Bolet fissuré

Bolet fissuré, Xerocomellus porosporus
Bolet fissuré, Xerocomellus porosporus

Petite silhouette discrète, terne, se distinguant par son chapeau fissuré, marbré de brun-blanc, le Bolet fissuré est un champignon qui passe inaperçu à l'ombre de ses illustres cousins, les cèpes et les bolets

Botanique

Nom latin  : Xerocomellus porosporus
Synonymes  : Xerocomus porosporus, Boletus porosporus
Famille  : Boletacées
Chapeau : convexe, craquelé, 3 à 8 cm
Hyménium  : pores, jaunâtre
Spores  : sporée brun-olive
Anneau  : absent
Pied : cylindrique, jaunâtre, L .3 à 6 cm, diam.0,5 à 2 cm
Chair : souple, blanc- jaunâtre, bleuissante
Volve  : absente
Odeur : légère

Habitat et usages

Répartition  : France, Europe, Hémisphère Nord tempéré
Periode : août à octobre
Habitat : forestier,  sous chênes
Confusions possibles : Xerocomellus marekii,  Xerocomellus cisalpinus
Toxicité : comestible
Intérêt culinaire : sans intérêt
Usages : inconnus

Généralités

Petite silhouette discrète, terne, se distinguant par son chapeau fissuré, marbré de brun-blanc, le Bolet fissuré, Xerocomellus porosporus, passe inaperçu à l’ombre de ses illustres cousins de la famille des Boletacées, Cèpes et Bolets. Comestible sans goût, pateux, ce Basidiomycète n’attire pas les gastronomes, mais peu commun reste intéressant pour les mycologues.

Description du Bolet fissuré

Silhouette moyenne au chapeau brun-gris à noirâtre, parfois rougeâtre, terne, toujours mat, le Bolet fissuré présente typiquement une surface fissurée, craquelée, laissant apparaître la chair blanche. Convexe, ce chapeau s'élargit pour s'aplanir à maturité. La marge fissurée surplomble des pores  jaunâtres, bleuissants légèrement au toucher. La chair, blanche à jaune, molle, se tâche parfois de rouge et bleuit légèrement. Sa saveur est douce, son odeur légère.

Le pied, relativement fin pour un Bolet, de jaunâtre vers le sommet devient gris à noirâtre vers la base. Il peut également se teinter de rouge.

Le mycélium, partie végétative invisible, se répand dans le sol en fins filaments blancs qui entrent en contacts étroits avec les racines des arbres environnants, menant une symbiose, association à bénéfices réciproques, entre les différents partenaires.

Détermination de Xerocomellus porosporus

Le Bolet fissuré, par son chapeau craquelé, sa couleur terne, ne peut être confondu. Xerocomus marekii,  rougeâtre, très proche, serait juste une forme de cette espèce. Le chapeau de Xerocomellus cisalpinus se craquèle également, mais légèrement, et la chair bleuit intensément au toucher.

Le milieu de vie du bolet fissuré

Le Bolet fissuré apprécie les sous-bois de chênes, se développe parfois sous d’autres feuillus, rarement sous conifères. Cette espèce peu commune se rencontre  en petits groupes ou en individus isolés.  Le mycélium, pérenne,  forme une mycorhize, symbiose permettant des échanges nutritifs, de protections, avec les arbres environnants.

Toxicité ou intérêt culinaire

Xerocomellus porosporus est comestible mais non consommé du fait de son  goût fade et de sa consistance pateuse.

Le saviez-vous ?

La famille des Boletacées comprend de nombreux genres récemment remaniés suite aux analyses génétiques. Les Xerocomellus appartenaient autrefois aux Boletus ou Xerocomus..

Espèces et variétés de Xerocomellus

Le genre Xerocomellus créé récemment contient actuellement une dizaine d’espèces

  • Xerocomellus chysenteron : espèce type, Bolet à chair jaune, comestible sans intérêt.
  • Xerocomellus pruinatus : Bolet pruineux, comestible sans intérêt.
  • Xerocomellus ripariellus : Bolet des rives, sous saules, aulnes, peupliers, comestible sans intérêt.
  • Xerocomellus cisalpinus : Bolet cisalpin, chapeau craquelé, comestible sans intérêt.
  • Xerocomellus zelleri : Bolet américain, comestible sans intérêt.

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Bolet de Satan, Rubroboletus satanas Bolet de Satan, Rubroboletus satanas

convexe, blanc, 5 à 30 cm de diamètreSilhouette ventrue, chapeau rond comme un coussin bien gonflé, que l'on soulève pour découvrir non des lamelles mais des pores : un Cèpe, un Bolet ! Le panier...

Bolet chauve, Hemileccinum depilatum Bolet chauve, Hemileccinum depilatum

convexe à plat, « cabossé », 5 à 12 cmCèpes, Bolets, une grande famille de Basidiomycètes pour des préparations gastronomiques inoubliables, des recherches actives tôt le matin dans les sous-bois,...

Bolet à pied rouge, Neoboletus erythropus Bolet à pied rouge, Neoboletus erythropus

convexe, sombre, diam. 5 à 20 cmBalade automnale sous couvert forestier ; silhouette de Cèpe, on s'approche,  sous le chapeau des pores... hélàs, les parties touchées bleuissent brutalement. Un peu...

Bolet rude, Bolet raboteux, Leccinum scabrum Bolet rude, Bolet raboteux, Leccinum scabrum

convexe, brun, 4 à 15 cmBolets, Cèpes, des noms évoquant des odeurs, des saveurs, incomparables. Les Basidiomycètes bien connus, Cèpe de Bordeaux, Cèpe à tête noire, guident nos récoltes...

Vos commentairesAjouter un commentaire