Vernone

Vernone, Vernonia crinita
Vernone, Vernonia crinita

Botanique

Nom latin  : Vernonia crinita
Origine  : Amérique du Nord
Période de floraison : septembre, octobre
Couleur des fleurs  : pourpre
Type de plante : plante vivace
Type de végétation : herbacées
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 1 m à 1 m 70

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique jusqu’à -20°C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : tolérant
Acidité du sol  : indifférent
Humidité du sol  : sec à humide
Utilisation : fond de massif, massif de Graminées
Plantation, rempotage : automne, printemps
Méthode de multiplication : divisions, semis, boutures

La vernone, Vernonia crinita, est une plante vivace proche des asters, faisant donc partie de la famille des Astéracées. Le genre contient un millier de plantes originaires surtout des zones tropicales, mais quelques espèces nord-américaines sont de formidables vivaces solides et rustiques.

Vernonia crinita croit dans les prairies d’Amérique du nord, supportant hivers rigoureux et étés brulants, où elle atteint parfois une hauteur de 3 m. Elle est encore rarement cultivée en Europe, mais elle devient à la mode avec les jardins informels. Idéale pour donner une touche verticale, elle trouve sa place au fond des parterres, ou dans les jardins de graminées, assez haute pour rivaliser avec les Miscanthus.

Description de Vernonia crinita

Si la vernone devient très grande dans son milieu naturel, en culture au jardin, elle se limite à une hauteur de 1m 70 au plus. Cette plante est composée d’une souche d’où émergent au printemps de fines tiges très raides et bien verticales. Les feuilles sont fines et longues, d’un beau vert frais.

A partir du mois d’aout elles montrent chacune un large corymbe apical formé de nombreuses fleurs composées, violettes et un peu chiffonnées. Il vaut mieux acheter un plant en cour de floraison, ou une variété précise, pour s’assurer que la couleur est bien à votre gout, car elle est variable, plus ou moins profonde. La floraison est durable et attire un grand nombre de papillons.

Culture de la vernone

Vernonia crinita est de développement assez lent mais de culture facile. Très tolérant sur le type de sol, elle supporte tout : les sols assez secs comme les sols frais à humide. Elle pousse plus rapidement et plus haute dans un sol frais et riche.

Elle demande en revanche une exposition relativement ensoleillée. Vernonia crinita est capable de résister à des températures de - 20 °C ainsi qu’au soleil brulant en été. On l’installe de préférence en automne ou au printemps.

La souche croit assez lentement et reste bien compact, demandant quelques années pour s’élargir sur 60 cm. Elle met généralement 2 ans pour s’installer. Les hautes tiges sont suffisamment raides pour n’avoir aucun besoin de tuteurage.

Comment multiplier la vernone ?

Semis

Les graines sont semées en terre fine et riche. Le pot de semis est arrosé et conservé à environ 4 ° C pendant 12 semaines (au réfrigérateur, dans un sac congélation) puis la température doit remonter doucement à 20 °C pour obtenir une germination. Sinon elles peuvent être mises en terre sous châssis froid à l’automne, et subir ainsi l’hiver. Elles germeront au printemps, quand la température se réchauffera. On obtient des fleurs de couleur variable.

Division de grosses plantes

La division se fait à l’aide d’un coup de bèche bien vertical, au printemps ou en automne après la floraison. La plante est repiquée aussitôt. Cependant dans les jardins secs, la plante est lente à s’étoffer.

Bouturage

Les boutures sont prélevées au début d’été : des tiges en cours de croissance avec leur base. Elles sont un peu lentes à s’enraciner.

Espèces et variétés de Vernonia

1000 espèces dans ce genre :
Vernonia lindheimeri, au feuillage feutré de blanc
Vernonia noveboracensis, est plus résistant à la sécheresse
Vernonia calvoana et Vernonia amygdalina sont des légumes verts en Afrique
Vernonia crinita ‘Mammouth’, aux corymbes plus larges, de 1,70 m de hauteur
Vernonia crinita ‘Alba’ aux fleurs blanches

Lire aussi
Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Débuter un potager Débuter un potager

Des légumes fraîchement cueillis et regorgeant de saveur qui n’en a pas rêvé ? Sautez le pas en créant votre potager : plaisir des sens garanti ! Le choix de l’emplacement Plusieurs...

Vos commentairesAjouter un commentaire