Comment multiplier le lierre du diable  ?

Le lierre du diable au bouturage facile
Le lierre du diable au bouturage facile

Plante verte bien connue, le lierre du diable orne les bureaux et les habitations depuis des décennies, fière de son port retombant idéal en suspension ou sur un guéridon. Facile de culture, elle est idéale pour les jardiniers débutants et constitue un sujet de choix pour tester diverses méthodes de multiplication.

Le lierre du diable en quelques mots

Scindapsus aureus, plus connu sous le nom de 'Pothos' ou 'Lierre du diable' est une plante ornementale vivace au feuillage persistant vert marqué de crème. Faisant partie de la famille des Aracées, cette belle plante pousse spontanément aux îles Salomon où elle grimpe le long des arbres en s'accrochant grâce à ses racines aériennes. Cette faculté peut être utilisée à la maison, en laissant gracieusement monter la plante le long d'une rampe d'escalier, sur les parois d'une mezzanine ou en la tuteurant sur un arceau ou un support en sphaigne. Comme nous l'avons vu, la plante peut aussi être placée en hauteur pour profiter de son port retombant à souhait, les tiges étant capables de se déployer sur 2 mètres de longueur. Très prisée comme plante 'verte' d'appartement, le pothos est un sujet très résistant aux insectes et aux maladies, qui ne réclame que quelques arrosages et un peu d'engrais pour pousser sans souci.

Plante dépolluante, elle absorbe le monoxyde de carbone. Increvable, elle est à conseiller à tous les jardiniers débutants et à ceux qui croient ne pas avoir la main verte ou qui ont peu de temps à consacrer à leurs plantes d'intérieur.

Autre avantage : le lierre du diable est très facile à multiplier, vous obtiendrez ainsi de nombreuses plantes à installer de la cuisine à la salle de bain en passant par le salon, et à donner à vos amis et voisins ! Si le cœur vous en dit, il pourra même prendre place dans votre bureau pourvu que ce dernier soit un tant soit peu lumineux !

Multiplier le lierre du diable

Il existe plusieurs techniques pour multiplier le pothos, toutes aussi simples les unes que les autres. Si vous avez des enfants, bouturez-le dans l'eau, ils s'extasieront de la pousse si rapide des nouvelles racines ! Vous pouvez aussi tenter le bouturage en terre ou le marcottage, ces méthodes fonctionnent à merveille !

Choisissez toujours une plante saine pour effectuer le bouturage. Pour donner un aspect plus compact et forcer la plante à se ramifier, il est possible de la tailler, ne jetez pas les tiges coupées, profitez-en pour les bouturer !

Bouturage du scindapsus dans l'eau

  1. Au printemps ou en début d'été, coupez une extrémité de tige d'un quinzaine de centimètres juste sous un nœud.

  2. Ôtez les feuilles basales sur votre bouture pour ne conserver que celles présentes à l'extrémité supérieure de la tige. Ceci évitera une trop forte évapotranspiration qui fatigue la plante au détriment de la création de nouvelles racines.

  3. Remplissez un verre ou une petite bouteille, voire un petit vase avec de l'eau à température ambiante et ajoutez un petit bout de charbon de bois. Celui-ci maintiendra l'eau claire et inodore.

  4. Placez votre bouture dans le contenant sans que la tige ne touche trop le fond.

  5. Installez votre bouture à la pleine lumière mais sans soleil direct surtout aux heures les plus chaudes de la journée. La température idéale se situe entre 20 et 24°C.

  6. Il ne vous reste plus qu'à attendre que les premières racines se forment, c'est à dire environ une semaine dans de bonnes conditions. Attendez qu'elles soient bien denses avant de planter la bouture dans un pot contenant du bon terreau du commerce.

Bouturage du scindapsus à l'étouffée

La période reste la même, c'est à dire le printemps ou le début d'été tout comme les deux premières étapes que la méthode du bouturage dans l'eau.

  1. Une fois la bouture prélevée et préparée, choisissez un pot percé en son fond et placez un petit lit de drainage avant de le remplir d'un mélange léger 'spécial semis' ou 'Spécial cactées'. Vous pouvez constituer vous-même votre substrat en mélangeant du sable de rivière ou de la perlite à du terreau. Le mélange doit juste être bien drainé et léger.

  2. Tassez et arrosez.

  3. Laissez le substrat s’égoutter avant de creuser un trou avec un crayon ou un bâtonnet dans le substrat au centre du pot.

  4. Plongez la base de la bouture dans de la poudre d'hormones de bouturage ou mieux encore dans de l'eau de saule faite maison. Cette étape est facultative mais permet un meilleur enracinement.

  5. Placez votre bouture dans le trou préalablement réalisé en prenant soin de ne pas ôter la poudre d'hormone en enfonçant la tige.

  6. Faites glisser la terre autour de la base de la bouture en tassant bien pour éliminer les éventuelles bulles d'air.

  7. Couvrez votre bouture avec un sac translucide maintenu autour du pot par un simple élastique.

  8. Placez la bouture dans une zone chaude et lumineuse.

  9. Dès les premiers signes de reprise, enlevez le sac et arrosez. Rempotez dans un substrat plus fertile environ 4 à 6 semaines plus tard.

Bouturage du scindapsus facile

S'il fait chaud chez vous, inutile d'utiliser d'hormone de bouturage ou de sac en plastique, plantez simplement l'extrémité de tige dans le substrat et arrosez pour ne pas que le mélange sèche. Vous aurez toutes les chances que cela fonctionne tout aussi bien !

Bouturage du scindapsus par marcottage

Si vous observez le pothos, de petits renflements sur les tiges sont visibles. Il s'agit de racines aériennes prêtes à se développer. Profitez-en ! Cette méthode peut être pratiquée toute l’année en intérieur mais le printemps est toujours la période la plus favorable.

Pour la méthode par marcottage, il faut un peu de place car les boutures ne seront désolidarisées du pied mère qu'une fois la reprise effective. En attendant, elle pousseront non loin, à son pied dans des petits pots, car oui, vous pouvez tout à fait marcotter plusieurs tiges en même temps, voire faire plusieurs marcottes sur une même tige !

  • Pour cela remplissez un pot de substrat 'Spécial semis'.

  • Choisissez une tige présentant un renflement, ôtez délicatement les feuilles autour de celui-ci.

  • Placez le renflement à l'horizontale sur le substrat du petit pot.

  • Maintenez la tige avec un fil de fer en arceau planté dans le substrat, couvrez cette partie d'un peu de terre, puis arrosez.

  • Attendez les premiers signes de reprises pour couper la tige afin de la désolidarisée du pied-mère.

Lire aussi
Comment multiplier le guzmania ? Comment multiplier le guzmania ?

Somptueuse plante inspirant l’exotisme, le guzmania peut être multiplié très facilement pour obtenir de nouveaux sujets. N'hésitez pas à tenter l'expérience car elle est à la portée de tous !...

Multiplier les amaryllis par semis Multiplier les amaryllis par semis

Le semis de graines d'amaryllis est à réserver aux expérimentateurs patients. Souvent aléatoire, ce type de multiplication demande un certain savoir-faire et beaucoup de temps pour assister à la...

Comment bouturer le frangipanier ? Comment bouturer le frangipanier ?

Le frangipanier est un arbuste d'une incroyable beauté dont la floraison embaume la véranda d’effluves tropicaux. Gardant un port relativement compact, très résistant tant qu'il est cultivé...

Comment augmenter le taux d'humidité pour vos plantes exotiques ? Comment augmenter le taux d'humidité pour vos plantes exotiques ?

Nombre de nos plantes d'appartement sont originaires des tropiques, zone où la chaleur et l'humidité règnent en maîtres. Dans nos habitations ces plantes trouvent la plupart du temps la chaleur,...

Vos commentairesAjouter un commentaire