Décembre au potager

Décembre au potager
Décembre au potager

Le calme s'installe au potager en décembre. Le jardinier en profite pour opérer un grand nettoyage des châssis, ainsi que de tout son matériel de semis afin de se préparer au printemps ou pour semer sur couche chaude, qui pourra dès à présent être mise en place.

Entretenez

  • Labourez le sol à grosses mottes, à la bêche ou au motoculteur, l'hiver fera le reste en brisant les mottes gelées. C'est d'autant plus important si votre terrain est lourd.

  • Poursuivez les labours en incorporant du fumier et du compost pour nourrir le sol qui sera ainsi prêt à recevoir les cultures au printemps.

  • Faites blanchir les céleris, la chicorée frisée et les cardons. Procédez par planches pour échelonner les récoltes selon les besoins.

  • Nettoyez les pots et caissettes à semis, les tuteurs, les rames et les étiquettes avec de l'eau javellisée pour éviter la propagation de maladies et pour que tout ce matériel soit en bon état lorsqu'il servira à nouveau.

  • Si le temps est doux, aérez les châssis et soulevez les protections pour ventiler correctement. Pensez à refermer le tout en milieu d'après-midi avant que le froid ne tombe.

Plantez

  • Plantez l'échalote grise ; en terre lourde faire un apport de sable de rivière de granulométrie moyenne pour alléger le sol.

  • Plantez la rhubarbe.

  • Dans le Sud, plantez l'estragon et la ciboule.

Protégez

  • Vérifiez les protections hivernales sur les légumes d'hiver fragiles, les intempéries aidant, elles ont pu être arrachées ou déplacées.

  • Paillez les pieds de rhubarbe.

  • Vidangez et mettez hors gel vos arrivées d'eau extérieures.

  • Doublez les protections si vous remarquez que les légumes ont gelé afin que le dégel s'effectue le plus lentement possible et ne brise pas les cellules encore intactes.

  • Mettez en jauge dans du terreau et dans un endroit abrité, les légumes racines comme les poireaux, les carottes d'hiver, les betteraves ou les céleris-raves pour pouvoir les utiliser même en cas de gel.

Récoltez

  • Récoltez les topinambours au fur et à mesure des besoins car ils se conservent mal en silo.

  • Récoltez la mâche, l'oseille et le pissenlit.

  • Récoltez les choux de Bruxelles.

Semez

  • Préparez une couche chaude avec du fumier de cheval frais, surmonté d'une couche de terreau pour semer les légumes qui profiteront de l'apport calorifique du fumier en décomposition, pour mieux germer. Poireaux d'été, carottes, choux brocolis et cresson alénois pourront y être semés. En cas de gel, protégez votre couche chaude avec un voile d'hivernage pour préserver les semis.

  • Semez les petits pois en pleine terre dans le Sud pour une récolte précoce.

  • Triez et faites l'inventaire de vos graines afin de réaliser les commandes futures pour être prêts au printemps.

Lire aussi
Décembre au jardin fruitier Décembre au jardin fruitier

Plantations, taille, traitement, malgré la grisaille, les travaux ne manquent pas au jardin fruitier en décembre. Dans le Sud, les couleurs n'ont pas quitté les lieux pour autant ! Elles se...

Décembre à la ruche Décembre à la ruche

Les abeilles bien que discrètes en ce mois de décembre à la ruche dépensent beaucoup d’énergie à maintenir une température constante à l'intérieur de leur abri. Il est temps de vérifier que...

Décembre au jardin d'intérieur Décembre au jardin d'intérieur

La période de repos de la majorité des plantes du jardin d'intérieur est bien entamée en décembre. L'arrosage devient moins contraignant tout comme les gestes d'entretien ; profitez-en pour vous...

Décembre au balcon et sur la terrasse Décembre au balcon et sur la terrasse

Le jardinier profite du calme de ce mois de décembre au balcon et sur la terrasse pour nettoyer les dallages et les protéger. L'hiver ne fait que commencer, et il peut être encore long, les...

Vos commentairesAjouter un commentaire

  • Totoduhavre (Normandie)
    Le labour est une très mauvaise indication... Il va décimer la faune du sol, bouleverser les différents horizons, accélérer la minéralisation de l'humus. Couvrez votre sol avec des résidus de végétaux variés (foin, feuilles, BRF, paille, déchets légumes...). Votre sol s'en trouvera préserver, et son aggradation débutera... Décompactez éventuellement au printemps, sans retournement.
    Répondre à Totoduhavre
    Le 29/11/2018 à 21:41
  • Morgan Broceliande
    Que de bons conseils et pense-bête
    Répondre à Morgan Broceliande
    Le 13/12/2012 à 07:33
  • Richard Wywiorka
    N'oubliez pas de mettre lors du labour un bon fumier de cheval. S'assurer si c'est possible que les chevaux n'ont pas reçus récemment d'antibiotiques.
    Répondre à Richard Wywiorka
    Le 07/11/2012 à 03:13