Géranium lierre, Géranium des balcons

Géranium lierre, Pelargonium peltatum
Géranium lierre, Pelargonium peltatum

Botanique

Nom latin  : Pelargonium x Hederaefolium
Synonymes  : Pelargonium peltatum, Pelargonium x hederaefolium
Famille  : Géraniacées
Origine  : Afrique du sud
Période de floraison : de mai aux gelées
Couleur des fleurs  : nombreux coloris
Type de plante : fleur
Type de végétation : vivace mais souvent cultivée comme annuelle
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 2 m

Planter et cultiver

Rusticité  : 2°C, vivace dans les régions au climat doux
Exposition  : soleil
Type de sol : léger, riche
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal
Utilisation : pot, jardinière, suspension, treillage, cloture
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : bouturage en août
Maladies et ravageurs : la pourriture grise, les pucerons, les chenilles, les charançons

Le géranium-lierre est une plante horticole semi-grimpante ou rampante, il représente un groupe d’hybrides issus de l’espèce botanique Pelargonium peltatum. L’espèce botanique, le véritable pélargonium à feuilles de lierre, est originaire des zones côtières d’Afrique du Sud. Le géranium-lierre est une excellente plante de balcon, mais peut également être utilisé dans les plates-bandes. Non rustique, cette plante pourtant vivace est souvent renouvelée chaque année. Elle résiste cependant toute l’année dehors dans les régions méditerranéennes les plus douces

Description du géranium lierre

Le pélargonium à feuilles de lierres sauvage est relativement variable. Il montre une souche qui se lignifie avec l’âge et des branches angulaires et bien ramifiées, aux feuilles alternes. Elles s’appuient sur les arbustes et montent jusqu’à 2 m de hauteur. Ce pélargonium présente des feuilles peltées, à petits lobes, semi-succulentes, vert clair, glabres et coriaces. Ces feuilles très caractéristiques se transmettent d’ailleurs à tous ses descendants horticoles, y compris les hybrides avec le géranium zonal.

Ses fleurs sont légères, nettement zygomorphes, roses à mauves ou blanches, marquées de quelques stries sombres.

Les géraniums à feuilles de lierre conservent pour la plupart ces inflorescences groupées, toute en légèreté. Il existe cependant d’autres coloris, rouges, rose, ou à plusieurs couleurs. Ils sont extrêmement florifères, et sont parfois surnommés « les rois du balcon », du nom de cultivar d’une excellente forme de géranium lierre portant ses bouquets de fleurs sur de longues hampes florales très élégantes. Les cultivars descendants du Roi des Balcons, encore plus florifères, sont les formes plus souvent vendues dans les jardineries actuellement.

Les géraniums lierre sont de croissance rapide ; leur port est beaucoup moins sévère que celui des géraniums du groupe zonale. Ils sont utilisés pour cascader d’une potée placée en hauteur, ou mis à ramper dans les plates-bandes. Ils fleurissent de mai jusqu’à la première gelée. Leur floraison est cependant plus abondante en début d’été.

Comment cultiver le géranium lierre ?

Il est introduit au jardin après les derniers risques de gelées. Il a besoin d’une terre riche et drainante : un mélange de terre de jardin et de terreau à parts égales, ou les mélanges tout préparés du commerce. En plus de cette terre fertile, il peut être nourri par de l’engrais riche en potasse et phosphate, tout le long de sa croissance.

Pelargonium x peltata, à demi-succulent, est très résistant à la sécheresse, on peut donc le cultiver en pot et oublier un arrosage, mais il sera bien plus florifère s’il est arrosé à chaque fois que la terre du pot est sèche en surface. Le géranium lierre apprécie la chaleur et le soleil, mais se montre toutefois relativement tolérant à l’ombre, il peut se suffire de 2 à 3 heures de soleil direct pour fleurir.

Petite astuce : si vous vous absentez plusieurs semaines pour les vacances d’été, ses branches peuvent être taillées de la moitié de leur longueur. Ainsi, il souffrira moins de la soif durant votre absence, et il mettra son énergie à produire de nouvelles branches qui seront prêtes à fleurir lorsque vous reviendrez.

Comment hiverner le géranium lierre ?

Il est d’abord sévèrement rabattu, puis se conserve l’hiver au repos dans une pièce fraiche et lumineuse, mais hors gel. L’aération est primordiale pour éviter les pourritures et il sera très peu arrosé.

Comment multiplier le géranium lierre ?

Les vieux pieds de géranium lierre peuvent être rajeunis par bouturage. Elles reprennent facilement toute la belle saison, à l’étouffée et aux environs de 20 °C. Les branches lignifiées au printemps pourront être aidées par l’hormone de bouturage. Celles encore vertes pourront s’en passer.

Le semis est un peu plus long, les graines sont semées sous quelques millimètres de terreau, maintenu humide, entre 15 et 20 °C.

Pourquoi mes géraniums ont-ils une couche grise sur les feuilles ?

Supprimez toutes les feuilles atteintes, il s'agit de la pourriture grise ou botrytis. Cela est du a un emplacement confiné, avec un manque de lumière et trop d'humidité. Déplacez votre plante dans un lieu plus lumineux et aéré. N'arrosez pas trop et ne laissez pas d'eau dans la soucoupe.

Conseil malin

Au moment de l'achat au printemps choisissez les plants les plus ramifiés et pincez les tiges en place pour obtenir une meilleure ramification et plus de fleurs.

Espèces et variétés de Pelargonium

Le Pelargonium peltatum est à l'origine de nombreux hybrides que l'on désigne sous le nom Pelargonium x Hederaefoliuym. Des mutations se produisent durant sa culture et après sélection elles contribuent à creer des variétés aux feuillages variés.

Nos fiches
Lire aussi
Le géranium rosat Le géranium rosat

Laurent BOURGEOIS de la pépinière AROM'ANTIQUE nous présente le géranium rosat (Pelargonium graveolens) Le géranium rosat est un géranium très odorant, son parfum est très puissant qui rappelle...

Bien choisir son géranium Bien choisir son géranium

Le printemps s'installe et avec lui, un choix très vaste de pélargoniums sur les étals. Nous allons vous aider à y voir plus clair afin de pouvoir plus facilement choisir celui qui vous conviendra...

Le géranium de Madère Le géranium de Madère

Bernard BUREAU des pépinières HORTIFLOR nous présente le géranium de Madère Le géranium de Madère : un géranium gélif Le géranium de Madère est un géranium vivace mais non rustique dans nos...

Brun du pélargonium, Lycène des géraniums, Cacyreus marshalli Brun du pélargonium, Lycène des géraniums, Cacyreus marshalli

Le brun du pélargonium est un papillon apparu en France pour la première fois en 1997. N'étant pas migrateur, il est arrivé d'Afrique du Sud par transport accidentel jusqu'aux Baléares. Il envahit...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Pitoufa2008 (Danemark)
    Bonjour Je vois dans vôtre article ,vous parlez d'hiverner les géraniums ,je possède 600 géraniums ,des patricia ,johnson blue ,marcrrohizum,endresii et mavis simpson ,moi je croyais que le géranium était vivace ,alors pourquoi les hiverner ?la photo que je vous envois c'est un patricia ,planter cette année en mai ,ils étaient super petits ,ils sont tous placer en pots de 3 litre dans les alvéole des bloc en betons comme vous pouvez le voir sur la photo ,évidemment je ne sais pas hiverner 600 pots pour manque de place !!Je crois savoir que le geranium marcrrhorizum demande un peu plusd'attention en hiver ,il serait plus fragile ,alors ma question si les geraniums sont bien vivace,un pailli pour les marcrrhorizum n'est il pas suffisant ? Merci de vôtre attention Chantal Christiansen (pitoufa2008)
    Répondre à Pitoufa2008
    Le 10/08/2008 à 12:38