Palmier à jupon, Palmier de Californie

Palmier à jupon, Palmier de Californie, Washingtonia filifera

Botanique

N. scientifique Washingtonia filifera
Origine Mexique, Californie, Arizona
Espèces proches Washingtonia robusta
Floraison été
Fleurs crème, blanc
Typepalmier
Végétationvivace
Feuillage persistant
Hauteurjusqu’à 20 m

Planter et cultiver

Rusticité rustique, -12°C
Exposition ensoleillée
Solriche et humifère, drainant
Acidité acide à très alcalin
Humidité normal à frais
Utilisationconteneur, véranda, extérieur sous climat doux
Plantationprintemps
Multiplicationsemis
Palmier à jupon, Palmier de Californie, Washingtonia filifera

Washingtonia filifera, le palmier à jupon ou palmier de Californie, appartient à la famille des Arécacées. Originaire des canions et zones arides du Mexique, Californie du sud et Arizona, le palmier de Californie est si cultivé comme plante ornementale, que son origine géographique précise est parfois controversée.

De croissance rapide pour un palmier et de semis facile, il est parfois considéré comme invasif. C’est cependant un très beau palmier à la silhouette élancée, résistant au froid et à la sécheresse.

L’espèce Washingtonia filifera est très proche de l’espèce Washingtonia robusta, et les hybrides entre les deux espèces sont courants.

Description du palmier de Californie

Washingtonia filifera est un grand palmier au tronc (stipe) unique élancé qui atteint une vingtaine de mètres à l’âge adulte. Sa couronne de feuilles, large de 4 à 5 mètres, porte de 8 à 25 palmes. Les feuilles sont tenue par un pétiole très épineux. Plissés en éventail, les limbes sont parsemés de fibres blanches qui s’effilochent, très visibles sur les jeunes sujets. Le stipe garde naturellement les vieilles feuilles qui se dessèchent autour du tronc, formant le jupon. Le jupon peut descendre presque jusqu’à terre, mais souvent les plus ancienne feuilles tombent en laissant un tronc annelé gris et lisse, un peu renflé à la base. Le palmier de Californie fleurit au bout de vingt ans, il est monoïque et fleurit sur de longues tiges florales émergeant du milieu de la couronne. Les fleurs jaune pâle produisent des fruits sombres, autrefois utilisés pour produire une farine.

Culture du palmier à jupon

Washingtonia filifera se cultive facilement dans un sol drainant, riche et humifère. Il supporte les sols argileux s’ils sont suffisamment drainants. Bien que très résistant à la sécheresse, les apports en eaux réguliers, surtout en été, lui assure une croissance rapide. Il demande une exposition ensoleillée, soit à l’extérieur, soit en véranda ou en hall très lumineux.

Pour une acclimatation en pleine terre, le palmier de Californie est installé au printemps, lorsqu’il a déjà développé un début de stipe. Il peut craindre les climats trop humides. Si l’on veut dénuder le stipe, le jupon est taillé au ras des pétioles.

Rusticité de Washingtonia filifera

Le palmier à jupon est connu pour résister à des températures descendant jusqu’à -12°C et se cultive donc facilement sans protection en climat océanique, comme en Bretagne ou à Nantes. Il craint sans doute davantage de longues périodes sans dégel que les baisses ponctuelles de température. A partir de -6°C, son feuillage peut-être endommagé, et jusqu’à -12°C, s'il perd entièrement sa couronne de feuille, la lance ne gèle pas : sa mise en végétation précoce au printemps lui permet de développer une nouvelle couronne d’une douzaine de palmes en une saison. Comme pour de nombreux palmiers, un sujet avec un début de stipe résiste mieux au froid.

Multiplication du palmier à jupon

Washingtonia filifera ne se reproduit que par semis. C’est l’un des palmiers qui germe le plus rapidement ; il est de croissance rapide, bien qu’un peu plus lent que Washingtonia robusta. Les graines du palmier, bien nettoyées de la chair du fruit sont placées dans un pot très profond pour accueillir les longues racines. Les semis sont gardées humides et maintenus entre 25 et 30°C. La germination se produit dans les 5 à 15 jours. En 6 mois, la plantule arbore plusieurs feuilles entières non typiques, les jeunes plants de 12 à 15 mois produisent leur première feuille découpée.

Le stade plantule, et même jeune plante, permet difficilement de différencier l’espèce Washingtonia robusta de Washingtonia filifera. Plus tard, Washingtonia robusta montre une coloration rouge sur les pétioles, absente chez l’espèce filifera.

Espèces et variétés de Washingtonia

Le genre comprend 2 espèces
Washingtonia robusta, un peu moins résistant au froid
Washingtonia filibusta, un hybride entre Washingtonia robusta et Washingtonia  filifera

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
Palmier du Mexique, Washingtonia robusta Palmier du Mexique, Washingtonia robusta

Washingtonia robusta, le palmier mexicain, est un palmier appartenant à la famille des Arécacées. Il est originaire de Californie et du Mexique, mais est très largement cultivé partout où il[...]

Palmier chanvre, Palmier de Chine, Palmier moulin, Trachycarpus fortunei Palmier chanvre, Palmier de Chine, Palmier moulin, Trachycarpus fortunei

Palmier de Chanvre ou palmier de Chine, Trachycarpus fortunei est l'une des espèces de palmier les plus rustiques que l'on peut acclimater même sur la moitié nord de la France.[...]

Palmier de Formose, Palmier de Taiwan, Palmier à sucre nain, Arenga engleri Palmier de Formose, Palmier de Taiwan, Palmier à sucre nain, Arenga engleri

Arenga engleri, le palmier de Formose est un palmier de petite taille, appelé parfois palmier à sucre nain, en référence à Arenga pinnata, producteur de sucre roux. Il appartient à[...]

Palmier trièdre, Palmier triangle, Dypsis decaryi Palmier trièdre, Palmier triangle, Dypsis decaryi

Dypsis decaryi, le palmier trièdre ou palmier triangle est un palmier originaire de Madagascar, où il croît sur les pentes rocheuses et ensoleillées. Il appartient à la famille des Arécacées....

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Lanry.eyinga@yahoo.fr (Cameroun)
    Merci cela est bien pour moi et pour la nature, et la vie personnel je suis débutant dans le domaine et je veux m'exercer en jardin pour ma carrière proff
    Répondre à Lanry.eyinga@yahoo.fr
    Le 02/09/2014 à 20:02