Viorne ridée

Fleurs de viorne ridée

Botanique

Nom latin  : Viburnum rhytidophyllum
Famille  : Caprifoliacées
Origine  : Chine du centre-ouest
Période de floraison : mai, juin
Couleur des fleurs  : blanc crème
Type de plante : arbuste à fleurs
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : persistant
Hauteur : 5 m
Toxicité : fruits non comestibles

Planter et cultiver

Rusticité  : très rustique
Exposition  : soleil
Type de sol : ordinaire
Acidité du sol  : normal
Humidité du sol  : frais
Utilisation : haie libre, isolé
Plantation, rempotage : printemps, automne
Méthode de multiplication : semis, bouturage en été
Taille : taillez éventuellement les branches disgraçieuses
Maladies et ravageurs : les taches noires, les pucerons

La Viorne à feuilles ridées est un bel arbuste vigoureux de belle envergure : en effet, il peut atteindre une hauteur de 4 mètres et, est souvent aussi large que haut.

Ses branches épaisses sont couvertes d'un feuillage vert foncé. Les longues feuilles persistantes, oblongues et pendantes, ont leurs nervures très marquées. C'est cette particularité qui est à l'origine du nom commun de Viburnum rhytidophyllum. Autre spécificité : leur face inférieure est duveteuse et grisâtre.

C'est au cours du printemps, qu'apparaissent les petites fleurs de couleur crème. Parfois parfumées, elles sont regroupées en cymes plus ou moins arrondies, mais de belles dimensions (environ 20 cm de diamètre).

À voir : Viburnum rhytidophyllum 'Roseum', aux boutons de fleurs rose.

Les fruits produits sont non comestibles, mais ont l'avantage d'être décoratifs : ce sont de petites drupes ovales qui apparaissent en septembre. D'abord rouges, elles deviennent noires à maturité. Mais, il est tout à fait courant d'avoir les deux couleurs sur la même grappe !

Conseil : pour obtenir une belle fructification, il est conseillé de cultiver plusieurs viornes ridées (pollinisation croisée).

La culture de la viorne ridée

Viburnum rhytidophyllum se cultive sans difficulté, au soleil, dans une terre ordinaire, profonde et plutôt fraiche. Cependant, les expositions semi-ombragées et les terrains calcaires ou argileux ne sont pas rédhibitoires.

Bonus : comme la plupart des viornes, la viorne ridée est rustique (-20°C).

La plantation se fait, si possible, d'octobre à avril, hors période de gel. Si vous procédez au printemps, les arrosages devront être plus fréquents.

Astuce : afin de garder le sol frais, installez un paillis à son pied.

La taille de la viorne ridée n'est pas nécessaire. Supprimez, seulement, les branches cassées ou mal placées.

Comment multiplier la viorne ridée ?

Il est assez simple de multiplier Viburnum rhytidophyllum par bouturage, en été, mais il est, également, possible d'effectuer des semis au printemps, après avoir laissé reposer les graines au froid, entre 3 et 5°C, durant les trois mois d'hiver (stratification).

La place de la viorne ridée dans le jardin

Ses dimensions, son port buissonnant, son feuillage persistant et son côté esthétique sont autant d'atouts qui permettent à Viburnum rhytidophyllum d'être utilisé dans une haie libre. Mais, il sera, tout aussi bien mis en valeur, planté isolément, sur une grande pelouse.

Bonus : ses fleurs et ses graines sont appréciées des pollinisateurs et des oiseaux.

Espèces et variétés de Viburnum

Le genre comprend plus de 200 espèces
- Viburnum rhytidophyllum 'Holland' au port compact
Viburnum rhytidophyllum 'Roseum', aux boutons de fleurs rose

Fiches des plantes du même genre
Lire aussi
La plante au bon endroit La plante au bon endroit

Si les plantes ont des qualités d'adaptation hors du commun, planter une exotique en montagne ou un résistant à l'intérieur c'est contre nature ! Soleil, vent, type de sol, froid, arrosage... en...

Comment protéger une plante exotique l'hiver ? Comment protéger une plante exotique l'hiver ?

Difficile de ne pas succomber à une belle plante exotique dans son jardin, mais si vous n'habitez pas une région au climat doux, une protection hivernage s'impose ! Nous prendrons ici, l'exemple...

Le retour du printemps pour notre plante exotique Le retour du printemps pour notre plante exotique

Cet article fait suite à la fiche Protéger efficacement une plante exotique en hiver ou nous avions pris comme exemple la protection d'un jeune bananier, que nous retrouvons ici... Au début du...

L'ortie, une plante à tout faire L'ortie, une plante à tout faire

Sa mauvaise réputation lui a valu pendant des années un arrachage systématique dans nos jardins. Considérée comme une mauvaise herbe, qui plus est urticante , l'ortie regorge pourtant de trésors...

Vos commentairesAjouter un commentaire