Questions fréquentes sur le Phalaenopsis

Questions fréquentes sur le Phalaenopsis
Questions fréquentes sur le Phalaenopsis

L'orchidée papillon ou Phalaenopsis est l'orchidée la plus vendue et la plus cultivée par les jardiniers amateurs. Souvent offerte, il n'est pas rare de rester quelque peu déconcerté devant cette plante aux fleurs splendides et aux racines apparentes. Comment l'entretenir, la faire refleurir, la multiplier ? Autant de questions auxquelles vous trouverez ici une réponse.

Questions fréquentes autour de la culture, de l'entretien et de la multiplication du Phalaenopsis...

Comment arroser un phalaenopsis ?

L'arrosage constitue une des clés de la réussite.

Évitez d'arroser par le haut et notamment le cœur de la plante ce qui risque de provoquer son pourrissement. Ne laissez jamais d'eau directement dans la coupelle ou le cache-pot. Pour apporter de l'humidité à votre plante vous pouvez cependant la placer au centre d'une large coupelle remplie de billes d'argile maintenues humides.

De manière générale, la brumisation chaque jour avec de l'eau à température ambiante non calcaire constitue une solution pour arroser cette plante ayant besoin d'un taux d'hygrométrie très élevé mais ne suffit pas. Il faudra lui ajouter un bassinage du pot une fois par semaine dans de l'eau de pluie ou de l'eau du robinet ayant reposé une journée. L'eau doit être à la même température que celle de la pièce. Il suffit alors de plonger le pot dans l'eau jusqu'à son tiers supérieur pendant une ou deux heures pour que la plante puisse s'hydrater par le bas. Les racines semblent alors plus gonflées.

Comment choisir son phalaenopsis ?

  • La plante doit être dans un bon état sanitaire et ne pas être conditionnée sous sachet ;

  • assurez-vous que les feuilles soient lisses, charnues, bien vertes. Elle ne doivent jamais être flétries, ramollies, jaunes ou présentant des macules noires. Un revers de feuille pourpre ne doit pas alerter, certains hybride présentent cette particularité ;

  • vérifiez que les fleurs soient à peine écloses pour la plupart. Si vous achetez un phalaenopsis en boutons presque ouverts vous en profiterez plus longtemps. Si toutes les fleurs sont ouvertes, vérifiez qu'elles ne soient pas décolorées, flétries ou qu'elles ne présentent pas un halo brunâtre sur le pourtour des pétales, signe qu'elles sont en fin de floraison ;

  • évitez les bleus étranges, les oranges flashy, les roses fluos et autre fioritures à paillettes ! Si par miracle, la plante faisaient de nouvelles fleurs chez vous, elles n'auraient jamais la même couleur car elles ont été artificiellement teintées ;

  • les racines doivent être épaisses, charnues, blanches ou verdâtres en aucun cas beiges, marrons, molles ou vides.

Comment faire refleurir un phalaenopsis ?

Une fois la première floraison terminée, vous pouvez faire face à deux cas :

  • La tige florale sèche. Taillez-la à ras pour induire l'apparition d'une nouvelle hampe.

  • La hampe florale ne fane que partiellement, dans ce cas, coupez-la 1 cm au-dessus du bourgeon resté vert ou au dessus du troisième œil en partant de sa base.

La luminosité est un des facteurs clé pour faire refleurir ce type d'orchidée. Placez-la au plus près d'une fenêtre exposée à l'Est ou à l'Ouest pour qu'elle bénéficie de quelques doux rayons de soleil. Sortez votre plante en été, lorsque les températures diurnes et nocturnes se stabilisent au dessus de 18 °C. Installez-la sous un grand arbre à l'abri des rayons du soleil de la mi-journée et n'oubliez pas de l'arroser !

Comment multiplier mon phalaenopsis ?

Ces plantes obtenues par clonage ne peuvent pas être multipliée par le jardinier amateur à moins qu'un keiki ne se forme sur la tige. Il suffit alors de le prélever et de le planter dans un pot rempli d'un mélange 'Spécial orchidées' puis de lui appliquer les mêmes conditions de culture qu'à un sujet adulte.

L’hybridation est une technique aléatoire que seuls les plus passionnés et les plus patients pourront envisagé. Cette technique permet de croiser deux cultivars pour en obtenir un troisième. Sachant que les hybrides actuels ont une longue lignée derrière eux et que certains sont stériles attendez-vous à l'échec ou à avoir des surprises au niveau des couleurs qui ne correspondront pas forcément aux plantes mères. De plus, cette orchidée nécessite la présence d'un champignon (Rhizoctonia) pour que le pouvoir germinatif de la graine soit activé. L'hybridation reste une méthode complexe comportant donc de nombreuses embûches mais qui ne tente rien n'a rien !

Comment rempoter un phalaenopsis ?

Le phalaenopsis est une plante épiphyte qui se nourrit des éléments glanés dans l'atmosphère ambiante plus que dans un substrat terreux, voilà pourquoi le terreau classique ne lui convient pas et risque de faire pourrir les racines.

  1. Choisissez un substrat 'Spécial orchidées' de commerce pour rempoter votre orchidée papillon.

  2. Préférez un pot en plastique translucide d'un diamètre supérieur à l'ancien, cela permet de surveiller l'évolution des racines.

  3. Dégagez délicatement les racines de l'ancien pot. S'il le faut, découpez-le ou cassez-le pour ne pas tirer sur la tige car les racines sont très cassantes.

  4. Démêlez les racines avec un petit bâtonnet, supprimez celles qui sont molles ou vides.

  5. Remplissez le fond du nouveau pot avec le mélange 'spécial orchidées'.

  6. Installez votre orchidée de manière à ce que son collet se situe en haut du pot.

  7. Remplissez doucement le pot pour combler les vides entre les racines.

  8. Attendez deux semaines pour arroser surtout si vous avez coupé des racines. Contentez-vous de brumiser votre orchidée chaque jour.

D'où viennent les Phalaenopsis du commerce ?

On trouve cette belle orchidée aussi bien dans les grandes surfaces que dans les jardineries, les pépinières et même les magasins de bricolage. Les cultivars actuels sont produits massivement en serre par clonage, bien souvent aux Pays-Bas qui est le plus gros producteur européen. Au niveau mondial, Taïwan domine le marché.

Faut-il ajouter de l'engrais à l'eau d'arrosage ?

Lorsque la hampe florale commence à sortir n'hésitez pas à ajouter de l'engrais 'spécial orchidées' en respectant bien le dosage. Cet engrais existe en solution foliaire qui s'applique au pulvérisateur sur les racines aériennes et en engrais classique que vous ajouterez à l'eau lors du bassinage de la plante.

Mon phalaenopsis présente une plantule sur la hampe florale est-ce normal ?

Il s'agit d'un keiki. Cette plantule qui porte des feuilles et des racines se développe en cas d'erreur de culture (excès d'engrais ou variation de température).

Cette plantule va permettre de multiplier l'orchidée de manière aisée.

  • Attendez que les racines soient bien développées et coupez la tige de part et d'autre du keiki. Attention de ne pas blesser les racines fines et cassantes.

  • Installez le keiki dans un pot contenant du substrat 'Spécial orchidées' en ménageant les racines pour ne pas les abîmer.

  • Trempez la base du pot dans de l'eau non calcaire à température ambiante durant une heure, puis cultivez la plante comme un sujet adulte.

Où acheter un phalaenopsis ?

Si cela est possible, adressez-vous à un producteur spécialisé, il sera capable de vous procurer des conseils de culture avisés et vous vendra des plantes ayant poussé dans les meilleures conditions et aptes à refleurir.

En supermarché et autres grandes surfaces : méfiance ! Le transport, le stockage et les conditions de mise en rayon ne sont pas toujours optimales, la plante risque d'avoir souffert. Manque de lumière, d'humidité, températures trop basses, enfermement dans un emballage plastique ne favoriseront pas la reprise chez vous !

En jardineries, pépinières ou chez le fleuriste, les conditions sont souvent meilleures, mais il faudra toutefois être vigilant lors du choix.

Où installer un phalaenopsis ?

Le phalaenopsis a besoin d'énormément de lumière pour rester en bonne santé, fleurir et croître harmonieusement. Installez-le au plus près d'une fenêtre exposée au doux soleil du matin ou du soir. Jamais en plein soleil toute la journée, à moins de lui procurer un ombrage aux heures les plus chaudes de la journée. Attention, en hiver, les fenêtres doivent être bien isolées car cette plante ne tolère pas de températures inférieures à 14°C. Évitez donc d'ouvrir en grand la fenêtre en plein hiver.

Une température de 20 à 28 ° est idéale pour cette plante.

Phalaenopsis qui es-tu ?

L'orchidée papillon, du grec 'Phalaina' (papillon) et 'opsis' (apparence) est une plante faisant partie du genre Phalaenopsis qui compte 62 espèces et des milliers de cultivars (plus de 10 000).

Les Phalaenopsis font partie de la famille des Orchidacées, ce sont des plantes monopodiales à tige unique, courte, portant des feuilles charnues, succulentes.

Les hampes florales naissent à l’aisselle de ces dernières et peuvent fleurir plusieurs fois sur la même tige.

Ces orchidées tropicales, originaires d'une zone s'étendant de l'Asie tropicale au Nord-Est de l'Australie sont en général épiphytes, c'est à dire qu'elles ne poussent pas dans le sol, mais sur les arbres ou les roches. Phalaenopsis amabilis est l'espèce type qui, après de multiples croisements, a engendré la plupart des hybrides que nous connaissons.

Pourquoi les feuilles de mon phalaenopsis sont-elles molles ?

Des feuilles qui mollissent sont le symptôme d'un excès d'eau surtout si les températures sont trop fraîches. Ne laissez jamais d'eau stagner dans la coupelle ou le cache-pot !

N'arrosez pas par le haut, seulement par bassinage une fois par semaine (cf. 'Comment arroser un phalaenopsis ?').

Veillez à ce que la température ne descende pas en dessous de 18°C.

Une attaque par des poux des racines peut aussi être responsable d'un feuillage flétri et ramolli mais cela demeure rare. Vérifiez l'éventuelle présence de parasites en dépotant la plante. S'ils sont présents, retirez et jetez le mélange, douchez les racines à température ambiante. Pulvérisez-les du purin de fougère avant de rempoter la plante dans un pot neuf ou dans l'ancien pot désinfecté (brossage à l'eau de javel).

Quand faut-il rempoter le phalaenopsis ?

La présence de racines sortant de la partie supérieure du pot n'a pas de réelle signification quant au besoin imminent de changer de pot, puisque cette plante produit des racines aériennes.

Le rempotage intervient environ tous les deux ans pour que les racines ne forment pas de 'chignon' dans le pot. Il est souhaitable d'attendre la fin de la floraison pour rempoter. Le printemps convient bien à cette opération.

Lire aussi
Questions fréquentes sur l'érable du Japon Questions fréquentes sur l'érable du Japon

Admirés de tous pour leur port si élégant et leurs couleurs flamboyantes, les érables du Japon nécessitent des conditions de culture bien particulières. Du substrat, à l'arrosage, de la meilleure...

Questions fréquentes sur la tomate Questions fréquentes sur la tomate

La tomate est une des plantes les plus cultivées au potager. Rouges, jaunes, vertes, noires ou blanches, il en existe de multiples sortes ! Vous trouverez ici, les questions les plus courantes sur...

Questions fréquentes sur le potager Questions fréquentes sur le potager

Tout, vous saurez tout sur le potager ! De la dimension idéale à la meilleure époque pour le mettre en place, de la rotation des cultures au paillage, vous trouverez ici les réponses aux questions...

Questions fréquentes sur la permaculture Questions fréquentes sur la permaculture

Souvent utilisé à tord ou simplement pris pour une technique de jardinage, le terme 'permaculture' reste bien mystérieux pour de nombreuses personnes. Voici donc un éclaircissement bien mérité !

Vos commentairesAjouter un commentaire