Zygopétalum

Fleur de Zygopetalum

Le Zygopetalum est un genre d’orchidée parfumée qui fleurit longtemps. Cultivé comme une plante d’intérieur tel un cymbidium, son entretien est facile, mais quelques précisions sur ses conditions de culture permettent de la faire refleurir chaque année.

Botanique

Nom latin  : Zygopetalum
Origine  : Amérique du sud tropicale
Période de floraison : hiver, printemps
Couleur des fleurs  : un mélange de blanc, brun, rose, violet...
Type de plante : orchidée subtropicale
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : de 40 à 100 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : non rustique, 5 °C minimum
Exposition  : lumière vive sans soleil direct
Type de sol : mélange pour orchidées, drainé
Acidité du sol  : neutre
Humidité du sol  : normal, atmosphère modérément humide
Utilisation : pot ou bac ajouré, véranda
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : séparation des pseudobulbes après la floraison, culture in vito
Maladies et ravageurs : les cochenilles, les araignées rouges, la pourriture

Généralités

Les Zygopetalum sont un genre de plantes vivaces monocotylédones appartenant à la famille des Orchidacées. Ce sont des orchidées subtropicales originaires du nord de l’Amérique du Sud, présente au Brésil, Paraguay, Argentine, Bolivie et Pérou. Les zygopetalums sont des orchidées parfois terrestres, mais plus souvent épiphytes, elles croissent dans les forêts humides de montagnes de faible à moyenne altitude.

Caractéristique morphologique des Zygopetalum

Le Zygopetalum présente des pseudobulbes arrondis disposés à la chaine sur un rhizomecourt, parfois ramifié. Ces pseudobulbes sont des organes de réserves. Ces dernières s’emmagasinent lors de la nouvelle croissance feuillée qui débute au printemps. C’est une orchidée sympodiale, chaque printemps 1 ou 2 nouveaux bourgeons se développent à la base du pseudo bulbe de l’année précédente. Ces pousses développent rapidement plusieurs longues feuilles assez étroites au limbe elliptique lancéolé vert vif, plissé et brillant. Le pseudobulbe s’épaissit durant la belle saison, portant généralement 2 feuilles apicales, capables de persister jusqu’à 3 années de suite. Entre la feuille basale et le jeune peudobulbe non mature s’élève la hampe florale, haute de 25 à 90 cm, généralement non ramifiée, et portant 2 à 10 grandes fleurs, étranges, cireuses, parfumées. Cette floraison dure environ 6 semaines. Les inflorescences utilisent les réserves des arrières-bulbes.

Les fleurs sont caractérisées par 5 pétales et sépales étroits et raides, jaune vert parfois tacheté de chocolat ou brun et luisant, et un large Labelle, le plus souvent blanc, plus ou moins strié de rose, mauve ou bleu. Les organes sexuels sont regroupés sur une colonne, le gymnostème. 

Comme toutes les Orchidacées, les Zygopetalum sont des plantes très évoluées ayant de nombreuses relations interdépendantes avec les autres êtres vivants dans leur milieu. Des milliers d’années d’évolution ont mis au point des systèmes écologiques complexes pour atteindre un optimum d’efficacité. Ainsi la fécondation croisée est induite par des insectes souvent spécifiques. Les fruits sont des gousses emplies de graines fines comme de la poussière nécessitant l’intervention de champignons mycorhiziens pour pouvoir germer.

Les racines du Zygopetalum sont elles-mêmes également en symbiose avec des champignons.

Les espèces sauvages de Zygopetalum

Ce petit genre est assez homogène, le nombre d’espèces de Zygopetalum a été réduit entre 14 et 16. Certaines, plus largement distribuées peuvent prêter à confusion, car elles ont été décrites sous plusieurs noms latins, ainsi Zygopetalum maculatum est aussi Zygopetalum intermedium ou Zygopetalum mackayi.           

Espèces de Zygopetalum 

  • Zygopetalum brachypetalum, Zygopetalum à pétales courts : haute inflorescence de 90 cm et fleurs de 7 cm. Espèce terrestre.
  • Zygopetalum crinitum, une plante plus petite, très tachetée et au labelle bleuté
  • Zygopetalum ghillanyi
  • Zygopetalum graminifolium
  • Zygosepalum lindeniae, de climat + chaud
  • Zygopetalum maculatum ou Zygopetalum intermedium, le zygopetalum tacheté, très proche de Zygopetalum mackayi, terrestre
  • Zygopetalum maxillare, dont les sépales et les pétales sont brun satiné et le labelle rose à mauve. Il supporte des conditions de croissance plus chaudes.
  • Zygopetalum microphytum est une étonnante et fascinante miniature, ses fleurs sont grandes comme un ongle.
  • Zygopetalum pabstii
  • Zygopetalum pedicellatum ou mosenianum
  • Zygopetalum reginae, avec sépales et pétale vert vif et un labelle blanc
  • Zygopetalum sellowii
  • Zygopetalum silvanum
  • Zygopetalum sincoranum, une espèce terrestre
  • Zygopetalum triste, une petite plante terrestre de 25 cm, de climat frais

Les espèces botaniques les plus cultivées sont :  Z. intermedium, Z. crinitum and Z. maxillare

Les hybrides horticoles de Zygopetalum

Ces dernières décennies, les producteurs d’orchidées se sont davantage intéressés à ce petit genre et ont produit des hybrides. Ces derniers sont généralement plus vigoureux et plus tolérants aux variations des conditions de culture, et donc plus florifères. De plus, les hybrideurs recherchent des couleurs encore plus vibrantes.

Exemple de Zygopetalum hybrides :Z. Blue Lake,  Z. Warringal, Wonder,, Z. Artur EIle, Z. Kiwi Choice, Z. Titanic, Z. Helen-Ku, Z. John Banks, Z. Bärbel Hahn…..

Mais il existe aussi des hybrides horticoles intergénériques, c’est-à-dire entre différents genres comme :

  • le Zygocaste est un hybride entre le genre Zygopetalum et le genre Lycaste
  • le Zygonia (Zygopetalum x Aganisia) comme Zygonisia Murasaki Komadu ‘Dark Blue’, une orchidée bleue compacte et capable de fleurir 3 fois l’an.

Comment cultiver le Zygopetalum ?

Quel substrat utiliser pour le zygopetalum ?

Les zygopetalums se cultivent facilement dans les mélanges (tout prêt) à orchidées. Un mélange maison peut être fait à partir de morceaux d’écorce de pin de petit calibre et de tourbe (20 %) et un peu de perlite. Sa croissance, assez aisée en appartement, est rapide. Le zygopetalum hybride déborde rapidement du pot, et ne préfère pas rester à l’étroit, il sera rempoté presque tous les ans. Cependant, certaines espèces sauvages, moins vigoureuses se contenteront d’un rempotage tous les 2 ou 3 ans. Le rempotage se fait au printemps dès, la floraison se termine.

Température 

A part quelques exceptions et les hybrides particulièrement tolérants, le genre Zygopetalum représente des orchidées de climat tempéré frais, qui se cultive un peu comme les cymbidiums. Cela correspond à des températures fraîches :

  • en hiver entre 8 et 15 °C (certains peuvent supporter des températures proches de zéro, mais c’est déconseillé).
  • en été entre 14 et 26 °C (en moyenne, car quelques pics à 35 °C sont possibles à surmonter)

De plus, le zygopetalum apprécie une différence notable de température (de 6 à 12 °C) entre le jour et la nuit durant le printemps et l’été. Ce qui est facilement réalisable dehors pendant la belle saison, et un peu plus compliqué dans la maison ;   dans une véranda ou une pièce chauffée par le soleil le pendant le jour. Cette différence de température jour/nuit permet l’induction florale, donc programme la floraison de l’année suivante.

Humidité atmosphérique

En hiver, l’humidité atmosphérique à 40  % suffit. Le zygopetalum n’a pas besoin de vaporisations, elles sont même à éviter sous peine de provoquer l’apparition de taches sur les feuilles.

En été, le zygopetalum supporte 40 à 80 % d’humidité atmosphérique, mais à condition que ce soit très bien ventilé. A l’inverse, si l’atmosphère est trop sèche, le zygopetalum est facilement sujet aux attaques d’acariens.

L’air autour du zygopetalum peut être humidifié à l’aide d’un plateau de billes d’argile et d’eau, ou en l’installant au milieu d’un groupe de plantes d’appartement régulièrement arrosées, qui créent une sorte de microclimat.

Arrosages 

Le substrat doit rester au minimum légèrement humide, mais le zygopetalum est sensible au surplus d’humidité. L’eau d’arrosage doit être douce (eau de pluie, eau de récupération du sèche-linge, Volvic). Arrosez quand le dessus du pot commence à être sec : soit environ une fois par semaine environ pendant la croissance (printemps été), et une fois tous les 3 semaines en plus petite quantité en hiver.

Engrais

À partir du démarrage des nouvelles pousses jusqu’en septembre, de l’engrais pour orchidée, dilué de moitié par rapport à ce qui est conseillé sur le flacon peut être ajouté à l’eau tous les 15 jours ; il doit y avoir obligatoirement 1 arrosage copieux intermédiaire sans engrais pour lessiver les restes de l’apport précédent. Si c’est possible, les arrosages à l’engrais peuvent être faits en trempant le pot 1 heure dans l’eau jusqu’en haut (dans un cache-pot), puis en l’égouttant ensuite. L’avantage est que la solution à l’engrais est uniformément absorbée, et que le surplus peut partir ensuite pour une plante verte. Les lessivages intermédiaires faits de la même manière évitent toute concentration de sels d’engrais au niveau des racines.

Le substrat de culture étant pauvre, les apports d’engrais sont indispensables pour que l’orchidée zygopetalum fasse des réserves, épaississe, et fleurisse à nouveau.

Luminosité

L’exposition doit être en lumière vive, mais sans soleil direct :

  • Si les feuilles sont vert très sombre : manque de lumière
  • Si les feuilles tirent sur le jaune, trop de luminosité

Pourquoi mon zygopetalum ne refleurit-il pas ?

Les raisons les plus courantes sont :

  • parce qu’il a faim : les pseudo bulbes rétrécissement d’année en année par manque de nourriture. Donner de l’engrais.
  • parce qu’il n’y a pas assez de différence de température entre le jour et la nuit. La solution la plus simple est de l’installer dehors en été, à l’ombre et à l’abri des limaces.

En dehors de ces 2 causes courantes, il faudra revoir les facteurs luminosité et arrosages.

Quand couper la hampe florale ?

Dès que la dernière fleur est fanée.

Comment multiplier mon Zygopetalum ?

La division est possible lors du rempotage quand la plante est grosse avec de multiples pseudobulbes verts. Elle ne doit pas être systématique, car chaque division doit conserver au minimum 3 pseudobulbes verts et 1 arrière-bulbe (plus de feuilles). Laisser davantage d’arrière-bulbes peut parfois limiter la floraison.

On peut donc tenter le bouturage en sachet avec les autres arrières-bulbes surnuméraires : chaque arrière bulbe placé dans un sachet avec un peu de mélange à orchidée humidifié est susceptible de refaire 1 pousse s’il est bien gonflé.

Espèces et variétés de Zygopetalum

Le genre comprend 40 espèces

Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

La division d'une plante La division d'une plante

Non, il ne s'agit pas là de problèmes mathématiques mais bien d'une pratique de jardinage ! La division des souches, des touffes ou des racines est une méthode qui permet de multiplier une plante...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Facelia (Nièvre)
    Mon zygopetalum a quelques feuilles qui brunissent légèrement, est-ce normal, autrement sont aspect est beau Merci
    Répondre à Facelia
    Le 17/11/2007 à 16:25