La barrière champêtre

La barrière champêtre
La barrière champêtre

Décorative et possédant un charme désuet, la barrière champêtre marque les espaces sans obstruer la vision. Charmante et facile à mettre en œuvre, elle apporte du cachet au jardin.

Un marquage symbolique

Contrairement aux grillages, barbelés, murs et autres clôtures, la barrière champêtre est une invitation. Elle marque une zone, souligne une allée ou encadre un massif mais n'a aucune connotation de fermeture puisqu'elle est facilement franchissable.

Une barrière champêtre est constituée de poteaux verticaux en bois plantés dans le sol, traversés par des lisses horizontales toujours en bois, si possible de formes irrégulières, pour s'intégrer au mieux dans la nature. Historiquement, ce type de barrière servait d'enclos aux animaux dans les pâtures, elle avait pour fonction d'éviter leurs déplacements hors de la zone qui leur était allouée. De nos jours, elle a été remplacée par des matériaux plus modernes et efficaces mais elle perdure au jardin d'ornement pour notre plus grand bonheur.

Les divers matériaux

Comme nous l'avons vu, le bois est le constituant principal de la barrière champêtre car elle se doit d'être très naturelle. En bord de mer elle pourra être construite à base de bois flotté, en campagne, on profitera de l'abattage d'un grand arbre pour la construire ; le recyclage et la fantaisie sont de mise pour un effet réussi ! Si vous possédez de gros bambous, n'hésitez pas à les utiliser pour construire votre barrière, cela donnera une petite touche exotique à votre jardin !

Si vous ne possédez pas la matière première et que vous devez l'acheter, choisissez des bois imputrescibles comme le châtaignier ou le robinier, sinon tournez-vous vers un bois traité qui résistera mieux aux intempéries et aux insectes xylophages mais qui donnera un aspect moins naturel.

Une mise en œuvre simplifiée

Contrairement aux clôtures habituelles, la mise en place d'une barrière champêtre, ne requiert pas de travaux complexes. De hauteur modeste pour s'intégrer au mieux au jardin, elle ne nécessite que quelques poteaux et des branches transversales qui seront placées à l'horizontale.

Matériel nécessaire :

  • une scie ;
  • un marteau ;
  • des clous ;
  • une masse ;
  • des gants.

Mise en place :

  • Nettoyez la zone avant la mise en place de votre barrière ;
  • Protégez vos mains avec des gants et déterminez l'espacement entre les poteaux verticaux afin de tailler les lisses à la bonne dimension.
  • Coupez vos lisses à l'aide de la scie ;
  • Plantez vos poteaux verticaux en les enfonçant d'1/3 dans le sol à l'aide de la masse.
  • Fixez les lisses à l'horizontale en les clouant sur les poteaux.

Votre barrière est prête !

Lire aussi
La barrière anti-rhizomes La barrière anti-rhizomes

Certaines plantes traçantes ou rhizomateuses peuvent très rapidement devenir envahissantes si quelques précautions ne sont pas prises. Une fois bien installées, elles se multiplient de façon...

Orme champêtre et l'orme diffus : fiche botanique Orme champêtre et l'orme diffus : fiche botanique

Fiche botanique de l'orme champêtre et de l'orme diffus L'orme champêtre assez commun et l'orme diffus peu répandu sont aussi appelés Ormeau. Ils font partie des essences typiques des vallées...

Érable champêtre, Acer campestre Érable champêtre, Érable champêtre, Acer campestre

Acer campestre, l’érable champêtre est un arbre de taille modeste appartenant à la famille des Acéracées. L’érable champêtre est une espèce européenne, relativement commune partout en...

Orme champêtre, Ulmus minor Orme champêtre, Orme champêtre, Ulmus minor

Ulma minor, l’orme champêtre est un grand arbre caduc appartenant à la famille des Ulmacées. L’orme champêtre est une essence indigène qui était autrefois très commune dans nos forêts...

Vos commentairesAjouter un commentaire