Stérée hirsute

Stérée hirsute, Stereum hirsutum
Stérée hirsute, Stereum hirsutum

Botanique

Nom latin  : Stereum hirsutum
Synonyme  : Thelephora hirsuta
Famille  : Stéréacées
Chapeau : en console
Hyménium  : lisse
Spores  : sporée blanche
Anneau  : absent
Pied : absent
Chair : coriace, résistante
Volve  : absente
Odeur : insignifiante

Habitat et usages

Répartition  : Europe, Afrique du Nord
Periode : pérenne
Habitat : sur bois mort de feuillus
Confusions possibles : Stereum subtomentosum
Toxicité : aucune
Intérêt culinaire : aucun
Usages : inconnus

Les vieux bois du jardin exposés à l'humidité se couvrent rapidement de fines croûtes orangées, de guirlandes de consoles coriaces. Ces petits chapeaux duveteux émergent du bois, se répandent, le recouvrent et le dégradent. Culture involontaire  et inattendue d'un champignon Basidiomycète de la famille des Stéréacées, le Stereum hirsutum. Les sporophores, parties fertiles, de ce polypore apparaissent sur les bois morts de feuillus dans les sous-bois, bords de chemin, jardins...

Description de la Stérée hirsute

La Stérée hirsute se développe d'abord sous forme de petits disques qui s'étalent plaqués au support. Cette croûte brun-orangée se décolle sur la partie haute pour former de petits chapeaux, avec un surplomb de 2 à 3 cm en moyenne. La partie supérieure du chapeau, de couleur brun-ocre à grise, zonée, porte bien son nom, « hirsutum », hirsute de petits poils blancs.

La marge ondulée surplombe  l'hyménium, tissu fertile totalement lisse, brillant et orangé.

Les sporophores sont regroupés en « guirlandes ».

La chair, de fine épaisseur, se déchire difficilement et reste coriace, légèrement élastique. Sa saveur est douce, l'odeur inexistante.

Le mycélium, partie végétative  invisible, se répand dans le bois en fins filaments blancs.

Détermination de Stereum hirsutum

Les variations de couleur de la partie supérieure des consoles peuvent déstabiliser mais l'hyménium lisse, le dessus du chapeau pileux, restent fiables pour la détermination. Stereum subtomentosum est très proche mais change de couleur au toucher. Chondrostereum purpureum est d'un brun violacé partie inférieure.

Le milieu de vie de la Stérée hirsute

La Stérée hirsute apparaît sur le bois mort de feuillus exposé à l'humidité. Les souches mortes du jardin, les piles de bûches mal protégées, les branches cassées, se couvrent couramment de ce champignon saprophyte dégradant la cellulose comme la lignine, et nommé couramment pourriture blanche.

En forêt, il est fréquent de la trouver parasitée par Tremella aurantia, petit champignon en gelée orange qui se développe sur le mycélium de son hôte.

Aux côtés de Phellinus igniarius, la Stérée hirsute est responsable de la pourriture blanche molle de la vigne, Grapevine esca. Un autre champignon, Eutypa lata, lui prépare le terrain en dégradant le bois vivant, la Stérée s'installe et ses sporophores apparaissent sur les branches atteintes ou mortes des pieds de vigne.

Toxicité ou intérêt culinaire

Aucune toxicité n'est signalée mais la Stérée hirsute est trop coriace et insipide pour présenter un intérêt culinaire.

Espèces et variétés de Stereum

Le genre Stereum recouvre de nombreux polypores de nos forêts.

  • Stereum sanguinolentum : responsable de la «  carie rouge » des conifères ; des blessures s'écoule un liquide rouge.
  • Stereum rugosum : en croûte sans chapeau
  • Stereum reflexulum : larges croûtes craquelées, chapeaux petits
  • Stereum insignitum : Stérée remarquable, large chapeau à la marge orangée vif.

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Bonjeanie hérissée, Dorycnie hirsute, Dorycnium hirsutum Bonjeanie hérissée, Dorycnie hirsute, Dorycnium hirsutum

Dorcynium hirsutum, la bonjeanie hérissée, ou le dorcynium hérissé est un petit arbuste appartenant à la grande famille des Fabacées, contenant entre autre, les pois, les haricots, les lupins, et...

Le thym hirsute Le thym hirsute

Laurent BOURGEOIS de la pépinière AROM'ANTIQUE nous parle du thym hirsute Le thym hirsute est un thym très vigoureux qui résiste un peu mieux à l'humidité que le thym de Provence. Il est très...

Scolie hirsute, une guêpe solitaire discrète Scolie hirsute, une guêpe solitaire discrète

Guêpe solitaire utile au jardin, la scolie hirsute reste très discrète bien qu'elle soit observable de juillet à septembre. Apprenons à mieux la connaître pour pouvoir la protéger. Une guêpe...

Plante du pêcheur, Diosmè hirsute, Buchu, Diosma ericoïdes Plante du pêcheur, Diosmè hirsute, Buchu, Diosma

Diosma hirsuta, la diosmè hirsute, ou encore plante du pêcheur, est un arbrisseau de la famille des Rutacées, soit de la même famille que les agrumes. La diosmè hirsute est distribuée en Afrique du...

Vos commentairesAjouter un commentaire