Comment tailler et rempoter un Phalaenopsis pour le faire refleurir ?

Comment tailler le phalaenopsis lorsque ses fleurs fanent ? En laissant le maximum de bourgeons ou nœuds verts sur les hampes florales. Le rempotage, lui, permet de garder son orchidée en pleine forme et de la faire refleurir.

Je m'abonne 

Le phalaenopsis ou orchidée papillon est une plante fleurie d’intérieur. Quelques bons gestes permettent de la maintenir fleurie pendant 9 mois sur 12. Outre un arrosage précis et un nourrissage régulier (voir vidéo arroser), votre phalaenopsis aura besoin, à un moment donné, d’être taillé ou rempoté.

Quand et comment tailler le phalaenopsis ?

Lorsqu’une hampe florale ou une ramification de hampe florale est défleurie d’un bout à l’autre, il ne faut pas la tailler trop vite.

  • Si l’extrémité des tiges florales est jaunissante, ce n’est pas très joli, mais ne taillez pas trop bas ! il faut savoir que sur chaque tige et chaque ramification, persistent des bourgeons vivants, bien protégés par une bractée engainante : ce que l’on appelle couramment les nœuds verts. Dans une atmosphère suffisamment humide, ces nœuds verts sont tous capables de produire de nouvelles hampes florales.

L’extrémité même d’une hampe défleurie, tant qu’elle est encore verte, peut s’allonger en tige florifère, mais c’est moins probable, car ce bourgeon apical, lui, n’est pas protégé du dessèchement par une bractée.

Pour savoir précisément où tailler :

Observez la tige florale défleurie à l’extrémité de chaque branche :

  • le bourgeon de pointe est-il bien luisant et vert ? Si oui, on ne taille pas.

  • on apprend à faire la différence entre les cicatrices de fleurs fanées (bractée écartée, sèche et petite tache cicatricielle blanchâtre) et les fameux nœuds verts  (une bractée complètement appliquée contre la tige, qui protège un bourgeon latent).

  • chaque ramification de hampe défleurie sera sectionnée au-dessus du nœud vert le plus haut. Il ne faut pas couper trop ras, pour éviter que ce bourgeon ne se nécrose, laissez 2 cm de tige au-dessus du nœud vert.

Avec les soins adéquats (arrosages, apports d’engrais et rempotages), ce phalaenopsis ne tardera pas à bourgeonner. Il va produire de nouvelles fleurs à partir des bourgeons secondaires des vieilles hampes encore vertes, tant qu’il y en a. Chez les plantes robustes, cela s’accompagne généralement d’une nouvelle feuille, et même d’une nouvelle hampe qui se développe à partir de l’aisselle des feuilles.

C’est en augmentant son nombre de hampes florales que votre phalaenopsis devient florifère presque toute l’année.

En revanche, une hampe complètement jaunie doit être taillée au plus bas.

Quand faut-il rempoter son phalaenopsis ?

Le substrat du phalaenopsis, le plus souvent à base d’écorce de pin, doit être aéré, car l’orchidée papillon est une plante épiphyte. Il se décompose avec le temps et devient moins favorable au phalaenopsis parce des petites particules se colmatent et asphyxient les racines. Il faut donc rempoter. Le substrat dans lequel est vendu le phalaenopsis est souvent de bonne qualité, mais peut se dégrader brusquement :

  • si l’on arrose avec de l’eau du robinet calcaire ou adoucie par un adoucisseur ou avec un engrais trop concentré. Il devient «salé » (dépôts blanchâtres) et fait mourir les racines. Ça peut aller très vite !

  • s’il est trop souvent arrosé et ne sèche pas assez entre 2 arrosages ; alors le substrat se décompose plus vite, se désagrège, colmate les creux vers le bas du pot et empêche alors l’aération du substrat.

Quel que soit le moment dans l’année, lorsqu’on remarque un bout de racine morte à travers le pot, il faut rempoter. D’ailleurs, le phalaenopsis n’a pas vraiment de saison de repos.

Quoi qu’il en soit, même sans erreur de culture, ce substrat finit par se décomposer tout naturellement :

  • un substrat d’écorce de pin devient trop dégradé pour un phalaenopsis au bout de 3 ans.

  • les mélanges tout prêts du commerce sont mieux adaptés aux Paphiopedilum et aux Zygopetalum qu’aux Phalaenopsis. Un phalaenopsis dans ce type de mélange devra être rempoté tous les ans.

Pour faire son propre substrat à phalaenopsis, il suffit de couper de l’écorce de pin en petits bouts de 1 à 2 cm.

Lorsqu’on rempote le phalaenopsis, on attend ensuite 2 jours pour ré- arroser par bassinage, le temps que les inévitables abrasions et micro-plaies dues aux manipulations cicatrisent. L’ancien substrat, s’il n’est pas abîmé par des sels d’engrais ou de calcaire, peut être recyclé pour un Paphiopedilum, un Zygopetalum, un Cymbidium.

Lire aussi
Comment faire refleurir une orchidée ? Comment faire refleurir une orchidée ?

Les orchidées sont des plantes précieuses pour décorer un intérieur, que celui-ci soit contemporain ou classique. Quelques soins spécifiques permettront de les faire refleurir et de les conserver...

Comment entretenir et faire refleurir la vanda ? Comment entretenir et faire refleurir la vanda ?

Orchidée spectaculaire, la vanda est aussi une des plus délicates à cultiver, à conserver et à faire refleurir dans nos intérieurs. Pour y parvenir, il est en effet nécessaire de[...]

Quand et comment arroser un phalaenopsis ? Quand et comment arroser un phalaenopsis ?

Arrosage du phalaenopsis : comment et avec quelle qualité d'eau faut-il l'arroser   pour qu'il reste beau ? Voici quelques gestes simples et précis qui permettent de maintenir longtemps cette...

Comment faire refleurir un cactus ? Comment faire refleurir un cactus ?

Les cactus sont des plantes au port graphiques très appréciées des amateurs et du grand public. Outre la beauté de leur tiges, les cactus produisent tous des fleurs surprenantes, mais[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Marie-rose (Volonne ALPES de Hte Provence)
    J'ai une petite orchidée sur une hampe fleurie, comment faire pour la transplanter ? Et quand ? Merci
    Répondre à Marie-rose
    Le 09/03/2020 à 09:05