant en été, avec des saisons marquées et une différence de température entre le jour et la nuit. C’est pourquoi l’est de la France est devenu le pays de la mirabelle. Mais goûter un fruit cueilli sur l’arbre est tellement plus appréciable qu’une productivité moindre peut être acceptée lorsqu’on la cultive dans d’autres régions.

Le prunier Mirabelle est tolérant pour n’importe quel sol un peu drainé, avec une préférence pour la terre argilo-calcaire.

Il est transplanté au jardin de préférence en novembre à partir d’arbre à racines nues, et de novembre à mars à partir de fruitiers en pot. On lui trouve une exposition ensoleillée à semi-ombragée, protégé des vents glacials, car une gelée tardive peut ruiner la floraison. Il devient très productif 2 à 4 ans plus tard.

Le prunier mirabellier est autofécond, mais il sera plus fructifère accompagné d’un autre prunier qui fleurit simultanément comme les pruniers reine-claude ou un autre clone de mirabellier.

Taille du prunier mirabelle

En dehors de la taille de formation qui consiste à étêter un jeune arbre pour en faire un godet, limiter la hauteur des branches, ôter celles qui poussent à l’intérieur du godet ou celles en mauvaise santé, le prunier ne se taille pas régulièrement.

Cette taille de formation se fait lorsque le prunier est jeune et qu’il a bien pris racine, soit l’année suivante, après la plantation : il vaut mieux enlever les branches gênantes en prévision alors qu’elles sont jeunes, et qu’elles n’ont qu’un faible diamètre.

Mais les mirabelliers sont souvent vendus déjà plus ou moins formés.

Le nettoyage des branches indésirables se fait au début du printemps ou après la fructification (septembre).

Multiplier le mirabellier

Le noyau de mirabellier germe après une stratification froide. En fin d’été,, ou en automne, 4/5 noyaux sont enterrés par pot de 20 cm sous quelques centimètres de terre du jardin, puis laissées dehors au froid et à la pluie, afin qu’elles subissent une stratification froide ; il faut juste faire attention que la terre ne se dessèche pas. Les noyaux germent vers avril. En été, seul le plus vigoureux des mirabelliers est laissé dans chaque pot. En fin de saison, les mirabelliers mesurent environ 10 cm. Ils sont repiqués en place dès l’automne.

Cette plantule produit un arbre capable de donner des mirabelles presque semblables à celle que vous avez mangée au bout de 7 ans environ et une production importante à 10 ans. C’est long, mais l’intérêt est d’obtenir un prunier très bien enraciné et bien adapté à votre jardin.

Si vous avez de nombreux noyaux à semer, vous pouvez tenter de les semer en place directement.

Les greffes en écusson d’août permettent de multiplier un clone, une variété précise qui sort du lot, mais aussi d’obtenir un fruitier rapidement productif (2 à 3 ans) et de choisir le porte-greffe le mieux adapté à votre jardin et à l’espace.

Espèces et variétés de Prunus

350 espèces sont réparties dans ce vaste genre, dont un grand nombre de fruitiers

  • Prunus laurocerasus, le laurier cerise
  • Prunus lusitanica, le laurier du Portugal
  • Prunus amygdalus, amandier
  • Prunus armeniaca, abricotier
  • Prunus avium, Merisier
  • Prunus cerasus, Cerisier
  • Prunus incisa, Cerisier japonais
  • Prunus padus, Cerisier à grappes, Bois puant
  • Prunus persica, Pêcher
  • Prunus serrulata, Cerisier du Japon
  • Prunus spinosa, Épine noire, Prunelier
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Les porte-greffes du prunier Les porte-greffes du prunier

Tour d'horizon des porte-greffes du prunier... Il y a une époque ou le Damas noir de Toulouse était utilisé comme porte-greffes en sols humides, lourds et calcaire. Sur haute-tige la mise à fruits...

Tailler le prunier Tailler le prunier

Le prunier, comme tous les arbres à noyaux supporte mal la taille, elle sera donc réduite au strict minimum excepté sur les sujets très jeunes qui devront être formés. Quand tailler le prunier ? La...

Les prunus Les prunus

Sous le terme parfois trompeur de 'Prunus' se cachent de nombreuses espèces d'arbres et d'arbustes ornementaux ou fruitiers. Attardons-nous sur ces derniers, très présents dans nos jardins. Le...

Merisier, Prunus avium : fiche botanique Merisier, Prunus avium : fiche botanique

Fiche botanique consacrée au merisier, Prunus avium Le merisier ou cerisier sauvage se trouve partout en France, mais il est rare de le rencontrer dans les Landes et en région méditerranéenne. En...

Vos commentairesAjouter un commentaire