Palmier dattier

Le dattier Phoenix dactylifera est un palmier précieux pour zone aride ou saline. En tant que producteur de dattes, ce palmier est le plus cultivé : il montre une croissance rapide et une certaine rusticité, mais craint l’humidité hivernale.

Palmier dattier, Phoenix dactylifera

Botanique

N. scientifique Phoenix dactylifera
Synonyme Phoenix iberica
Origine inconnue
Floraison printemps
Fleurs jaune
Typepalmier
Végétationarbustive
Feuillage persistant
Hauteur3 à 6m
Toxicitéfruits comestibles

Planter et cultiver

Rusticité peu rustique, jusqu'à -7 °C
Exposition soleil
Soldrainant
Acidité neutre à très basique
Humidité normal à sec
Utilisationpot, pleine terre en climat doux
Plantationprintemps
Multiplicationsemis
Palmier dattier, Phoenix dactylifera

Pheonix dactylifera, le palmier dattier est un grand palmier fruitier subtropical appartenant à la famille des Arécacées. C’est sans doute l’espèce la plus cultivée et depuis des millénaires, au point que l’on ne connaît pas son origine géographique exacte, qui est soit l’Afrique du Nord, soit le Moyen-Orient. Outre son exploitation en tant que fruitiers, le dattier est une espèce importante dans les zones semi-désertiques, en agroforesterie, ainsi que pour revégétaliser certains sols dégradés. Relativement rustique en France, dans les climats méditerranéen ou océanique il peut être aussi cultivé en pleine terre comme plante ornementale.

Description du palmier dattier

Phoenix dactylifera est un palmier pouvant développer un stipe haut de 15 à 30 m et épais jusqu’à 50 cm, portant une couronne avec de multiples feuilles arquées, pennées et glabres, longues de 3 à 5 m. Ces palmes montrent des pétioles et un rachis très épineux. Les pennes sont fortement carénés, raides et piquants. Une fois haut et aérien, le palmier dattier est très beau, mais dans sa jeunesse, il est encombrant et piquant, d’autant plus qu’il produit souvent de nombreux rejets, et forme finalement une sorte de petit bosquet cespiteux si on laisse les drageons se développer.

Phoenix est dioïque, donc sexué. Les inflorescences mâles sont petites (12 à 30 cm). Les inflorescences femelles sont longues de 90 à 120 cm, et une fois fécondées, produisent des grappes denses de dattes. Elles émergent d’entre les palmes et pendent sous la couronne.

Le fruit est la datte telle qu’on la connaît, existant en diverses variétés.

Comment cultiver le palmier dattier ?

Phoenix dactylifera est tolérant sur le sol et son ph, du moment que celui-ci soit assez drainant. C’est une plante xérophyte, et sensible à l’humidité hivernale qui peut le faire pourrir. Cependant même s’il est résistant à la sécheresse, des apports d’eau réguliers en été ou une humidité souterraine permet un développement plus satisfaisant. Il aime la chaleur et a besoin d’une exposition ensoleillée.

Le dattier est lent à se développer dans ses premières années, il met 4 à 5 ans pour commencer à élever son stipe, mais ensuite, il grandit plus rapidement.

Il peut être conduit en tige unique en enlevant systématiquement les rejets de souche.

Il peut être maintenu en pot profond, mais à tendance alors à rester nain.

Rusticité. Le dattier montre une rusticité certaine une fois adulte, ses palmes peuvent être endommagées à partir de -4 °C, mais le palmier supporte assez bien -7 °C, certains individus ont déjà survécu a des -14 °C. Il ne devient cependant réellement rustique qu’à partir du moment où il produit un stipe. Donc dans ses 4 ou 5 premières années, il devra être protégé du gel, feuilles liées et emmitouflées, souche entourée d’un paillage épais qu’on enlèvera au printemps.

Utilisation du palmier dattier

Les usages de Phoenix dactylifera sont très nombreux, ce qui explique qu’il soit si largement cultivé depuis des millénaires :

La production de dattes et autres types d’exploitations

Les fruits comestibles du palmier dattier sont les dattes. Ces dattes bien sûr sont un aliment très important, nourrissant : elles sont riches en vitamines B, en sucre et en potassium ; elles se mangent fraîches, mais sont fragiles et peu transportables. Les dattes fraîches peuvent être congelées, puis séchées après décongélation, ce qui permet d’en profiter toute l’année.

Les dattes sont le plus souvent séchées, se transformant et se conservant mieux. Il existe une vingtaine de variétés de dattes.

Cependant, les dattes ne deviennent sucrées et mangeables seulement si le dattier bénéficie de beaucoup de chaleur et ensoleillement : cette datte alimentaire n’est produite qu’en Afrique du Nord et en au Moyen-Orient, puis (à moindre échelle), le dattier serait capables de faire des dattes mûres au Texas, en Arizona et en Californie ainsi qu’en Asie.

  • Les noyaux ou graines broyés servent parfois de farine animale.

  • là où le climat ne permet pas une bonne production de fruits, le dattier est parfois exploité pour sa sève, qui peut être bue fraîche ou fermentée, quelques fois distillée.

  • en agroforesterie, le dattier est utilisé pour ombrager des zones de culture.

  • les feuilles du dattier font un chaume de qualité. Leurs fibres ainsi que celles de l’écorce permettent de fabriquer des cordes, de la vannerie, des nattes, mais parfois aussi un matériau d’isolation ignifuge.

  • la couche extérieure stipe est solide, utilisable pour la construction.

  • enfin, bien que sévèrement piquant, Phoenix dactylifera est une plante ornementale pour l’intérieur (grand hall) ou pour l’extérieur dans les zones climatiques douces, notamment le long des routes sur la Côte d’Azur, par exemple.

Écologie : Une espèce importante pour revégétaliser les zones de salinisations

Phoenix dactylifera supporte parfaitement les embruns du bord de mer ainsi que les sols salés, ce qui permet d’utiliser ce palmier sur la côte, mais aussi de revégétaliser des zones salines.

La salinisation est due à diverses exploitations humaines et au réchauffement climatique : la surexploitation ou la dérivation de ressources en eau douce, les incendies de forêt ou le défrichement, l'irrigation excessive. La surabondance de ses minéraux est toxique pour beaucoup de plantes et conduit à une sévère désertification. Phoenix dactylifera est l’une des espèces encore cultivables sur ce type de milieu dégradé.

Comment multiplier le palmier dattier ?

Séparation des drageons

Le bouturage/ division des drageons (tiges basales) est possible chez le palmier dattier, ce qui permet de faire une multiplication végétative et donc de propager un clone précis .

Ces drageons sont sectionnés au plus bas, puis leur base sera enfoncée un peu dans un sol très graveleux et légèrement humide. Si la tige n’est pas déjà racinée, il faudra sacrifier une partie des palmes pour limiter l’évapotranspiration.

Ce bouturage aura lieu en début de saison chaude, le palmier dattier aura ainsi toute la belle saison pour s’enraciner avant sa période de repos.

Semis des graines

Les noyaux de dattes, germent facilement en 2 à 3 mois au chaud et à l’humidité. Les noyaux de datte sont trempés durant 24 heures puis semés, soit dans un pot profond, soit directement en pleine terre, quand le climat le permet, quitte à protéger d’une cloche les plantules en hiver.

Phoenix dactylifera, touché par le charançon rouge et le papillon Archon

Le palmier dattier est l’une des espèces les plus sensibles au Charançon rouge des palmiers (Rhynchophorus ferrugineus). Il meurt subitement, l’infestation est généralement vue trop tard, lorsque la couronne devient dissymétrique (typiquement plus de feuilles d’un côté que de l’autre) ? Sur une plante ayant des rejets, le charançon rouge s’attaque particulièrement au cœur tendre des rejets en croissance, dès qu’il y a un doute, il faut les couper et les brûler.

Le charançon rouge a besoin d’une plaie ou de tissus tendres pour pondre. Malheureusement, des plaies occasionnées par le papillon archon favorisent la ponte du charançon rouge.

Prévention : éviter les plaies (taille, entretien, curetage) pendant la période du vol du charançon. Mettre du mastic cicatriciel sur les plaies. Enlever les rejets, plus tendres.

Soins : faire appelle à une entreprise spécialisée.

Le charançon rouge est présent en France sur la côte méditerranéenne, en Corse, mais aussi au sud de la Bretagne.

Le palmier dattier peut également être attaqué par le papillon archon (Paysandisia archon)

Un palmier infecté souffre d’un dépérissement des palmes centrales. De près , on peut observer de la sciure et des perforations (galeries) dans le stipe ou dans les palmes.

Soins : La lutte peut être chimique (traitement), mécanique (abattage , curetage) ou biologique (avec des nématodes).

Les papillons archons volent de juin à septembre, il faut les détruire quand on les voit. Ce sont de grands papillons de 11 cm ; leurs ailes supérieures sont beiges. Leurs ailes inférieures sont orange avec des macules noires et blanches.

Ce papillon palmivore est présent en France sur la cote méditerranéenne, sur la côte atlantique (Gironde), et dans les Pyrénées.

Le propriétaire d’un palmier a obligation de lutte contre ces 2 ravageurs, d’une part pour éviter leur multiplication et d’autre part parce qu’un grand palmier infecté peut s’écrouler et devient dangereux.

Espèces et variétés de Phoenix

14 espèces tropicales ou subtropicales

  • Phoenix canariensis, dattier des Canaries
  • Phoenix zeylanica, un petit dattier du Sri Lanka
  • Phoenix sylvatica, le palmier dattier argenté
  • Phoenix loureiroi, le palmier dattier de montagne
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Dattier du Mékong, Palmier dattier nain, Phoenix roebelenii Dattier du Mékong, Palmier dattier nain, Phoenix roebelenii

Phoenix roebelenii, le palmier dattier nain, ou dattier de Mékong est un palmier d'assez petite taille. Il appartient à la famille des Arécacées. Originaire d'Asie, Il est distribué sur les[...]

Palmier dattier de montagne, Phoenix loureiroi Palmier dattier de montagne, Phoenix loureiroi

Phoenix loureiroi est une espèce de palmier du même genre que le dattier, d'où son nom commun, le palmier dattier de montagne. Il appartient à la famille des Arécacées. Largement[...]

Palmier dattier de Ceylan, Phoenix pusilla Palmier dattier de Ceylan, Phoenix pusilla

Phoenix zeylanica, encore connu sous le nom de Phoenix pusilla est un petit palmier assez rare de la famille des Arécacées. Phoenix pusilla est une espèce endémique du Skri Lanka[...]

Palmier dattier des Canaries, palmier de Hyères, Phoenix canariensis Palmier dattier des Canaries, palmier de Hyères, Phoenix canariensis

Le palmier dattier des Canaries est un sujet au fort pouvoir ornemental qui donnera un aspect exotique dans tous les jardins où les hivers ne sont pas trop rigoureux. Très[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire