Sérapias négligé, Sérapias méconnu

Sérapias négligé, Sérapias méconnu, Serapias neglecta

Botanique

Nom latin  : Serapias neglecta
Synonyme  : Serapias cordigera subsp neglecta
Origine  : Sud de la France, iles méditerranéennes
Période de floraison : mars à mai
Couleur des fleurs  : rose à pourpre
Type de plante : orchidée botanique  
Type de végétation : vivace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : 10 à 35 cm

Planter et cultiver

Rusticité  : peu rustique, jusqu'à -6 °C
Exposition  : ensoleillée à mi-ombre
Type de sol : sol moyen
Acidité du sol  : peu acide à alcalin
Humidité du sol  : frais à humide
Utilisation : plante sauvage et indigène, espèce protégée en France
Plantation, rempotage : printemps
Méthode de multiplication : semis en culture in vitro

Serapias neglecta, le serapias négligé est une orchidée botanique terrestre présente en France de la côte du Var à l’ile d’Elbe et en Corse, Sardaigne et Sicile. Le genre Serapias appartient à la famille des Orchidacées, il contient au moins 20 espèces, avec peut-être d’autres espèces qui pourraient être encore décrites. Serapias neglecta, indigène, est considéré comme très rare, parfois abondante sur les sites, mais toujours de façon très localisée ; elle est sous statut de protection. Ses fleurs sont grandes pour une orchidée française, et c’est toujours un plaisir de la rencontrer au printemps lors de promenades naturalistes.

Description de Serapias neglecta

Le serapias négligé est une plante herbacée qui produit de 2 à 5 petits tubercules ronds comme organes de réserve. Il est trapu, avec 4 à 8 feuilles lanceolées et dressées, longues jusqu’à 11 cm, non maculées. C’est une petite plante qui atteint rarement 30 cm de hauteur, caractérisée par de grandes fleurs : longue d’environ 5 cm et au large labelle. L’inflorescence montre 3 à 8 fleurs.

La fleur du sérapias négligé ne comporte pas d’éperon, elle est formée d’un petit casque rose pâle à rose foncé, parfois gris, marqué de fines lignes sombres, aux pétales et sépales joints, mais non soudés, qui émergent d’une longue bractée de même couleur. Le labelle est long de 30 à 50 mm, ocre à rose saumoné, ou rouge brunâtre, nervuré de rouge. Il est caractérisé par la présence de 2 lamelles (lobes latéraux) dressées et arrondi au-dessus du haut du labelle, là où un velours blanchâtre accueille les insectes. Les pièces sexuelles sont protégées sous le casque, regroupées en gynostème.

Il existe de très rares formes hypochromes, des fleurs pauvres en pigment, donc très claires, voire jaunes ou verdâtres.

Serapias neglecta est une orchidée précoce, il fleurit de mars à mai. Une fois les graines produites, le sérapias négligé se met au repos et disparait sous terre.

Pollinisation des sérapias

La pollinisation des sérapias n’est pas encore bien connue : le sérapias négligé ne possède pas d’éperon à nectar pour attirer les insectes, mais est pourtant parfumé, ce qui montre une stratégie d’attraction vis à vis des insectes. Les fleurs utilisent peut-être aussi un leurre sexuel. D’autre part, on voit parfois des insectes butineurs qui se protègent sous le casque pour la nuit ou lors d’intempéries, car la température y serait plus élevée de 1 à 3 °C.

Hybridation

Les Orchis et les Anacamptis sont la parenté la plus proche des Serapias, avec lesquels les hybridations sont possibles, et existent parfois naturellement, bien que très rares.

Les hybridations au sein du genre Serapias sont possibles dont une, par exemple, qui est parfois proposée à la culture aux collectionneurs : Serapias cordigera X neglecta.

S.neglecta X S.lingua, encore appelé Serapias x ambigua est un hybride naturel.

Habitat du sérapias négligé

Serapias neglectum croît jusqu’à 600 m d’altitude, au soleil ou en zone semi-ombragée. Il se rencontre tôt au printemps dans les prairies humides, garrigues, dans les oliveraies ou sous les bois clairs. Il vit dans une terre qui est humide à fraiche pendant sa saison de croissance, mais qui peut sécher en été. Il supporte les sols alcalins à légèrement acides.

Le serapias négligé en culture

Bien que strictement protégé en France, Serapias neglecta ou ses hybrides peuvent éventuellement être proposés à la culture, notamment par des producteurs très spécialisés. En effet, les semis ou la propagation de Serapias seront menés par culture in vitro. Ce qu’il faut absolument proscrire est le prélèvement dans les stations naturelles.

Les sérapias sont assez faciles à cultiver, avec des arrosages abondants et réguliers durant leur période de croissance, qui sont réduits pendant la floraison ; puis les tubercules sont maintenus complètement au sec pendant l’été.

Espèces et variétés de Serapias

Au moins 20 espèces

  • Serapias parviflora, présente sur la côte atlantique
Lire aussi
Installation d'un arrosage automatique pour le potager Installation d'un arrosage automatique pour le potager

Mr Collinet habitant à Marseille : Je souhaite mettre en place dans mon jardin un arrosage automatique (goutte à goutte) pour le potager. Comment faut-il faire ? Les 3 principales contraintes...

Un potager au balcon Un potager au balcon

Nulle raison de se priver de la joie de récolter des légumes frais cultivés de façon naturelle sous prétexte que vous ne possédez qu'un simple balcon. A la fois décoratif et utile, cet aménagement...

Le calendrier du potager Le calendrier du potager

Ce tableau donné à titre indicatif présente les périodes de semis, de repiquage et de récolte pour les principaux légumes et pour un climat moyen (type Ile-de-France). Pour chaque espèce, il existe...

Débuter un potager Débuter un potager

Des légumes fraîchement cueillis et regorgeant de saveur qui n’en a pas rêvé ? Sautez le pas en créant votre potager : plaisir des sens garanti ! Le choix de l’emplacement Plusieurs...

Vos commentairesAjouter un commentaire