Xylaire à long pied

Xylaire à long pied, Xylaria longipes
Xylaire à long pied, Xylaria longipes

Botanique

Nom latin  : Xylaria longipes
Synonyme  : Xylosphaera longipes
Famille  : Agaricacées
Chapeau : cylindrique, granuleux, 3 à 6 cm de haut, 1 cm de diamètre
Hyménium  : spores émises par la partie supérieure du chapeau
Spores  : sporée brun foncé
Anneau  : absent
Pied : fin, cylindrique
Chair : blanche, fibreuse
Volve  : absente
Odeur : insignifiante

Habitat et usages

Répartition  : France, Europe, Amérique du Nord, Asie
Periode : printemps à automne
Habitat : forestier, sur bois mort, érables et frênes
Confusions possibles : Xylaria polymorpha
Toxicité : comestible
Intérêt culinaire : aucun
Usages : lutherie, anti-fongique

Etranges, ces petits cônes noirs émergeant des tapis de mousse recouvrant des troncs morts. Une observation rapprochée nous révèle un petit pied, un cylindre rugueux au sommet duquel une petite fente laisse échapper des spores. Il s'agit bien de l'organe de reproduction, le sporophore, d'un champignon lignicole commun de nos régions, la Xylaria longipes. De la famille des Xylariacées, comme sa cousine très proche la Xylaria polymorpha, il appartient à la division des Ascomycètes, d'où son anatomie particuliere.

Description de la Xylaire à long pied

La Xylaire à long pied, de forme cylindrique de 3 à 6 cm de haut, du diamètre d’un petit doigt, montre une surface granuleuse noire, mate. Relativement régulière, elle peut se fissurer ouse tordre légèrement. Sous les granules du cylindre se trouvent de minuscules bouteilles, les périthèces, où se développent les spores brun-foncé de cet ascomycète. Le pied plus ou moins long est toujours fin et régulier, il disparaît parfois dans l’épaisseur des mousses. La chair blanche est coriace et fibreuse, sans saveur ni odeur particulières.

Le mycélium, partie invisible, s'installe et se répand dans le bois mort en un fin réseau de filaments.

Détermination de Xylaria longipes

La Xylaire à long pied ressemble à la Xylaire polymorhe, Xylaria polymorpha, mais cette dernière, comme son nom l’indique, change de forme, se tord, est toujours biscornue. D’autres genres, les Hypocrea, les Geoglossum, ressemblent à des massues, mais ils sont mous et beiges pour les premiers, noirs mais aplatis pour les autres.

Le milieu de vie

La Xylaire à long pied, saprophyte, s'installe sur le bois mort d’érables principalement, parfois de frênes. Elle contribue à la décomposition des branches et troncs morts, dont elle modifie la la structure puis provoque une pourriture molle. En petits groupes ou solitaires, ces champignons se montrent du printemps à l’automne. Sombres, ils se détachent sur la mousse dont ils recherchent la présence.

Toxicité ou intérêt culinaire

Xylaria longipes ne présente pas de toxicité, mais ni son goût, ni sa texture et encore moins son aspect n’incitent à la consommation. D'où son absence d'intérêt culinaire.

Usages de la Xylaire à long pied

Cet Ascomycète saprophyte pourrait jouer un rôle sur la structure du bois en début de colonisation et ainsi l’améliorer pour la lutherie. Cet usage est incertain.

Les effets biochimiques de molécules anti-fongiques et anti-oxydantes sont à l’étude.

Le saviez-vous ?

Les Xylaires portent un nom latin désignant leur habitat, Xylaria  signifiant « lié au bois ». Un de leur nom commun est descriptif, et inquiétant : « les doigts des morts ».

Espèces et variétés de Xylaria

Le genre comprend une trentaine d'espèces

  • Xylaria polymorpha : massues biscornues, sur bois morts de feuillus
  • Xylaria hypoxylon : la Xylaire du bois, commune, petits rameaux noirs et blancs
  • Xylaria oxyacanthae : sur fruits pourrissants d’aubépines
  • Xylaria filiformis : sur feuilles de feuillus
  • Xylaria carpophila : sur faines de hêtres

Mise en garde : Les informations, les photos et les indications présentes sur ce site sont publiées à titre informatif et ne doivent en aucun cas remplacer l'avis d'un professionnel mycologue pour l'identification des champignons. Seule une formation adéquate ou la confirmation par un mycologue averti peut vous permettre d'identifier de manière fiable un champignon. Dans le doute, abstenez-vous de consommer un champignon ! Le site ne saurait donc être tenu pour responsable en cas d'intoxication par les champignons présentés.

Lire aussi
Polypore bai, Polypore à pied noir, Picipes badius Polypore bai, Polypore à pied noir, Picipes badius

circulaire ou réniforme, plat, brunDans un sous-bois embroussaillé s'allonge un vieux tronc de hêtre, moussu, à la structure dégradée. Le printemps le voit s'orner de larges disques brun-rouges,...

L'Amorphophallus bulbifer 'Long Stem' L'Amorphophallus bulbifer 'Long Stem'

Pascal BARTKOWSKI de TROPIQUE PRODUCTION nous présente l'Amorphophallus bulbifer 'Long Stem' L'Amorphophallus bulbifer 'Long Stem' est une plante dont le nom provient de la forme du spadice qu'elle...

Décorer le pied d'un gros arbre Décorer le pied d'un gros arbre

Souvent dénudé, le pied d'un arbre imposant offre un spectacle peu réjouissant à moins que son écorce ne soit décorative. Pour palier à ce manque, nous vous proposons ici quelques solutions simples...

Comment fleurir le pied d'un muret ? Comment fleurir le pied d'un muret ?

Dans un jardin se pose souvent la question d'orner de la meilleure façon cette bande de terre laissée à l'abandon au pied d'un muret. Voici quelques idées qui vont vous y aider... Emplacement du...

Vos commentairesAjouter un commentaire