La barrière anti-rhizomes

Barrière anti-rhizomes mise en place autour d'un bambou traçant
Barrière anti-rhizomes mise en place autour d'un bambou traçant

Certaines plantes traçantes ou rhizomateuses peuvent très rapidement devenir envahissantes si quelques précautions ne sont pas prises. Une fois bien installées, elles se multiplient de façon exubérante ; difficile alors de les contenir ! Voyons comment y remédier...

Plantes rhizomateuses et plantes à racines traçantes

Certaines plantes comme les bambous, les oyats et le chiendent possèdent des rhizomes, d'autres comme les menthes ou les pervenches possèdent des racines traçantes.

Dans les deux cas, les parties enterrées constituent un système de propagation horizontale, qui peut s'enfoncer plus ou moins profondément dans le sol. Ce système permet une multiplication végétative rapide ; voilà pourquoi, même après arrachage des parties aériennes et des racines d'une plante envahissante, vous risquez de la voir réapparaître très rapidement un peu plus loin.

Qu'est-ce qu'une barrière anti-rhizomes ?

La barrière anti-rhizomes est constituée d'un matériau dur, non poinçonnable, enterré dans le sol qui empêchera les racines de se développer au delà d'un périmètre défini.

Cette barrière souterraine dépassant tout de même légèrement du sol sera installée tout autour de la plante si l'on veut éviter les désagréments dus à la propagation et ce, dès la plantation.

Les rhizomes ou les racines traçantes se heurtent alors à la barrière, la longent pour finalement surgir au niveau du sol sans pouvoir se propager.

Matériaux possibles

Des barrières anti-rhizomes prêtes à poser existent dans le commerce. Elles sont constituées de plastique épais (1 mm d'épaisseur) que les racines et autres rhizomes n'arriveront pas à franchir. Généralement en polypropylène semi-rigide, ce film se trouve dans toutes les jardineries ou grandes surfaces de bricolage. Il est vendu au mètre ou en rouleau d'une largeur de 30 à 70 cm pour pouvoir être enterré en profondeur.

Les bricoleurs pourront créer leur barrière maçonnée en tuile ou en briques, mais attention à ne laisser aucun interstices car les plantes en profiteraient pour s'y infiltrer.

Mise en place de la barrière anti-rhizomes

Lors de la plantation, délimitez le périmètre autour de la plante ; un minimum de deux mètres est généralement préconisé pour laisser assez d'espace afin de favoriser un bon développement.

Creusez une tranchée de profondeur légèrement inférieure à la hauteur de votre film plastique et placez-le en respectant une inclinaison de 15° environ qui facilitera la remontée des rhizomes à la surface du sol.

Laissez dépasser environ 2 cm de film plastique au dessus du sol pour éviter que les rhizomes ne le sautent au ras du sol et ne se propagent.

Rebouchez la tranchée en tassant bien. Vous pourrez ensuite recouvrir le film dépassant du sol d'un paillage, version plus esthétique et plus pratique, puisque vous ne verrez plus la barrière et l'évaporation sera moindre.

Vérifiez tout de même de temps à autre que des rhizomes n'essayent pas de franchir la barrière !

Lire aussi
Le filet anti-insectes Le filet anti-insectes

Le filet anti-insectes est une méthode alternative aux traitements chimiques. Utilisé en agriculture biologique, il permet de protéger efficacement les cultures de l'attaque de certains parasites....

La barrière champêtre La barrière champêtre

Décorative et possédant un charme désuet, la barrière champêtre marque les espaces sans obstruer la vision. Charmante et facile à mettre en œuvre, elle apporte du cachet au jardin. Un...

Des plantes anti-moustiques Des plantes anti-moustiques

Petits mais énervants, les moustiques ont le don de gâcher les soirées estivales. Heureusement certaines plantes possède le pouvoir de les repousser de façon naturelle, nous évitant ainsi de faire...

Les plantes à rhizomes traçants Les plantes à rhizomes traçants

Dans le monde végétal, nombreuses sont les ruses permettant à une plante de survivre et de se multiplier. Les plantes à rhizomes traçants souvent considérées comme de bons couvre-sol, parfois comme...

Vos commentairesAjouter un commentaire