Le bouturage

Le bouturage consiste à multiplier vos plantes en replantant dans certaines conditions un fragment de celles-ci.

Le bouturage
Le bouturage

Le fragment a prélever varie en fonction des espèces, de même pour la période de prélèvement.

D'une manière générale, prélevez une belle pousse sans fleurs si possible, d'une dizaine de centimètres tout en veillant à la couper en biseau sous un noeud. C'est un général autour du noeuds que se formeront les radicelles.

Supprimez les feuilles à l'exception de 2 - 3 feuilles à l'extrémité. Pour les grandes feuilles, coupez-les en deux pour limiter l'évaporation comme par exemple pour les feuilles de rhododendron.

Placez votre bouture dans un pot ou une caisse remplie de terreau pour semis qui facilitera sa reprise. Veillez a lui apporter suffisamment d'humidité en la plaçant sous un plastique pour éviter qu'elle ne se fane. Vous pouvez utilisez un fond de bouteille ou un couvercle de boite a croissant par exemple. Dans tous les cas veillez à ce que le couvercle ou le plastique ne soit pas en contact avec les feuilles. Le couvercle doit être transparent pour laisser passer la lumière et laisser un trou pour une légère aération.

Le bouturage

Pour de nombreuses plantes de la maison, vous pourrez les bouturer dans l'eau, c'est le cas du laurier rose, du papyrus, des ficus, ...

Soyez patient votre bouture peut mettre de un mois à deux mois en général mais par exemple, pour le rhododendron ( encore lui me direz-vous ! ) il peut mettre 24 semaines pour émettre des racines.

Réalisez de nombreuses boutures pour une même plante pour améliorer vos chances de réussite et si d'aventure toutes reprenaient, offrez-les à vos amis, ils seront certainement ravis d'accueillir vos créations !

Pour faciliter l'enracinement de certaines espèces à bois dur difficiles à bouturer comme le magnolia, le camélia, vous pourrez ajouter de l'hormone de bouturage à la base de votre pousse sur environ 2 cm. Tapotez la tige pour enlever l'excès de poudre.

A retenir, pour réussir son bouturage

  • Utilisez des outils coupants propres ( nettoyés ) et tranchant net
  • Pas de prélèvement pendant la floraison
  • Rameau de 10-15 cm
  • Laissez 2-3 feuilles que vous coupez un deux si elles sont grandes
  • Coupez sous un oeil
  • Mélange à semis léger et humide ( très peu d'arrosage )
  • Humidité proche de 100%
  • Chaleur supérieure à 15°C
  • Mettre de l'hormone de bouturage

A bouturer, au printemps

Pratiquez le bouturage herbacé sur les nouvelles pousses encore souples et verte :

La liste est longue, alors voici les plantes les plus courantes :

Antémis, aster, géraniums, fuchsias, dahlias, capucine, clématite, glycine...

La période s'y prête relativement bien avant les fortes chaleurs de l'été et au démarrage de la végétation.

A bouturer au mois d'août

La période est favorable aux arbustes au feuillage persistant. Prélevez des pousses qui commence à durcir. Elles sont aoûtées et c'est à ce moment que la bouture sera la plus facile à faire.

Citons le camélia, rhododendron, cyprès, buddleia, cognassier, troène, forsythia, lavatère, fuchsia, géraniums, laurier-rose, chèvrefeuille, lantana, lilas, ceanothe, spirée, weigelia, hibiscus, ...

Un truc pour les boutures en eau

Placez un morceau de charbon de bois pour garder l'eau claire dans votre pot dans lequel vous avez placé vos boutures.

Lire aussi
Le bouturage Le bouturage

Caroline LEGRAND et Bernard BUREAU des pépinières HORTIFLOR nous explique pourquoi et comment multiplier par bouturage ?

L'hormone de bouturage L'hormone de bouturage

Dans les livres spécialisés ainsi que sur les sites dédiés au jardinage, il est souvent mentionné que l'hormone de bouturage doit être utilisée lors de la multiplication d'une la plante.[...]

Le bouturage de racines Le bouturage de racines

Méthode très simple se pratiquant en hiver, le bouturage de racines est pourtant méconnu. Voyons comment procéder.

Les étapes de réalisation d'un bouturage réussi Les étapes de réalisation d'un bouturage réussi

Gilles COLINET de la pépinière Jean HUCHET nous parle des techniques de bouturage

Vos commentairesAjouter un commentaire