Sophora du Japon, Arbre des pagodes

Sophora du Japon 'Pendulum Dot' à la forme originale

Botanique

Nom latin  : Sophora japonica
Synonyme  : Styphnolobium japonicum
Origine  : est de l'Asie
Période de floraison : août
Couleur des fleurs  : blanc crème
Type de plante : vivace
Type de végétation : plante arbustive
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 15 à 30 m

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique, jusqu'à -29 °C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : drainant
Acidité du sol  : acide à neutre
Humidité du sol  : sol normal
Utilisation : en massif ou en isolé, plante médicinale en Chine
Plantation, rempotage : printemps, été
Méthode de multiplication : semis, greffes

Sophora japonica, aujourd’hui renommé en Styphnolobium japonicum, dit le sophora du Japon ou arbre des pagodes, est un arbre caduc de taille moyenne appartenant à la famille des Fabacées. Il est originaire de l’est de l’Asie, présent dans les zones ouvertes de moyenne altitude, en Corée, Chine, au Japon et au Pakistan. Le sophora du Japon est un arbre ornemental que l’on utilise souvent en isolé au milieu de la pelouse, mais aussi dans les alignements citadins, car il est peu sensible à la pollution.

Description du sophora du Japon

Sophora japonica forme un tronc généralement court portant un houppier arrondi souvent aussi large que haut. Ses branches principales sont dressées, tandis que ses jeunes rameaux sont plus horizontaux. L’écorce brune présente un grand nombre de lenticelles.

Les feuilles sont alternes composées et pennées, longues de 15 à 30 cm, comportant 7 à17 folioles vert frais, souvent lustrées. Son ombre est légère.

Les inflorescences apparaissent entre 4 et 20 après le semis. Ce sont des fleurs de pois, jaune pâle à blanc crème, regroupées en grappes qui s’épanouissent vers septembre. Nectarifères, elles sont fécondées par les insectes, puis se transforment en gousses épaisses resserrées entre chaque graine.

Comme toutes les Fabacées, Sophora japonica produit des nodules symbiotiques au niveau de ses racines qui lui permettent de vivre en sol pauvre, en utilisant l’azote présent dans l’air.

Quelques variétés :

Sophora japonica 'Pubescens', au feuillage velu.

Sophora japonica 'Variegata' montre un feuillage panaché de jaune.

Sophora japonica 'Dot' est un arbre nain semi-pleureur.

Sophora japonica 'Princeton Uprigth' ou 'Fastigiata' est une forme plus étroite.

Sophora japonica 'Regent' est le cultivar certainement le plus cultivé, sa silhouette est bien ronde, de hauteur moyenne de 15 m, son feuillage est brillant, sa croissance plus rapide et il fleurit rapidement après le semis.

Sophora japonica 'Pendula' est un arbre pleureur de toute beauté, mais malheureusement lent à croître. Ses rameaux de l’année forment une longue chevelure verticale, tandis que les parties distales meurent chaque hiver. Le bourgeonnement printanier systématique des bourgeons axillaires impose alors une autre direction aux branches, ce qui fait apparaître à la longue une remarquable contorsion des branches qui s’épaississent. Ainsi le sophora pleureur, avec l’âge, est à la fois tortueux et pleureur.

Comment cultiver le sophora du Japon ?

Sophora japonica est un arbre tolérant sur la nature du sol, mais il demande une exposition ensoleillée au moins la moitié de la journée et croît mieux dans un sol frais à humide, drainant et plutôt fertile.

Pour cette espèce, il est préférable de planter de jeunes sujets qui reprennent bien plus facilement que les sujets déjà grands. Ce qui explique pourquoi les sophoras pleureurs greffés en haute tige mettent plusieurs années à reprendre.

Sophora japonica est planté au printemps ou en automne sans perturber la motte de racines. Il est arrosé durant les premiers étés jusqu’à ce qu’on observe des signes évidents de reprise. Une fois bien enraciné il devient résistant à la sécheresse.

Ses rameaux de faible diamètre auront toujours une tendance à être détruit par le froid de l’hiver, mais c’est sans conséquence.

Comment multiplier le sophora du Japon ?

Les boutures à talons sont possibles (mais avec un faible taux de reprise) en juillet/aout.

Les marcottes sont possibles.

Les graines sont trempées 24 h dans une eau chaude, mais non bouillante puis semées au printemps à chaud.

Espèces et variétés de Sophora

  • Sophora angustifoliola, sans doute la même espèce, mais avec des feuilles plus étroites
  • Sophora prostata, un bonsaï naturel
  • Sophora microphylla, sophora aux petites feuilles rondes et vernissées
  • Sophora tetraptera, sophora à quatre ailes
Lire aussi
La dévitalisation d'une souche d'arbre La dévitalisation d'une souche d'arbre

Il est parfois difficile de se débarrasser d'une souche d'arbre. La nature reprenant bien vite ses droits, vous verrez apparaître de nombreuses pousses dès le printemps, réduisant votre travail à...

Interview de Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen Interview de Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen

Patrick Dujardin, président de l'Arbre en pot Rouen répond à nos questions. Pouvez-vous présenter votre association "Arbre en pot Rouen" et ses objectifs ? L'Arbre en Pot existe depuis 8 ans et...

Les Camélias du Japon de mon jardin Les Camélias du Japon de mon jardin

Cathie qui habite en région parisienne est passionnée de Camélia, on en veut pour preuve son site dédié. Voici quelques variétés de son jardin. Maintenant, voici les japonica. Le choix est très...

L'arbre remarquable L'arbre remarquable

Certains arbres attirent le regard pour différentes raisons, découvrons-en quelques uns mais soumettez-nous aussi vos plus belles rencontres. L'arbre remarquable est un arbre qui par son histoire,...

Vos commentairesAjouter un commentaire