Chaga, Polypore oblique

L'écorce blanche du bouleau disparaît sous un amas jaillissant de cubes de charbon imbriqués, désorganisés, le Chaga est un champignon réputé en Russie pour ses vertus médicinales.

Chaga, Polypore oblique, Inonotus obliquus
Chaga, Polypore oblique, Inonotus obliquus

Botanique

N. scientifique Inonotus obliquus
Synonymes Polyporus obliquus, Boletus obliquus
Famille Hymenochaetacées
Chapeau demi-disque, 5 à 20 cm
Hyménium tubes, pores blancs à ocres
Spores sporée brune
Anneau absent
Pied noueux, brun-rouge, brillant, 2 à 10 cm de long pour 1 à 3 cm de diamètre
Chair coriace
Volve absent
Odeur légère, d'humus

Habitat et usages

Répartition Hémisphère Nord, France
Périodeété, automne
Habitatparasite, sur bouleau
Confusions possibleschancres
Toxicitéaucune
Intérêt culinaireboisson
Usagesmédicinal
Chaga, Polypore oblique, Inonotus obliquus

L'écorce blanche du bouleau disparaît sous un amas jaillissant de  cubes de charbon imbriqués, désorganisés : masse de 20 à 30 cm de diamètre, le Chaga est un champignon Basidiomycète réputé en Russie pour ses vertus médicinales. De la famille des Hyménochaetacées, Inonotus obliquus montrera rarement son étrange structure parasitaire sur le territoire français.

Description du Polypore oblique

Placé en hauteur sur les troncs vivants, de bouleau essentiellement, le Polypore oblique émerge en une masse irrégulière, noirâtre, de 20 à 30 cm de diamètre au plus. Cette structure inattendue pour un champignon, plutôt arrondie puis concave, semble constituée de morceaux de charbons imbriqués les uns dans les autres. L'aspect visuel de bois brûlé se complète d'une texture  sèche et cassante. Une coupe montrera une partie interne de teinte brune, sillonnée de petites veines. Ce champignon paraissant jaillir de son arbre-hôte est formé de mycélium, partie végétative uniquement. Le sporophore, partie productrice des spores, restera discret, se développant sous l'écorce des troncs morts, formant une croûte jaune à brune de quelques centimètres.

Détermination de Inonotus obliquus

L'aspect charbonneux, la masse protubérante et irrégulière du Polypore oblique laisse peu de place aux erreurs de détermination. Les déformations d'écorces d'arbres provoquées par les chancres fongiques provoquent des dessèchements, des craquèlements, des déformations sur rameaux ou des boursouflures autour des plaies.

Le milieu de vie

Parasite spécifique, Inonotus obliquus se développe essentiellement sur les bouleaux. Les spores du Chaga profite de blessures non cicatrisées sur leur hôte pour se développer. Le mycélium s'installe dans les tissus de l'arbre où il provoque une pourriture blanche, dégradant la cellulose, l'hemicellulose et la lignine. Occasionnellement, il peut être observé sur aulnes, hêtres, autres feuillus. Polypore appréciant le froid, on l'observera en France plutôt en altitude, en Auvergne et régions à influence continentale. Et dans tous les cas sa rencontre restera occasionnelle.

Toxicité ou intérêt culinaire

Le Chaga se consomme sous forme d'infusion, de décoction. Son goût semble apprécié.

Usages

Utilisé en médecine traditionnelle en Russie, Inonotus obliquus montrerait des propriétés médicinales multiples : activités anti-bactériennes, anti-inflammatoires, antioxydantes, immunostimulantes, antitumorales, hypoglycémiantes. Des études scientifiques sont en cours pour identifier les multiples principes actifs de Inonotus obliquus.

Le saviez-vous ?

Le Chaga était traditionnellement utilisé par les paysans en Russie, broyé et infusé il remplaçait le thé. L'écrivain russe Alexandre Soljenitsyne cite cette utilisation dans son livre « Le pavillon des cancéreux », en 1963. Les taux de cancer dans ces populations consommant ce Polypore paraissant nuls, ses propriétés anti-tumorales en auraient alors été déduites.

Espèces et variétés de Inonotus

Parmi une cinquantaine d'espèces

  • Inonotus hispidus : Polypore hérissé, chapeau velu, sur feuillus
  • Inonotus radiatus : sur Aulnes uniquement
  • Inonotus tamaricis : sur Tamaris uniquement
  • Inonotus dryadeus : Polypore larmoyant, sur chênes vivants
  • Inonotus cuticularis : sur feuillus morts, soies sur le chapeau

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Galane oblique, Galane tête de tortue, Chelone oblica Galane oblique, Galane tête de tortue, Chelone oblica

Chelone obliqua, la galane oblique est une plante vivace de la famille des Plantaginacées, ce genre est proche des Pentstemons. La galane oblique, ou encore galane tête de tortue est[...]

Polypore en ombelle, Poule-des-bois, Liévrot, Polypore fidèle, Dendropolyporus umbellatus Polypore en ombelle, Poule-des-bois, Liévrot, Polypore fidèle, Dendropolyporus umbellatus

Parmi les Polypores comestibles de France il en est un remarquable : Le Polypore en ombelle, Dendropolyporus umbellatus, expose sur un pied fort un bouquet de petits chapeaux !

Polypore bai, Polypore à pied noir, Picipes badius Polypore bai, Polypore à pied noir, Picipes badius

Le polypore bai orne les vieux troncs de hêtre, moussu, à la structure dégradée, de larges disques brun-rouges

Polypore soufré, Laetiporus sulphureus Polypore soufré, Laetiporus sulphureus

Le polypore soufré est un polypore surprenant. Et s'il ne peut passer inaperçu à l'ombre des feuillus, il mérite en plus une petite récolte pour déguster sa chair ferme au[...]

Vos commentairesAjouter un commentaire