Lierre du Caucase, Lierre de Perse, Lierre de Colchide

Lierre de Colchide en arbre, Hedera colchica 'Arborescens'
Lierre de Colchide en arbre, Hedera colchica 'Arborescens'

Botanique

Nom latin  : Hedera colchica
Famille  : Araliacées
Origine  : Turquie, Asie mineure
Période de floraison : septembre
Couleur des fleurs  : verdâtre
Type de plante : plante grimpante
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : peut dépasser les 10 m

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, jusqu'à -18 °C
Exposition  : ombre à plein soleil
Type de sol : riche et humifère
Acidité du sol  : tolérant
Humidité du sol  : frais
Utilisation : sous-bois, couvre-sol, clôture, mur
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : bouture, marcotte

Hedera colchica, appelé le lierre du Colchide, lierre de perse ou lierre du Caucase, est une plante grimpante appartenant à la famille des Araliacées. Il est originaire de Turquie et d’Asie mineure. Il y est distribué dans les zones forestières au microclimat humide, à bord des cours d’eau, dans les climats brumeux.

Le lierre de Colchide est une très belle plante grimpante de grand développement. Moins courant que le lierre commun, le lierre de Perse, se caractérise par une belle exubérance avec ses larges feuilles, panachées ou non. Il couvre les surfaces ou les grillages d’une cascade de verdure.

Description du lierre de Colchide

Hedera colchica forme de longues branches souples, épaisses de 5 à 8 mm, se lignifiant avec l’âge. Les feuilles sont opposées, persistantes, et de différentes formes en fonction de l’âge du rameau. Les feuilles de base sont larges et trilobées peu profondément. Les feuilles du milieu, qui sont les plus nombreuses sur la plante sont en forme de cœur, à peine dentelée, très grandes par rapport aux autres lierres, longues jusqu’à 25 cm. les feuilles des cimes florifères sont oblongues, plus petites.

Hedera colchica produit ses fleurs à partir de la fin de l’été. Les fleurs verdâtre sont petites et peu décoratives si ce n’est qu’elles sont regroupées en glomérules : de multiples petite boules de fleurs, les branches fleuries se couvrent de curieuses sphères verdâtres, très régulières. Les fleurs regorgent de nectar et nourrissent de nombreux petits animaux. Elles fructifient en de petites baies noires, refermant 3 graines transportées par les oiseaux qui se nourrissent des baies.

Comment s’accroche le lierre ?

Le lierre du Caucase s’accroche au mur ou aux branches d’arbre grâce à de petites racines transformées en crampons. Il peut aussi s’appuyer sur une clôture, une pergola, un treillage ou des fils tendus. Ses crampons n’abîment pas les murs, bien que le poids de la plante puisse à la longue endommager un vieux mur. Il n’est pas non plus un parasite de l’arbre qui le porte, ne lui cause pas de tord dans la mesure où il ne l’étouffe pas. Au contraire, le couple arbre-lierre est très propice à la biodiversité.

Comment et où planter le lierre de Perse ?

Hedera colchica est une plante extraordinaire pour couvrir de grande surface d’un beau feuillage. Il végétalise de façon magnifique un mur qu’il faut ou habiller un grillage de clôture. S’il manque de supports verticaux, il se développe en couvre-sol, pour peu qu’il obtienne du soleil. Avec cette espèce et du temps, on peut créer toute une chambre végétale, d’un rendu extraordinaire. Le lierre du caucase est de croissance bien moins rapide que le lierre commun.

Bien qu’il préfère un ph basique, il est très tolérant pour la nature du sol. Il lui faut cependant une terre riche et un sol qui reste relativement frais, mais drainant toute l’année. Il ne supporte ni la sécheresse, ni les sols gorgés d’eau.

Le lierre de Perse est implanté au printemps ou en automne avec un bon apport de compost. Un peu long à démarrer, il nécessite des arrosages et un paillage durant son premier été. Comme toutes les grimpantes, il préfère garder ses racines à l’ombre, puis bénéficier du soleil ou de la mi-ombre pour ses branches.

Multiplier Hedera colchida

Les boutures ne sont pas si simples à réussir. Elles sont faites en été, à l’étouffée dans un sol chaud et humidifié.

Hedera colchica se multiplie plus facilement par marcottage ; il produit parfois des branches rampantes sur le sol, déjà enracinées, que l’on peut transplanter au printemps.

Espèces et variétés de Hedera

10  espèces dans ce genre
Hedera helix, le lierre commun
Hedera canariensis, le lierre des Canaries
Hedera hibernica, le lierre d’Irlande
Hedera colchica ‘ Dentata Variegata’, panaché de crème
Hedera colchica ‘ Sulphur Heart’, panaché de jaune
Hedera colchida ‘Arborescens’, aux tiges dressées

Nos fiches
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire