Mammilaire

Mammilaire, Mammillaria geminispina
Mammilaire, Mammillaria geminispina

Botanique

Nom latin  : Mammillaria geminispina
Synonyme  : Mammillaria geminispina var nobilis
Origine  : Mexique
Période de floraison : printemps
Couleur des fleurs  : rouge carmin
Type de plante : cactus globulaire
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 25 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, 4°C
Exposition  : ensoleillée
Type de sol : minéral et drainant
Acidité du sol  : neutre à basique
Humidité du sol  : normal à sec
Utilisation : rocaille, serre, véranda, plante d'intérieur
Plantation, rempotage : printemps, été
Méthode de multiplication : semis, prélèvement de rejet

Mammillaria geminispina est un magnifique cactus mamillaire, il appartient à la famille des Cactacées. Il est originaire du Mexique central, et croît sur les pentes abruptes formées de substrat calcaire, de marne ou de schiste, bien protégé des excès d’eau; il y prospère en coussin.

Ce mammilaire est assez peu courant en culture chez les amateurs, c’est une espèce qui n’est peut-être pas des plus aisées à maintenir, mais incroyablement graphique, avec ses longs aiguillons blanc pur qui rayonnent comme une aura autour de la plante.

Description de Mammillaria geminispina

Mammillaria geminspina est une cactée globulaire cespiteuse. Lors d’un achat, vous pouvez avoir une plante solitaire, un peu cylindrique, plus haute que large. Mais assez rapidement ce mamillaire produit des rejets vers la base de la tige, et avec le temps, un amas de tiges cylindriques courtes. Dans la nature, Mammillaria geminspina s’élargit avec de multiples tête en coussin de 60 cm de large, et même jusqu’à 2 m au Barranca de Metztitlan (Mexique).

Chaque tête mesure jusqu’à 8 cm de diamètre pour une hauteur de 18 cm en moyenne. Les aiguillons de ce cactus sont blancs: on entrevoit à peine son épiderme vert sombre derrière les soies et les aiguillons latéraux courts. Mais ce qui distingue le plus Mammillaria geminsipina sont ses aiguillons blanc pur, longs parfois de 8 cm, qui irradient de chaque mamelon: ce mamillaire semble rayonner.

Les fleurs sont petites, rouge carmin, et se développent assez sporadiquement à l’apex des tiges. Elles sont plutôt rares en culture.

Les besoins en culture de Mammillaria geminispina

Mammillaria geminispina demande un substrat très drainant: il est sensible à la présence prolongée de l’eau dans son substrat. On lui donne un mélange en grande partie minéral, comprenant, une partie de terre de jardin (même une terre argilo-limoneuse) mélangée avec du gravier et du sable grossier, ou des débris de calcaire. On évite le terreau.

Ce cactus mamillaire apprécie une culture en serre, véranda, ou même derrière une fenêtre très ensoleillée. Plus il profite du soleil, plus ses aiguillons sont beaux. Il supporte et aime la chaleur en été. Il peut aussi être sorti en plein soleil durant la belle saison, dès qu’il ne gèle plus.

Les arrosages: les apports d’eau sont réguliers d’avril à septembre, mais le sol doit sécher entre chaque arrosage. D’octobre à mars, il n’a besoin d’aucun arrosage. Il est maintenu entre 2 et 10 °C, dans une pièce aérée.

Rempotage et multiplication de Mammillaria geminspina

Un rempotage tous les 2 à 3 ans, d’avril à juillet, avec un substrat à base de terre de jardin, est préférable à des apports d’engrais qui fragilisent la plante par une croissance trop rapide. Elle peut toutefois supporter 1 ou 2 apports (NPK équilibré) par an.

Il faut être très délicat lors de la manipulation de cette plante, car les long aiguillons, peu piquants, cassent très facilement et la plante s’en trouve défigurée: il faut réussir à la saisir, le plus bas possible, près du collet, voire par la motte de terre ! C’est d’ailleurs le moment de prélever éventuellement un rejet afin de le bouturer. Séparé du plant mère le plus bas possible, il séchera une semaine avant d’être juste posé, verticalement, sur de la terre un peu humidifiée.

Espèces et variétés de Mammillaria

environ 150  espèces  dans ce genre

  • Mammillaria candida, le cactus boule de neige
  • Mammillaria crucigera, aux aiguillons courts
  • Mammillaria bombycina, très beau cactus à têtes multiples
  • Mammillaria carmenea,  aux  petites boules dorées
  • Mammillaria gracilis, une jolie espèce facile
  • Mammillaria polythele, un cactus  très facile à cultiver
  • Mammillaria theresae, un petit bijou de culture délicate
  • Mammillaria haageana, une boule solitaire
Nos fiches
Lire aussi
Les dangers du jardinage Les dangers du jardinage

Gare aux outils de jardinage que nous laissons souvent traîner ici ou là, lorsque l'on a des enfants. Savez-vous que ce type d'accident est parmi les plus courant en France. Bien évidemment , on...

Le jardinage urbain Le jardinage urbain

Marre de la grisaille de nos villes ! Qu’à cela ne tienne, pourquoi ne pas créer un jardin sur le balcon, la terrasse ou même sur le toit des immeubles. Les citadins ont besoin de ce retour à...

Le jardinage avec les enfants Le jardinage avec les enfants

Le contact des enfants à la nature est spontané et intuitif. Naturellement portés à aller à la découverte des petites bêtes, des plantes, de l’eau et de la terre, les enfants éprouveront un...

La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale ! La guérilla du jardinage : place à la rébellion végétale !

Des grenades, des bombes... Voilà un artillerie bien lourde qui pourrait causer quelques dégâts si elle n'était destinée à fleurir nos villes de manière secrète et révolutionnaire. Focus sur les «...

Vos commentairesAjouter un commentaire