A LA UNE »
Cyprès ou thuya ?

Cirse des ruisseaux pourpre

Cirse des ruisseaux pourpre, Cirsium rivulare 'Atropurpureum'

Botanique

N. scientifique Cirsium rivulare 'Atropurpureum'
Origine Europe, Asie
Floraison juin à août
Fleurs rouge à pourpre
Typeherbacée
Végétationvivace
Feuillage semi-persistant
Hauteurjusqu'à 1,20 m

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, jusqu'à -34 °C
Exposition ensoleillée
Soltolérant, aime les sols argileux
Acidité acide ou basique
Humidité normal
Utilisationmassif ensoleillé, zone humide, plante de berge
Plantationprintemps, été
Multiplicationsemis, division
Cirse des ruisseaux pourpre, Cirsium rivulare 'Atropurpureum'

Cirsium rivulare, le cirse des ruisseaux, est une plante vivace appartenant à la famille des Astéracées. Il est originaire d’Europe, présent en France dans tous les massifs montagnards où il croît dans les prairies humides. Bien qu’apparenté par son genre au chardon commun, le cirse des ruisseaux fait une excellente plante vivace, sage et très ornementale. Elle est commercialisée sous la forme Cirsium rivulare ‘Atropurpureum’, qui est améliorée.

Description du cirse des ruisseaux

Cirsium rivulare est une plante au feuillage bas et aux inflorescences hautes, il s’élève de 0,70 à 1,20 m et s’étoffe par ses tiges souterraines sur 60 cm de large. Ses rosettes basales rassemblent de longues feuilles, profondément divisées en lobes oblongs, dentés. Elles sont recouvertes de poils grisâtres. Elles ne sont pas épineuses, bien que leurs dents soient un peu raides au toucher.

De juin à août, les rosettes basses produisent quelques tiges florales, bien raides et très hautes, où culminent 3 à 5 capitules de fleurs sans bractée, dont le principal est le plus large. Chez la variété Cirsium rivulare 'Atropurpureum', ces capitules sont plus épais, larges de 3 cm. Ils rassemblent de multiples petites fleurs d’une couleur intense, rouge à pourpre. Ce type de fleurs est très attrayant pour les insectes butineurs.

Les fleurs fécondées se transforment en petit akène soyeux, qui permettent éventuellement à la plante de se ressemer.

Comment planter et cultiver le cirse des ruisseaux ?

Cirsium rivulare ‘Atropurpurem’ se développe sans difficulté dans une exposition ensoleillée et en sol frais à humide. Il accepte les sols lourds, argileux, limoneux, ou autres, dans la mesure où ils restent un minimum frais tout l’été. En revanche, ce n’est pas une plante de bassin, mais plutôt une plante de berge.

Il est introduit au jardin au printemps de préférence. Si vous estimez que votre terre n’est pas assez humide pour lui, vous pouvez lui aménager une sorte de petit bassin de 30-40 cm de profond, avec une bâche que vous comblez entièrement de terre et que vous arrosez s’il le faut durant l’été. Cela est une manière discrète de cultiver des plantes de milieu humide, là où ça ne l’est pas forcément.

Le cirse des ruisseaux n’est pas envahissant. Même ses graines se ressèment peu ou pas, car une bonne proportion est vide. Donc pour récolter quelques graines viables, il faut laisser évoluer plusieurs têtes défleuries.

En coupant les premières hampes florales du mois de juin juillet, la plante remonte en septembre.

Cirsuim rivulare ‘Atropurpureum’ bien installé apporte le graphisme de son port altier. Il est à la fois bien présent, mais non opaque. Il peut être associé aux spirales d’un Physostegia, à une chélone, ou encore contraster avec les fleurs orange du lychnis ‘Vésuvio’ ; il sera aussi remarquablement mis en valeur par des feuillages argentés.

Comment multiplier Cirsium rivulare ‘Atropurpureum’ ?

Par semis. Les graines sont déposées en surface sur une terre bien humidifiée. Elles germent en 3 mois à 20 ° C.

Par division au printemps ou en septembre. Cette division est d’ailleurs conseillée environ une fois tous les 3 ans pour rajeunir la plante.

Espèces et variétés de Cirsium

Environ 150 espèces en Europe et Asie

  • Cirsium vulgare, le chardon commun
  • Circium heterophyllum, une autre espèce cultivée comme ornementale
  • Circium arvense, le chardon des champs
  • Cirsium gilense, belle espèce aux fleurs crème
  • Cirsium wrigthii, le chardon des marais de Wright
  • Circium eriophorum, le cirse laineux
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Chardon des champs, Cirse des champs, Echausside, Picot, Cardron, Cherdu, Cirsium arvense Chardon des champs, Cirse des champs, Echausside, Picot, Cardron, Cherdu, Cirsium arvense

Le cirse des champs (Cirsium arvense) est une plante rhizomateuse vivace faisant partie de la famille des Asteraceae. D'origine eurasiatique, on le retrouve partout : dans les prairies, au bord...

Aéonium pourpre, Aeonium arboreum 'Atropurpureum' Aéonium pourpre, Aeonium arboreum 'Atropurpureum'

L'aéonium pourpre, Aeonium arboreum 'Atropurpureum' est une plante succulente appartenant à la famille des Crassulacées. L'aéonium en arbre, en forme verte botanique, est présente sur le littoral...

Chardon africain pourpre, Verkheya pourpre, Berkheya purpurea Chardon africain pourpre, Verkheya pourpre, Berkheya purpurea

Berkheya purpurea, le berkheya pourpre, ou chardon africain (ou sud-africain) pourpre, est une plante vivace appartenant à la famille des Astéracées. Le genre Berkheya regroupe environ 70 espèces...

Gingembre orchidée pourpre, Roscoea pourpre, Roscoea purpurea Gingembre orchidée pourpre, Roscoea pourpre, Roscoea purpurea

Roscoea purpurea l'orchidée gingembre pourpre est une plante vivace rhizomateuse appartenant à la famille des Zingibéracées, et donc apparentées aux gingembres. Le roscoea pourpre est originaire de...

Vos commentairesAjouter un commentaire