Géastre à trois couches, Etoile de terre

Géastre à trois couches, Etoile de terre, Geastrum triplex
Géastre à trois couches, Etoile de terre, Geastrum triplex

Botanique

Nom latin  : Geastrum triplex
Synonymes  : Geastrum indicum, Geastrum squamosum
Famille  : Geastracées
Chapeau : étoile avec une sphère centrale
Hyménium  : glèbe
Spores  : brunes
Anneau  : absent
Pied : absent
Chair : glèbe, amère
Volve  : absente
Odeur : légère

Habitat et usages

Répartition  : France, Europe
Periode : fin d'été, automne
Habitat : forestier, feuillus ou conifères
Confusions possibles : Geastrum fimbriatum
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : aucun
Usages : inconnus

« Etoile de terre » : nom approprié pour ce champignon Basidiomycète à l'étrange allure, entre fleur et étoile. Le Géastre à trois couches, Geastrum triplex, protège ses spores dans une sphère entourée d'enveloppes, comme de nombreux membres de sa famille les Géastracées. Le déploiement de ces enveloppes pose au sol une structure déconcertante; Venue d'ailleurs; Venue du Règne des champignons.

Description du Géastre à trois couches

Au prime abord on pourrait croire observer un oignon de tulipe à demi sorti du sol, marron foncé et dur. Rapidement cette sphère de 2 à 4 cm de diamètre se déploie en étoile à 5, 8 branches de couleur claire, dévoilant en son centre une boule gris pâle à beige. L'enveloppe externe se déchire autour de la boule centrale pour finir par l'entourer d'une petite collerette. A l'intérieur de cette boule se développe la glèba, partie productrice des spores, organes de dissémination des champignons. Les spores jailliront par un petit trou, l'ostiole, placé au sommet d'un tube, le péristome, au centre de l'étoile. Chez le Géastre à trois couches ce péristome est entouré d'une aréole claire caractéristique.

La glébe, ou chair, du Géastre dégage une  odeur légère, sa saveur est amère.

Détermination de  Geastrum triplex

Le Géastre à trois couches en étalant les branches épaisses de son étoile  se déchire sur plusieurs  lignes et forme  une colerette caractéristique autour de la sphère centrale. L'identification est alors sûre. Mais, et la variabilité des champignons implique souvent le « mais », la colerette se forme plus ou moins … L'aréole plus claire autour du petit trou d'évacuation des spores devient alors le deuxième critère déterminant. Ainsi Geastrum fimbriatum  ne forme ni colerette, ni aréole. Geastrum rubescens se teinte de rose cependant que Geastrum saccatum reste impeccablement lisse.

Le milieu de vie de l'étoile de terre

Geastrum triplex apprécie l'humus des forêts de feuillus ou de conifères,  avec un penchant pour les sols calcaires. Saprophyte, il se nourrit de matières organiques en décomposition. Pour rencontrer l'étoile de terre à trois couches, l'été et l'automne seront les meilleures saisons.

Toxicité ou intérêt culinaire

Geastrum triplex ne semble pas présenter de toxicité, mais sa consommation n'est pas pratiquée.

Le saviez-vous ?

Dans la famille des Géastracées, certains sporophores replient les branches de leurs étoiles en période sèche, se détachent du sol, roulent poussés par le vent puis déplient à nouveau leurs branches dès que vient la pluie, s'y appuient comme sur de petits pieds et ainsi surélevés dispersent leurs spores.

Espèces et variétés de Geastrum

Le genre comprend plus de cinquante espèces

  • Geastrum quadrifidum : 4 « branches d'étoiles », saprophyte sur litières d'Epicéas.
  • Geastrum fimbriatum : Géastre sessile, forêts mixtes riches en humus.
  • Geastrum rubescens : couleurs roses, sphère centrale surélevée.
  • Geastrum saccatum : étoile de terre arrondi, sur bois mort
  • Geastrum fornicatum : bien dressé sur ses quatre branches étoilées

A noter l'Astrée hygrométrique, Astraeus hygrometricus, très proche des Géastres, se refermant également par temps sec.

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Les annélides, lombrics, vers de terre Les annélides, lombrics, vers de terre

Les annélides sont des animaux protostomiens segmentés (possédant des métamères quelquefois très nombreux) et en forme de "ver". Ils vivent essentiellement dans l'eau (eau de mer comme la néréis ou...

La terre de bruyère La terre de bruyère

La terre de bruyère est un substrat acide, léger et pauvre en éléments fertilisants. Elle contient une forte part de sable. Dans son milieu naturel, on la trouve dans les landes où poussent les...

Le lombric, ver de terre commun Le lombric, ver de terre commun

Le ver de terre commun ou lombric commun (embranchement des annélides, famille des Lumbricidés) est un grand travailleur, il joue un rôle fondamental dans la biologie de notre sol. Un grand...

Reconnaître et améliorer sa terre Reconnaître et améliorer sa terre

Les sols sont classés selon la taille et la composition de leurs particules. Un sol à tendance minérale est issu de l'érosion des roches. Un sol sablonneux est constitué de particules parfois 1000...

Vos commentairesAjouter un commentaire