Papillon du palmier

Papillon du palmier, Paysandisia archon
Papillon du palmier, Paysandisia archon

Les dégâts en résumé

Responsable : La larve de Paysandisisa archon, un papillon
Dégâts apparents : Les palmes sont perforées, cassées, desséchées, les nouvelles pousses sont déformées. Parfois les palmes sont attaquées de manière asymétriques ; on observe alors des palmiers dont la moitié des palmes semblent grillées, alors que l'autre moitié se porte bien en apparence. Sciure, concons et perforation sur les stipes sont d'autres signes.
Période des dégâts : Mi-mai à septembre avec un pic en juillet
Plantes les plus sensibles : Pachysandisia archon s'attaque à plus de 20 espèces de palmiers. Les plus communes sous nos latitudes étant : Phœnix canariensis, Trachycarpus fortunei, Chamaerops humilis.
Conditions favorables : Beau temps, chaleur qui favorise la période de ponte
Papillon du palmier, Paysandisia archon » Proposer une photo

Les traitements

Traitement préventif

Pièges, insecticide spécifique, glu, destruction par le feu des palmiers morts. Ensachage et traitements des sujets sauvables mais atteints.

Traitement biologique

Beauveria bassiana en pulvérisation préventive. Nématode (Steinernema carpocapsae)

Traitement chimique

Imidaclopride, sous réserve d'autorisation

Conseils

Le papillon du palmier (Paysandisia archon) est un insecte de fort belle envergure (10 cm), faisant partie de la famille des Lépidoptères. Ce papillon est très coloré. Les ailes antérieures sont brun-vert striées de gris/brun. Les ailes postérieures orangées et pourvues de six tâches blanches. Les femelles sont plus imposantes que les mâles. Le vol nuptial à lieu de fin mai à septembre avec un pic en juillet. La femelle pond alors environ 150 œufs près de la couronne du palmier choisi. Les chenilles passent par 9 stades larvaires, elles pénètrent dans le stipe se nourrissent de fibres jusqu'à devenir adulte.

Le traitement préventif consiste un premier temps en une surveillance accrue des palmiers pour détecter au plus vite la présence de trous, de sciure ou de cocon sur le stipe ou à la base des couronnes. Si les palmiers voisins sont infectés, la pose de pièges ou de glu pourra sauver votre arbre. Les pièges à phéromones ne fonctionnent pas sur cette espèce.

Des pulvérisations d'insecticide biologique à partir de de Beauveria bassiana, un champignon qui s'attaque au système interne des larves, seront bénéfiques. En cas d'attaque avérée, il est possible de les coupler avec des pulvérisations de nématodes (Steinernema carpocapsae), des vers microscopiques qui s'attaquent eux aussi directement aux larves mais qui ne survivront pas à leurs hôtes, il sera donc nécessaire de pulvériser souvent.

Sur dérogation, les professionnels agrées pourront injecter de l'imidaclopride, un pesticide puissant interdit en France.

Lire aussi
Charançon rouge du palmier, Rhynchophorus ferrugineus Charançon rouge du palmier, Rhynchophorus ferrugineus

Le charançon rouge est un coléoptère originaire des îles indonésiennes et de l'Inde méridionale. Il détruit sur ses terres d'origine les plantations de cocotiers ; il est donc considéré comme...

Le papillon Le papillon

Le papillon avec ses ailes graciles et colorées est un insecte bien connu des jardiniers et des promeneurs. Tout d'abord chenille, il se transforme et se transforme encore pour finalement...

Savoir choisir son palmier Savoir choisir son palmier

Florian DUROUSSET de la pépinière bio jardins nous parle de la bonne manière de choisir un palmier Cela commence par définir l'emplacement final du palmier car au nord on ne placera peut-être pas...

2017/04 Concours "Papillon tu deviendras !" 2017/04 Concours "Papillon tu deviendras !"

Galerie des photos des participants à notre concours d'avril 2017 sur le thème "Papillon tu deviendras !" et résultats Résultats du concours bourru07 Enibas Pousse-brouette Commentaires du jury...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Al avenan (Paca)
    J'ai un Phoenix de bonne taille que j'essaie de protéger par pulvérisation de nématodes depuis trois ans environ, suite à la décision municipale, nous avons convenu de faire effectuer une injection à la base du tronc or, dès après cette injection (juin dernier) notre palmier a présenté - sans que ce soit dû à cette dernière, bien sur - des traces d'infection, je suis monté et ai photographié le départ des palmes, au centre du palmier pour autant que l'attaque soit nette - trois palmes bien agressées - notre palmier est toujours vert, à l'heure actuelle, et certaines nouvelles palmes sont en cours de croissance j'ai trouvé au pied de cet arbre, au fur et à mesure, plusieurs cocons bien fermés, avec, pour la plupart, une "bête" à l'intérieur j'ai incinéré le tout - une trentaine au total - y a t'il un traitement complémentaire à lui administrer pour lui redonner un "goût" à la vie, outre donc les pulvérisations de nématodes ou dois-je envisager l'abattage - coûteux - et peu satisfaisant en termes de lutte contre cette agression. J'ajouterai, pour finir, qu'un de mes voisins a installé voilà plusieurs mois un piège à charançons et que nous en avons récoltés quelques uns et qu'un autre de mes voisins a un palmier (washingtonia me semble t-il) déjà bien infecté (deux stipes sur trois jaunissants) merci de vos suggestions si j'ai un espoir de conserver cet arbre largement trentenaire .
    Répondre à Al avenan
    Le 06/11/2018 à 17:03