Supprimer les chardons

Pour éliminer les chardons, forcément indésirables, mettre au cœur de la rosette une pincée de gros sel et attendre qu'il pleuve dessus ou, pour les plus impatient verser un petit verre d'eau dessus: effet garanti !

Ce truc a été envoyé par Cécile

Détruire les chardons

Pour détruire les chardons, coupez au ras du sol et mettez dans le creux quelques grains de gros sel. Et le tour est joué.

Envoyé par Jean-claude

Supprimer la mousse de la pelouse

Pour faire disparaître la mousse verte dans la pelouse, il suffit de la saupoudrer de cendre de bois.

Envoyé par Sg

Mes conseils pour la culture de la mâche

La mâche se repique, aussi bien que n'importe quelle autre salade, dès que le plant a 4 feuilles. L'avantage du procédé est que le plant devient beaucoup plus gros (de la taille d'une assiette à dessert) et que deux ou trois par personne suffisent, d'où gain de temps à la cueillette, au tri, car il faut reconnaître que pour préparer une salade de mâche, il faut du temps et de la patience. Le procédé est simple, mais demande un peu de soin :

  • Tracez une plate bande de la largeur de votre choix, l'idéal étant de cinquante à soixante centimètres.
  • Avec un râteau, enlevez les cailloux et les mottes éventuelles, puis a l'aide d'une planche, tassez fermement la terre, sur toute la largeur.
  • Prélevez vos plants dans le semis juste après l'avoir arrosé, sans casser la racine, qui peut être assez longue.
  • Fabriquez-vous un plantoir, avec un bâtonnet d'environ un centimètre de diamètre et plantez vos salades a 10 -12 cm sur des lignes espacées d'autant. Arrosez chaque plant au pied, sans noyer les feuilles (un arrosoir d'appartement est conseillé étant donné la délicatesse de l'opération. Les jours suivants vous arroserez en pluie fine, de préférence tard le soir et seulement en cas de fortes chaleurs.
Il est à noter que la mâche une fois repiquée craint le gel. Si vous disposez d'un châssis ,mettez les dedans, à défaut ,couvrez avec une bâche plastique ou un film de forçage. Si vous avez un peu de temps et de la patience, allez-y, essayez mon truc et vous verrez, çà vaut le coup !

Envoyé par Bjp

Purin de bouse de vache

La bouse de vache est bonne pour les poireaux ! Mélanger de la bouse avec de l'eau puis arroser vos légumes. C'est un bon engrais pour les plantes.

Envoyé par Marco (Nord)

Arrosage continu

Un autre système pour l'arrosage continu: acheter un cuve plastique de 1 M3 sur palette ( 450 F), la mettre en haut du jardin ou sur quelques parpaings, la remplir et la relier à un tuyau micro perforé, a trois boudins, disposé au pied des légumes. La cuve se vide doucement, en plusieurs jours et en continu... sans électricité. A adapter en fonction des besoins.

Envoyé par Jeanyvescharles

Accélérer la décomposition du compost

Pour accélérer la décomposition du compost, déposez au fond un lit de branchages. Ainsi l'air y circulera et le compost se formera plus rapidement.

Envoyé par Alain

Conservation des carottes

Dès les premières gelées, je coupe les fanes puis je recouvre les raies de carottes d'une épaisse couche de feuilles mortes.J'en prélève au fur et à mesure de mes besoins ,ce jusqu'au printemps.J'ai toujours des carottes fraiches, malgré le froid(-24 l'hiver dernier),le gel ou la neige.Plus besoin de les rentrer à la cave (elles ne s'y conservaient que jusqu'en février.)

Envoyé par Grecky

Contre les vers du poireau

Je couvre au repiquage, mes plants de poireaux avec des tiges et feuilles de tomate. Cela fait 3 ans de pratique et je n'ai jamais eu la présence de ver du poireau. Pour l' expérience, j'ai laissé volontairement en début de rang, 2 poireaux non couvert et le 1er de la ligne était occupé par 4 ou 5 vers...

Envoyé par Alain17 (Charente Maritime)

Un filet de coquilles d'oeufs contre les maladies du pêcher

Je rassemble plusieurs coquilles d'œufs , que j'écrase légèrement et que je dispose dans un sac (style filet d'orange) et que j'accroche sous mon pêcher. Je laisse ses coquilles toutes l'année et je renouvelle de temps en temps.

Envoyé par Chiquet (Le Centre (indre Et Loire))

Des boites à oeufs pour les semis

Pour faire mes semis j'utilise les parties alvéolées des boites à œufs en carton mâché que je remplis de terre, je plante mes graines et mets le tout dans les boites en plastique utilisées dans les supermarchés pour vendre la viennoiserie. J'arrose bien (veiller à ce se soit toujours humide), je referme la boite que je place en plein soleil. Lorsque la plante a démarré je découpe les alvéoles et les repique tel quel à l'endroit choisi dans mon jardin. Voilà une serre à moindre frais et les semis "prennent" plus vite.

Envoyé par Christine

Eloigner les fourmis avec du marc de café

Le marc de café fait fuir les fourmis.

Envoyé par Françoise

Culture sur grillage des melons, potirons, etc.

Je cultive toutes ces plantes sur un grillage haut et solide. Avant de repiquer les plants que je sème en godets, j'enfouis une ou deux pelles de compost qui nourrira avantageusement la plante. La fameuse bouteille plastique renversée est très efficace, elle protège les feuilles de l'arrosage. Quand un fruit devient trop lourd pour mon grillage (potiron), je l'enveloppe d'un filet à pomme de terre que j'accroche à un piquet. Cela évite au fruit de casser la tige sur laquelle il pousse. Cette façon de cultiver m'apporte un énorme gain de place et me fournit des fruits magnifiques.

Envoyé par Rene Magrit

Des orties pour les tomates

Je creuse un sillon assez profond, je cueille des grandes brassées d'ortie, que je dispose au fond du sillon. Je couche les plants de tomates sur les orties et je recouvre de terre en ne laissant sortir que la tête. J'installe les tuteurs avant afin de ne pas blesser les jeunes plants. Mes plants de tomates sont toujours très sains et produisent de nombreuses tomates.

Envoyé par Jppiot

Lutter contre les insectes nuisibles

Pour lutter contre tous les insectes nuisibles à tous les stades de développement, de l'œuf à l'animal adulte, on employait jusqu'au 19ème siècle le jus de pomme de terre. Les plantes aspergées avec l'eau de cuisson des pommes de terre, refroidie bien entendu, pouvaient échapper aux insectes. Vous êtes sceptique ? Essayez et vous serez convaincu.

Envoyé par Rémy

Garder les bulbes de cannas en pleine terre en hiver

Vers la mi-novembre, couper les tiges de cannas à 5 centimètres du sol et les recouvrir de 15 centimètres de foin ou de paille, comme ça au printemps prochain, les nouvelles tiges pousseront à travers. Pour le foin ou la paille, ne vous inquiétez pas, car la saison des nids d'oiseaux sera proche.

Envoyé par Laval

Proposer votre truc
Lire aussi
Détruire les chardons Détruire les chardons

Pour détruire les chardons, coupez au ras du sol et mettez dans le creux quelques grains de gros sel. Et le tour est joué.

Quels chardons pour le jardin ? Quels chardons pour le jardin ?

Argentées, aux reflets bleutés, acérées ou aux courbes doucereuses, les diverses variétés de chardons sont trop peu utilisées au jardin, malgré un fort potentiel ornemental et une facilité de...

Supprimer la mousse de la pelouse Supprimer la mousse de la pelouse

Pour faire disparaître la mousse verte dans la pelouse, il suffit de la saupoudrer de cendre de bois.

Eliminer l'herbe entre les pierres Eliminer l'herbe entre les pierres

Pour supprimer l'herbe qui pousse entre les pierres de vos dallages extérieurs, beaucoup moins cher que du désherbant : mettre de l'eau bouillante de pommes de terre cuites à la[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire