Immortelle pagophilum

L'immortelle pagophilum est une plante de haute altitude, ce qui la rend rustique et sa culture peut être envisagée avec quelques aménagements simples dans une rocaille.

Helichrysum pagophilum, immortelle pagophilum

Botanique

N. scientifique Helichrysum pagophilum
Synonyme écrit parfois par erreur Helichrysum pagophyllum
Origine Afrique du Sud
Floraison juillet, août
Fleurs fleurs jaunes, bractées blanches
Typeplante vivace alpine, plante de rocaille
Végétationsous-arbrisseau
Feuillage persistant
Hauteur10 cm

Planter et cultiver

Rusticité rustique jusqu'à -13 °C minimum
Exposition plein soleil
Solcrevasse, sol caillouteux ou poreux, très drainant
Acidité aux environs de neutre
Humidité humidité modérée dans un sol drainant
Utilisationrocaille, serre alpine
Plantationprintemps
Multiplicationsemis, boutures
Helichrysum pagophilum, immortelle pagophilum

Helichrysum pagophilum parfois mal orthographié en Helichrysum pagophyllum, est l’immortelle pagophilum, une plante alpine en coussinet d’une grande beauté appartenant à la famille des Astéracées. L’immortelle pagophilum est originaire d’Afrique du Sud, plus précisément des hautes montagnes du Drakensberg, dans le KwaZulu-Natal et au Lesotho. Helichrysum pagophilum croît à l’étage alpin, entre 2 745 et 3 500 m d’altitude, le plus souvent plaqué sur des parois rocheuses, en coussinets larges jusqu’à un mètre tandis que sa tige lignifiée s’enfonce en profondeur dans une fissure. Cette origine de haute altitude la rend rustique et sa culture peut être envisagée avec quelques aménagements simples, tels que le conçoivent les amateurs passionnés de rocaille.

Description d’Helichrysum pagophilum

Helichrysum pagophilum produit un coussin très plat et particulièrement prostré, haut de 10 cm maximum et pouvant s’étendre très largement jusqu’à 1 m de diamètre. Il produit une quantité de tiges courtes et ramifiées, serrées les unes contre les autres, formant un dôme lorsqu’il est jeune, puis à la longue un tapis ras densément feuillé. Toutes ces tiges feuillées cachent des branches noueuses et rampantes, susceptibles de s’enraciner. Elles proviennent d’une unique tige épaisse et lignifiée qui s’enfonce solidement en profondeur dans le sol ou une crevasse : les racines de l’immortelle pagophila y sont protégées du gel comme de la chaleur excessive et y trouvent une relative humidité.

Les feuilles, étroitement imbriquées et aux entre-nœuds courts semblent disposées en rosette ; elles sont rondes à ovales, larges de 4 à 6 mm, gris-bleuté, et couvertes de poils soyeux ; ces feuilles laineuses sont pourvues d’une partie basale membraneuse et glabre sur le dessus.

La floraison se situe en été, vers juillet/aout dans l’hémisphère nord et de novembre à janvier dans l’hémisphère sud. Les fleurs sont jaunes, petites et nombreuses, mais rassemblées dans un capitule solitaire et apical, qui ne s’élève guère au-dessus du feuillage. Ces inflorescences sont attractives par leurs multiples bractées blanches et nacrées, typiques des immortelles : elles semblent confortablement nichées au creux du tapis de feuilles.

Les graines sont de petits akènes à aigrette.

Comment cultiver l’Helichrysum pagophilum ?

L’immortelle pagophilum est un petit bijou qui fait la convoitise des amateurs de plantes alpines. Elle fait d’ailleurs l’objet de concours lors de Rock Garden Show en Angleterre et en Écosse.

Elle n’est cependant pas incultivable, il faut juste connaître ses besoins :

  • un sol très drainant, poreux et pauvre 
  • une atmosphère aérée qui permet de sécher rapidement ses feuilles laineuses
  • le plein soleil
  • pas d’excès de chaleur, surtout au niveau des racines (donc pas de pot trop petit)
  • un toit transparent en hiver pour lui éviter les précipitations

Helichrysum pagophylum est rustique, mais supporte mal l’humidité en continu sur son feuillage. Elle sera donc installée dans du gravier poreux, du style pouzzolane comme le fait le Jardin botanique du Lautaret, ou dans une fissure entre 2 roches avec peu de substrat.

Les arrosages seront réguliers toute la belle saison de manière à ce que ses racines restent au frais, mais que l’eau s’écoule facilement.

L’immortelle pagophyllum peut être maintenue en serre alpine ou tout simplement dehors, en rocaille, auge ou pot profond, mais protégé des précipitations hivernales par un petit toit amovible, en plexiglas par exemple.

En culture, elle aurait tendance, à attendre plusieurs années avant de montrer ses premières fleurs, sans doute le temps de s’adapter.

Comment multiplier Helichrysum pagophilum ?

Les graines germent sur du gravier humide à la lumière.

En été, les boutures sont plantées dans un gravier un peu humide et maintenues à l’étouffée jusqu’à la reprise.

Espèces et variétés de Helichrysum

500 espèces d’annuelles, vivaces ou arbustives

  • Helichrysum petiolare, au feuillage velouté
  • Helichrysum stoechas, l’immortelle des dunes
  • Helichrysum argyrophyllum, arbuste aux fleurs jaunes
  • Helichrysum bracteatum, l’immortelle à bractées, reclassées dans le genre
  • Helichrysum milfordia, une autre superbe plante alpine
Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Immortelle d'Italie, Plante-curry, Helichrysum italicum Immortelle d'Italie, Plante-curry, Helichrysum italicum

Helichrysum italicum, la plante-curry, est un arbrisseau persistant d'origine méditerranéenne de la famille des Astéracées. Il est distribué sur les falaises et les collines arides dans le sud de...

Immortelle à bractées, Xerochrysum bracteatum Immortelle à bractées, Xerochrysum bracteatum

Xerochrysum bracteatum, l'immortelle à bractées est une plante de la famille des Astéracées. Originaire d'Australie, l'immortelle à bractées dans sa forme botanique, est une plante vivace aux...

Didier Danet, Le Jardin Jour & nuit pour Ma Maison, Mon Jardin Didier Danet, Le Jardin Jour & nuit pour Ma Maison, Mon Jardin

Dans le cadre de Jardins jardin 2014 aux Tuileries, Didier DANET a proposé pour Ma Maison, Mon Jardin, une vision conceptuelle d'un jardin de jour et de nuit. Le parcours[...]

Jardinières aux feuillages persistants Jardinières aux feuillages persistants

Une jardinière, un bac décoratif tout l'hiver, c'est maintenant, en septembre / octobre, que cela se plante. Les pensées, les cornuta, le cyclamen C anto® et les primevères sont excellents pour[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire