Galane oblique, Galane tête de tortue

Galane oblique, Galane tête de tortue, Chelone oblica

Botanique

N. scientifique Chelone oblica
Famille Plantaginacées
Origine Amérique du nord
Floraison juillet à août
Fleurs rose
Typeplante vivace, plante pour bassin
Végétationherbacée
Feuillage caduc
Hauteur60 à 80 cm

Planter et cultiver

Rusticité très rustique, -28°C
Exposition ensoleillée à ombre dense
Solprofond et fertile
Acidité tolérant
Humidité frais à humide
Utilisationen massif
Plantationprintemps, fin d’été
Multiplicationsemis, bouturage, division
Galane oblique, Galane tête de tortue, Chelone oblica
Galane oblique (Détail de l'inflorescence)

Chelone obliqua, la galane oblique est une plante vivace de la famille des Plantaginacées, ce genre est proche des Pentstemons. La galane oblique, ou encore galane tête de tortue est originaire d’Amérique du nord ; c’est une plante rare, considérée comme menacée dans son milieu. Elle croît naturellement au bord des ruisseaux, en forêt ou en zone marécageuse.

La galane oblique est une plante peu courante mais très appréciée des jardiniers. Elle fait preuve d’une présence incroyable tout en étant facile à associer.

Description de la galane oblique

Chelone obliqua possède de courts rhizomes souterrains d’où croissent au printemps de nouvelles tiges. Les tiges sont raides et bien droites, portant de belles feuilles triangulaires a oblongues, grossièrement dentelée, au limbe vert profond. Les tiges s’élèvent de 60 cm à 80 cm, rarement 1 m. ce feuillage vert foncé dense et bien dessiné offre un contraste intéressant aux inflorescences. Les fleurs sont disposées en épi compact à l’extrémité de chaque branche. Les fleurs présentent 2 lèvres bien développées mauves à roses, qui semble-t-il, rappelle la tortue, d’où le nom de galane tête de tortue.

En automne les tiges dépérissent, les bourgeons sont bien abrités sous le sol pour attendre le printemps prochain.

Les variétés Chelone obliqua ‘Tiny Tortuga’ et Chelone obliqua 'Ieniemienie’ sont de taille réduite, le point de vue sur ces plantes est donc différent puisque qu’on les voit du dessus : Les fleurs semblent déposées dans un écrin de verdure.

Cultiver Chelone obliqua

La galane oblique est tolérante pour le sol et le pH mais préfère une terre lourde, de type argileuse ou limoneuse, riche et humifère à tendance acide. Elle demande une humidité certaine pour bien se développer, elle ne doit pas manquer d’eau. Chelone obliqua peut croître en ombre intense, mais ses tiges versent facilement alors, sinon une ombre légère à mi-ombre lui conviennent parfaitement. Le plein soleil est possible en terre très humide, cependant le feuillage sera plus pâle.

Chelone obliqua pousse en sol riche, Elle trouve sa place dans les coins sombres avec les Hosta, les Brunnera et les fougères, mais aussi sur les berges des bassins, étant parfaitement adaptée aux milieux humides.

Le pied de Galane à tête de tortue est nettoyé de ses vieilles branches en automne, ou bien au printemps, ce qui est aussi bien pour se rappeler où elle est plantée, mais aussi parce que les fanes des plantes en hiver sont autant de refuges pour le microcosme du jardin.

Multiplier la galane oblique

Chelone obliqua se reproduit par semis, boutures ou divisions.

Les divisions sont faites au printemps, lorsque les nouvelles tiges commencent à bourgeonner. Il faut essayer de prélever une partie de la plante sans déraciner le reste si possible, surtout en terre peu humide.

Les boutures de racines en été et en septembre sont faciles. Parfois tirer sur une tige vers le haut permet de prélever simplement un morceau de souche quelque peu racinée, que l’on repique à l’ombre.

En zone très humide, il n’y aura aucun problème de reprise.

Les graines germent en moins de 3 mois à 20 °C dans un pot de terre très humide et couvert.

Espèces et variétés de Chelone

6 espèces dans le genre
Chelone lyoniii, Galane de Lyon, espèce assez proche
Chelone glabra, à fleurs blanches
Chelone obliqua ‘Tiny Tortuga’, plus compact
Chelone obliqua 'Ieniemienie', de 30 cm de haut
Chelone obliqua ‘Alba’, aux fleurs blanches

Lire aussi
La tortue d'Hermann, une rencontre magique La tortue d'Hermann, une rencontre magique

Une tortue sauvage dans son jardin, un rêve, une réalité, frôle t-on l'illégalité ? Symbole de sagesse et de longévité, la tortue attire, intrigue, déconcerte, et s'invite au-milieu des asters,...

Chélone asiatique, Chelonopsis yagiharana Chélone asiatique, Chelonopsis yagiharana

Chelonopsis yagiharana, la chelone asiatique, est une plante vivace appartenant à la grande famille des Lamiacées. C'est une espèce endémique de l'Ile de Honshu, au Japon, où elle croît en[...]

La cistude d'Europe, une tortue protégée La cistude d'Europe, une tortue protégée

Petite tortue discrète et craintive, la cistude vit dans les zones humides du continent européen. Malmenée par les activités humaines, elle fait désormais l'objet d'un statut de protection qui...

Cèpe à tête noire, Cèpe bronzé, Tête-de-nègre, Boletus aereus Cèpe à tête noire, Cèpe bronzé, Tête-de-nègre, Boletus aereus

Moins commun que le Cèpe de Bordeaux, le cèpe à tête noire n'en reste pas moins très apprécié...

Vos commentairesAjouter un commentaire